Jésus le meilleur artiste peintre à l’huile

Publié le par louis trifault

 Cantiques des Cantiques ch 1 v 9 à 10

‘’ Ma tendre amie, tu as aussi belle allure que le cheval de parade attelé au char de Pharaon (version français courant).

Tes joues sont belles au milieu des colliers.

Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.

Nous te ferons des colliers d’or avec des points d’argent.’’

-Bible parole vivante : v 10 : entre tes longues boucles d’oreilles, tes joues sont jolies. Ton cou est beau au milieu des colliers. Nous te ferons des boucles d’or avec des points d’argent.

Ici le Roi des rois ne compare pas son épouse avec un animal, le cheval de pharaon, mais avec la beauté de ce cheval sélectionné pour tirer le char royal. Ce char était recouvert d’or pur, afin que lorsque le soleil brillait dessus, son éclat aveugle les armées de l’ennemie. Le désir de la Sulamithe, de connaître Jésus est aussi fort qu’un cheval de course tirant le char de pharaon. C’est une image bien sur, mais posons nous la question : est ce que notre désir de connaître Jésus est aussi fort que le cheval de course tirant le char de pharaon ?  

Tes joues sont belles au milieu des colliers.

Les joues d’une personne reflètent l’état de ses émotions, donc nos émotions. Sur nos joues se lisent : la honte, la colère, l’indifférence, la vie ou la mort, la joie, la santé ou la maladie. Nos joues peuvent devenir rouges à cause d’un compliment ou pâlir par un reproche. Esaie ch 29 v 22 : Jacob ne rougira plus. Jacob ne pâlira plus. Par les joues nous exprimons aussi la tristesse, le frayeur, la souffrance, la haine, la douceur ou la dureté, l’assurance ou l’hésitation.

Nos joues expriment également nos sentiments pour Jésus, la qualité de notre relation avec lui. Jésus le voit cela nous rend beau à ses yeux. Quand nous parlons de beauté, rapidement nous avons tendance à nous comparer aux modèles de beauté que nous propose le monde. Rappelons que la beauté signifie aussi grâce, être gracieux, avoir des paroles gracieuses, un cœur gracieux. Jésus voit notre beauté, bien sur physique, mais aussi l’œuvre de sa grâce dans nos vies, et cela nous rend beau à ses yeux.

Nous avons été créé avec des émotions pour les exprimer. Certes nos émotions ont besoins de guérison pour réagir telles que Dieu les a voulues. Jésus nous offre la guérison de nos émotions. A la croix, il nous a acquit le salut, c’est à dire " sozo " en grec,  ce qui signifie : sauvé, être sauvé, être guéri, garder sain et sauf, délivrer du danger, de la destruction, redonner la santé à ceux qui sont malades (émotionnellement, de cœur, physiquement).

Ceux qui nous entourent peuvent nous trouver excessifs quand nous manifestons notre joie, notre amour, notre reconnaissance à l’adresse de Jésus. Confions nos émotions au Saint-Esprit et laissons lui le soin de les faire vibrer. Lui seul saura donner la guérison nécessaire à nos émotions. Sinon elles peuvent émettre des sons bizarres comme une guitare désaccordée. Certaines cordes de nos émotions sont brisées, comme une guitare, pour certains se sera la corde de la joie, pour d’autres se sera la corde des pleurs ou de la miséricorde. Jésus nous a obtenu la guérison et le Saint-Esprit l’appliquera, l’exercera avec amour, patience, sagesse et bonté. Le Saint-Esprit est là pour préparer l’épouse à ressembler à Jésus. Laissons le agir dans nos vies, abandonnons lui nos vies sans craindre les débordements. Jésus trouve cela beau.

Entre tes longues boucles d’oreilles, tes joues sont belles. Ton cou est beau au milieu des colliers.

Nous te ferons des boucles d’or avec des points d’argent.

Bible parole de vie. Les boucles d’oreilles nous parlent de l’ornement de la grâce. Jésus est l’artiste de la grâce et de la beauté. C’est ce que nous dit Esaie ch 67 v 1,2,3. L’Esprit du Seigneur, l’Eternel est sur moi.

Car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux. Pour publier une année de grâce de l’Eternel.

Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu.

Afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l’Eternel, pour servir sa gloire. Nous admirons facilement les œuvres des grands peintres, peinture à l’huile. Nous sommes tellement fascinés que certains achètent les œuvres à grand prix. Ces œuvres nous parlent quand nous nous arrêtons pour les regarder.

Toutefois, nous oublions ou ne pensons même pas que Jésus est le meilleur artiste peintre à l’huile. Car Jésus peint avec l’huile de la joie, c’est à dire l’huile du Saint-Esprit. Que peint-il avec cette huile de joie ? Son Epouse, c’est à dire chacun d’entre nous qui lui avons donné notre vie, c’est à dire abandonner ou confié nos vies. Chacun d’entre nous, nous sommes sa " toile ". Cette toile que nous sommes a déjà été entre les mains d’un peintre : le diable. Qu’a t-il fait de nous ? Des œuvres de mort, des œuvres de deuil, diaboliques, de destructions et tout cela était destiné à la cendre, condamné au feu éternel qui ne s’éteint jamais.

Jésus a racheté ces " toiles " sans valeur à grand prix. Aucun amateur de tableau n’a donné sa vie, même le plus passionné, pour acheter une œuvre. Seul Jésus l’a fait. Et nous étions ces " toiles " ou ces tableaux qui font horreur. Jésus aime ces oeuvres, il les a désirées, achetées ou rachetées car elles lui ont été volées. Maintenant Jésus à le pouvoir de par son sang, avec notre accord, d’effacer les graffitis, toutes les obscénités qui ont été peintes dans nos vies. Jésus, c’est le meilleur des artistes peintre. Il possède une grande quantité d’huile … de joie ou du Saint-Esprit. Abandonnons nos vies à Jésus, d’ailleurs une toile ou un tableau ne discute pas quand il est entre les mains d’un peintre.

Oui abandonnons lui nos vies, étant actif ,car nous sommes des toiles vivantes et il va faire de chacun d’entre nous les plus beaux tableaux, des tableaux que nous ne trouverons jamais dans une exposition. Jésus veut repeindre nos cœurs, nos émotions, notre volonté, notre mentalité, nos pensées, enfin tout notre être. Pour quoi ? Afin de manifester sa gloire. Oui Jésus désire intensément que son épouse soit une exposition permanente, partout là où elle se rend ! Dans la rue, au travail, dans les magasins, quand elle fait ses achats. Si nous vivons cela nous allons réellement recevoir un diadème par le Roi des rois au lieu de la cendre. L’Epouse  ne peut être que couronnée par son Epoux. Le diadème c’est un emblème de royauté. Une parure féminine en forme de couronne. Jésus est le roi couronné, il est normal qu’il pose une couronne d’or sertie de toute espèces de pierres précieuses. La couronne sur la tête est signe d’une bonne santé mentale. Jésus pose le diadème sur la tête de son épouse. C’est à dire qu’il ceins les reins de son entendement et ainsi toutes les pensées de l’Epouse seront pour son Epoux-Roi :Jésus. Un tableau ne peut être peint que par une seule personne. Le propriétaire de la toile jusqu’à l’achèvement complet de l’œuvre. Jésus a le même plan, le même désir pour nos vies. Pourtant, souvenons nous que nous avons appartenu à un autre peintre qui n’a pas dit son dernier mot. Il veut à tout prix falsifié, dénaturé l’œuvre de Christ, et même la détruire en imprimant à nouveau ses coups de pinceaux. Certains d’entre nous ne coupent pas radicalement avec ce peintre de l’enfer et vont faire des choix de vie qui va lui permettre de continuer de poser son empreinte. Et pourtant ils appartiennent à Jésus.

Jésus désir, veut, même commande à son Epouse d’être un peintre de grand talent. Pour cela il lui donne le meilleur des enseignants : le Saint-Esprit.

Il lui donne aussi l’huile de joie. Elle ne manquera jamais, puisque le Saint-Esprit sera avec nous éternellement.

Jésus donne aussi à son Epouse des toiles à peindre :

1)

     des vierges

2)

     celles qu’il a racheté

    Les toiles vierges ce sont nos enfants qu’il nous confie

Quelle œuvre allons nous nous appliquer dans leur vie ? Quel modèle allons nous choisir ? Le modèle biblique ou le modèle du monde ? C’est le modèle de Jésus ou le modèle du diable ?

-         Qu’allons nous peindre dans leurs vies ? Est ce avec l’huile de joie du Saint-Esprit ? Ou avec la cendre de l’enfer ?

-         Qui allons nous laisser peindre dans leur vie ?

Ecouter une musique équivaut à recevoir un coup de pinceau.

-         Les copains agissent comme des pinceaux par leurs paroles, leur choix de vie, leur musique,…

-         Regarder une émission à la télé, c’est recevoir un coup de pinceau sur la toile.

-         Les choix des yeux agissent comme des pinceaux enduits de peintures.

-         L’école donne beaucoup de coup de pinceaux, le choix du sport également.

-         La lecture d’un livre marque comme un coup de pinceau.

-         La lecture de la bible, la louange, la vie de prière donne des coups de pinceaux créatifs, harmonieux qui élèvent et rendent l’œuvre précieuse, unique.

Un baiser donné par un parent laisse une merveilleuse trace, comme du rouge a lèvre déposé sur une joue.

Se tenir dans la présence de Dieu, rencontrer d’autres chrétiens leur permet de recevoir des coups de pinceaux avec l’huile de joie et les marques d’amour de Jésus. Le peintre ne demande jamais à la toile si elle est d’accord. Bien sur avec les enfants qui nous sont confiés, il faut parler, expliquer dans la douceur, l’amour, mais aussi avec fermeté en ce qui concerne les voies de Dieu, et dénoncer les ruses du diable. Certes la chair déteste la discipline. Elle aime la facilité, elle aime faire ce qu’elle veut. Souvenons nous qu’un jour nous aurons des comptes à rendre à celui qui nous a confié ces toiles. Car nos enfants sont aussi destinés à manifester la gloire de Dieu dans le monde.

2) les âmes rachetées par Jésus, il nous les confie afin de les aider, de les aimer. Ce sont tous les nouveaux nés spirituels. Comment apprendront ils a expérimenter l’amour de Dieu, à goûter un saint baiser dans l’esprit, si ce n’est par l’Epouse, c'est-à-dire nous.

Récemment, dans une galerie d’exposition, une visiteuse a tellement été enthousiasmée par un tableau , d’un peintre de grande renommée,qu’elle a déposé un baiser sur l’œuvre, avec un rouge à lèvre indélébile. Le tableau ne pourra pas être restauré, il est perdu.

Certains d’entre nous portent aussi des marques qui semblent indélébiles. Mais avec Jésus rien n’est indélébile dans nos vies : son amour nous guérit, son sang efface, sa grâce nous sauve

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article