pour qui je produis de l'energie? pour la vie ou la mort?

Publié le par louis trifault

Pour qui je produis de l'energie? (suite)  2eme partie

 

 

C) Comment se nourrissent satan, ses anges déchus (ou démons aujourd’hui) ?

 

Mangent-ils des hamburgers chez Mac Donald ? Maintenant qu’ils sont chassés de la présence de Dieu. La bible décrit plusieurs sortes d’énergie. Les unes, Dieu les désire et les attends : c’est l’énergie produite par la paix, la joie, l’amour, la patience, la bonté, la maîtrise de soi, la fidélité … Ces énergies sont utilisées par Dieu c’est pourquoi la bible nous dit : Soyez toujours joyeux ou réjouissez-vous (philippiens 4 : 4-5) dans le Seigneur; je le répète, réjouissez vous. Que votre douceur soit connue de tous les hommes.                                                                  

Mais ce n’est pas les seules énergies que nous sommes capables de produire. La colère, la haine, la vengeance, le contrôle sur ceux qui nous entourent, l’amertume, la crainte, la peur, la honte, l’orgueil, le rejet, la tyrannie. Avec notre langue nous pouvons tuer etc.… allumer des incendies criminels. Tout cela s’appelle produire des énergies. Croyons nous que ces genres d’énergies vont engraisser l’épée de Dieu ? Où vont-elles engraisser l’épée de quelqu’un d’autre ?

 

A qui selon vous ces énergies vont-elles profiter ?     

 

1)  Lorsque Satan et ses démons ont été chassés du ciel et de la présence de Dieu, ils ont été privés ce cette source infinie de nourriture qu’est la présence de Dieu. Maintenant ils ont besoin d’une autre source et une autre forme de nourriture, ils sont affamés, ils ont besoin de « bétail » de vaches qu’ils peuvent traire pour obtenir du lait tel que la colère, la fureur, la crainte, la peur, la honte, les querelles, les jalousies, l’amertume, le rejet, la haine, la souffrance, la maladie, la mort, pendant que nous produisons ces énergies nous volons Dieu et toutes ces choses vont profiter au royaume de la mort et des ténèbres. Maintenant posons-nous la question : pour qui je produis de l’énergie ? pour le royaume de Dieu ou le royaume des ténèbres. Bien sur les énergies dont nous parlons sont spirituelles, nous avons la capacité de produire des énergies spirituelles qui servent soit le royaume de Dieu ou les royaumes des ténèbres ! Souvenons-nous que Satan et ses anges nous considèrent comme des « vaches à traire ».

 

 

2)  Satan et ses démons vont chercher à utiliser nos émotions blessées nos âmes non guéries, non renouvelées par la parole de Dieu, nos âmes fragmentées par des chocs émotionnels, des traumatismes de l’enfance, des abus subis ou des abus que nous faisons subir aux personnes de notre famille ou de notre entourage etc. Tout cela c’est de la nourriture potentielle pour le monde des ténèbres. Citons encore toutes blessures non guéries.

 

 

3)  Prenons le cas d’une personne qui vit et s’enferme dans la pitié de soi.

La pitié de soi consiste à se prendre en pitié, la personne croit que ses difficultés sont uniques, plus grave en intensité que toute autres personnes. Elle devient incapable d’écouter une autre personne parler de ses problèmes sans dire : « Eh moi c’est bien plus grave… et elle le croit et cela peut l’emmener jusqu'à la persécution. Cette situation va devenir un moyen de régner sur son entourage. Elle va leur pomper leur énergie. Elle va devenir un « vampire spirituel » (Vampire = fantôme sortant la nuit de son tombeau) qui va sucer le sang spirituel, les forces physiques, mentales et spirituelles des siens. Tout cela provoque des énergies qui vont fortifier l’épée du diable et de ses anges. Cette famille devient une bonne « vache à lait » pour lui, il s’en réjouit.

La pitié de soi consiste à s’élever soi même au-dessus des autres en se fermant aux autres. C’est s’idolâtrer soi même, c’est s’adorer se rendre un culte. C’est élever un monument à mon moi. C’est mettre mon moi sur un trône pour régner non sur moi-même, mais sur les autres. La pitié de soi nous coupe de Dieu et nous fait lui tourner le dos. La personne dans cette situation prend le chemin de la mort en exerçant un règne despotique sur son entourage, qui devient limité dans sa liberté.

Essayons de mesurer toute l’énergie volée à Dieu et dégagée pour le diable dans cette circonstance. Et cela peut s’agraver et conduire la personne à exercer le chantage sur les siens. Si  elle n’est pas à l’écoutée comme elle le désire par les siens, elle va menacer de partir, de faire sa valise, de porter atteinte à sa vie. Tout le monde autour d’elle, tout son entourage en souffre. Elle les rend responsable de tous les maux, vrais ou imaginaires, cela devient de la tyrannie. Le diable aime ces situations qui fortifient son épée, il aime faire souffrir par des souffrances qui durent, exprimées même à travers les générations d’une famille. Comme ça il n’a pas beaucoup d’effort à faire, mais par contre il reçoit lui et ses démons beaucoup d’énergies et tout cela est volé à Dieu. Dans une famille il n’est pas normal que lorsqu’une maman éternue toute la famille se mouche.

- Citons le cas d’Isabelle, fille de médecin, le choix du père pour ces enfants c'est qu’ils réussissent dans leurs études. Le frère d’Isabelle doué intellectuellement donne satisfaction à son père qui le cite en exemple. Il devient le chouchou des parents. Isabelle préfère la peinture, s’exprimer dans l’art, jamais elle n’y sera autorisée. A 20 ans elle est tombée dans la dépression avec tentative de suicide. Aujourd’hui elle a environ 45 ans, est en soin psychiatrique constant avec beaucoup de médicaments, son seul soulagement elle le trouve dans la peinture.

 Voilà des parents qui se sont comportés comme des vampires spirituels envers leur fille en lui pompant son énergie. Cela l’a amenée à une destruction de sa personnalité. Tout cela sert à conforter l’épée de Satan et des démons. Imaginons la souffrance dans laquelle est enfermée Isabelle depuis 25 ou 30 ans. Tout cela c’est du vol à Dieu. La situation du frère brillante aux yeux des parents et du monde n’est pas forcement une réussite. Il a choisi pour avoir l’approbation des ses parents, cela sert à gonfler leur ego. Mais cet homme vit-il sa destinée selon Dieu ?

Souvenons nous qu'il est plus facile de se reconnaître dans  la situation de victime, comme Isabelle, plutôt que dans la situation des parents. Mais posons nous honnêtement la question: Suis-je une’ Isabelle'' ou les parents ? Ou les deux?

·        Prenons un cas chez les chrétiens : Mélodie est chrétienne, elle est passée par l’école biblique, à cause des pressions sur sa vie et de mauvais choix, elle est blessée, l’amertume est présente dans sa vie. Elle invite son amie Joyeuse à visiter sa maison. Mélodie achète un gâteau qu’elle se prépare à partager avec son amie. Dans la réalité elle ne partagera pas seulement son gâteau, mais aussi son amertume et une mélodie aigre envers les personnes qui ne lui ont pas accordé ce qu’elle attendait d’eux. Cela aussi est une manière d'exercer du vampirisme : c’est sucer le sang spirituel ou l’énergie d’une personne. C’est de l’énergie volée à Dieu, par contre offerte sur un plateau au diable. Et là il se délecte, pensez donc de la part d’une chrétienne. Le mal ne s’arrête pas là, car Joyeuse l'a partagé aux siens en rentrant chez elle. Elle a été obligée de prier, de renoncer, de se délier de tout ce qu’elle a entendu. Maintenant quand elle rencontrera les personnes incriminées par Mélodie, Joyeuse devra lutter pour ne pas leur appliquer tout ce qu’a dit Mélodie.

·        Nous avons tous en nous une petite fille pour les femmes, un petit garçon pour les hommes ou des émotions qui crient famine, et cela nous pousse à rechercher la reconnaissance. Oui nous voulons être reconnus et cela peut nous conduire jusqu'à des compromis pour être acceptés et acceptables. Certains vont même jusqu'à renoncer à leur personnalité, à leur propre opinion ou manifesté l’opinion, la réponse que leur entourage ou interlocuteur est censé attendre d’eux. La crainte d’être rejeté s’introduit dans les vies. C'est une forme et une conséquence du vampirisme et Satan utilise cette énergie, volé à Dieu et devient de la nourriture pour le royaume de des ténèbres. Les parents ne savent pas toujours très bien comment nourrir les besoins émotionnels, affectifs de leurs enfants. Car pour la plupart d’entre eux leurs besoins n’ont jamais été satisfaits.

·        Prenons le cas de parents qui mettent au monde un enfant pour combler leur besoin affectif. Ces parents vont essayer de le conserver dans une certaine forme d’infantilisme. Maintenir les personnes de son entourage dans l’infantilisme, c’est dominer, régner sur ces personnes. Là aussi c’est se nourrir des fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ou l’arbre de la mort. Le diable se réjouit. 

Continuons avec ces parents qui mettent au monde un enfant pour combler leurs besoins affectifs. Un esprit demeure en eux, un vampire spirituel qui les pousse, au moins mentalement à dire à l’enfant : Tu as beaucoup d’énergie. Donc au lieu que ce soit nous qui subvenions à tes besoins, nous voulons que ce soit toi qui subviennes à nos besoins émotionnels. Nous voulons que tu nous apportes du réconfort, que tu nous donnes une pleine satisfaction, que tu nous procures la paix, que tu assures nos vieux jours, que tu nous montres que nous avons de la valeur et que nous  sommes importants. Nous voulons que tu nous permettes de décharger sur toi toutes nos mauvaises choses, que tu écoutes tout ce dont nous avons souffert ou tout ce dont nous avons été, à nos yeux, victime.

 

De tels parents agissent en tant que vampire envers cet enfant, plus tard cela va engendrer la colère, la haine, la frustration, l’amertume, le ressentiment dans le cœur de cet enfant. En fait il lui enseigne à être un vampire envers d’autre personne. Et ainsi toute cette énergie qui sert aux vampires devient de la nourriture pour le royaume des ténèbres. Cela inspire de la crainte.

 

Pour terminer cet éventail qui est loin d’être épuisé, prenons le cas d’une maman qui aurait voulu être institutrice dans une école maternelle. A cause de diverses raisons, elle ne sera, à ses yeux ,qu’une aide maternelle. Que désirera t-elle pour sa fille : qu’elle soit ce qu’elle même n’a pu être : une institutrice. Car ainsi à travers la vie de sa fille et sa réussite professionnelle et sociale elle espère trouver sa guérison de l’humiliation qu’elle a subit en étant qu’une assistante maternelle.    A travers la vie de sa fille et sa réussite professionnelle cette maman croit qu’elle va s’élever au niveau social, qu’elle souhaitait atteindre elle même. Il en est de même pour une maman qui souhaitait être infirmière et qui n’a pu aller au delà du statut d’aide-soignante. Nous pourrions continuer les exemples avec les hommes ou les papas et toutes les souffrances qui se dégagent s’expriment en humiliation dans le monde du travail et des affaires. Tout cela représente une source d'énergie dont le diable et ses démons se délectent.

4 Satan vient pour voler, tuer, détruire : Jean 10-10 a. il se nourrit de douleur de souffrances, de maladies, de mort. Il ne veut pas que nous mourions rapidement, il veut que nous mourions lentement. Plus nous mettons de temps à mourir, plus nous produisons de l’énergie. Ainsi nous lui sommes utiles car toutes ces énergies que nous produisons, servent au royaume des ténèbres et de la mort. Elles aident à nourrir sa faim insatiable. Proverbes 30-15 La sangsue et le séjour des morts sont insatiables, ils disent toujours donne, donne, donne.

 

Le royaume du diable comprend des milliers d’anges déchus, tous affamé d’énergie pour régner.

 

La bible nous dit que Satan rode comme un lion rugissant cherchant qui il peut dévorer :1 Pierre 5-8. Il s’intéresse à toute énergie qu’il peut avaler pour fortifier son épée.

 

5 Maintenant posons nous cette question : à qui suis-je en train d’offrir un sacrifice ? Pour qui j’agis ? Pour le royaume des ténèbres ou pour le royaume de la lumière, c’est à dire le royaume de Dieu. Nous avons le libre choix, Dieu nous a donné une volonté. A qui ma volonté est t’elle soumise ? A mon âme ou à Dieu, comme Jésus. Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel : c’est à dire que cela s’applique à ma vie.

 

Posons nous cette autre question : est ce que je fonctionne en tant que chrétien ou en tant que sataniste ?

 

S’il y avait une balance devant nous et que nous mettions d’un côté toutes les énergies que nous produisons pour Dieu et de l’autre toutes les énergies que nous produisons pour le royaume des ténèbres, nous verrions si nous sommes essentiellement chrétiens ou sataniste.

 

Lors d’un match de football, sur le terrain il y a 2 équipes adverses, comme dans le monde spirituel il y a 2 royaumes adverses. Du quel je suis supporter ? Qui j’encourage ? De qui j’admire les exploits ? Pour qui je produis des cris d’encouragements ? Qui j’applaudis ? Est ce que je produis de l’énergie pour l’Eternel ou le dieu des ténèbres ?

 

Nous n’avons plus besoin d’être un vampire. C’est la bonne nouvelle. Nous n’avons plus besoin de nourrir cet esprit vampire en nous. Nous avons la responsabilité de l’affamer jusqu’à ce qu’il meurt.  Adam a choisi d’aller vers l’arbre de la mort, bien sûr avec l’influence du diable. Maintenant c’est à nous, à chacun d’entre nous de  fermer l’accès à cet arbre de la mort. L’accès à l’arbre de vie a été fermé par Dieu pour Adam et Eve afin qu’ils ne vivent pas éternellement dans le péché, sous l’esclavage du diable.

 

A nouveau l’accès qui conduit à l'arbre de vie nous est ouvert, à nouveau, nous pouvons nous nourrir des fruits de l’arbre de vie. Nous avons la possibilité de changer de père. Aujourd’hui c’est à nous de décider qui sera notre papa. Ne soyons pas comme les pharisiens à qui Jésus dit vous avez pour père de diable : Jean 8-44.

Jésus venait leur annoncer qui était leur vrai père. Il l’ont refusé. Ne soyons pas comme eux des aveugles et des sourds, des religieux.

 

C’est à nous de décider à qui nous voulons donner de l’énergie. C’est à nous de décider si nous voulons aller vers l’arbre de la vie ou de la mort. C’est à nous de décider si nous devons être un vampire spirituel ou un fleuve de vie du royaume de Dieu. C’est à nous de décider tous ces choix pour nos vies. Personne ne peut décider à notre place. Ce n’est pas une mauvaise nouvelle mais une bonne nouvelle.

C'est également à nous qu'il appartient de décider si nous choisissons d'être un homme ou une femme conduit par notre âme ou par notre esprit soumis au Saint-Esprit.

C'est à nous de décider si nous voulons vivre dans la vie de victoire, de guérison que Jésus nous a acquit à la croix.

Revendiquons nous notre descendance d'Adam ou d'Abraham? Suis je un fils ou une fille d'Adam ou un fils ou une fille d'Abraham, par la foi en Jésus ?

 

Dans le ciel, les anges adorent Dieu en disant : la louange, la gloire, la sagesse, l’action de grâce, l’honneur, la puissance et la force sont à notre Dieu au siècle des siècles.  Joignons nos vies à celles des anges.

 

Publié dans Parolevivante

Commenter cet article