Que nous enseigne Jésus par la parabole du levain? (suite)

Publié le par louis trifault

- LETTRE A L'EGLISE DE THYATIRE / Ap 2 : 18 à 29

 

1) Jésus se présente :

 

Jésus se présente comme celui qui a les yeux comme une flamme de feu et dont les pieds sont comme de l'airain ardent. Les yeux évoquent son regard perçant, à qui rien n'échappe et les pieds d'airain, la menace du jugement.

Regardons le contenu du message : "Je connais tes œuvres, dit Jésus, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta consistance et tes dernières œuvres plus nombreuses que les premières. Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu'ils se livrent à la débauche et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles", c'est-à-dire à des dieux morts ou des dieux de morts.

Le verset 21, nous apprend que l'enseignement donné par cette prophétesse, Jézabel, consiste en une doctrine qui connaît les profondeurs de Satan. Jésus nous révèle qu'Il lui a laissé du temps pour qu'elle se repente, mais elle n'a pas voulu. Ceux qui commettent adultère avec elle, vont connaître une grande tribulation, à moins qu'ils ne se repentent. Recevoir ses enseignements, Jésus appelle cela commettre l'adultère avec elle. Ceux qui n'ont pas connu (accepté) cette doctrine, Jésus leur dit : "Retenez ce que vous avez jusqu'à ce que Je vienne".

 

2) L'histoire de Thyatire :

 

Avant d'examiner qui est Jézabel et ce qu'elle représente, consultons l'histoire de Thyatire. Dans le livre des Actes, 16 : 14-15, l'apôtre Paul nous dit qu'une femme de distinction, nommée Lydie, chrétienne et baptisée, ainsi que sa famille, lui a offert l'hospitalité dans sa maison. Elle était marchande de pourpre. C'était une des principales activités et richesse de la ville. On y trouvait également bon nombre de corporations de potiers, de tanneurs, de tisserands, de teinturiers et de tailleurs.

La principale religion des gens de Thyatire était le culte rendu à Apollon, fils du dieu-soleil Zeus et le culte de l'empereur romain. A cette époque ce rituel était dirigé par une femme prophétesse, assise sur une chaise et qui délivrait ses messages, en transe. En réalité, personne ne pouvait appartenir à ces corporations de métier, sans vouer un culte à ces idoles. Imaginons toute la pression mise sur les chrétiens de l'époque qui, même s'ils étaient croyants, devaient aussi gagner leur vie en travaillant à ces métiers.

Dans son message à cette église, Jésus se présente comme le Fils de Dieu. Pourquoi cette présentation à l'église de Thyatire ? Le culte rendu à Apollon, l'était en qualité de fils de dieu (du dieu-soleil Zeus). Le Pape romain de l'époque se présentait comme le seul représentant de Jésus-Christ sur terre, et le seul médiateur entre Dieu et les hommes : la qualité de Fils de Dieu qui est appartient à jésus lui est usurpée.

Les dix commandements de Dieu sont changés par les dix commandements de l'Eglise romaine. Son enseignement est fondé sur :

-      la tradition

-      Les écrits des pères de l'église (les écrits des fondateurs dans les monastères ou abbayes)

-      la Bible

Ainsi, la Parole de Dieu est reléguée au 3e rang.

 

3) Qui est Jézabel ?

 

Elle nous est présentée sous l'aspect d'une femme. Mais il s'agit avant tout d'un esprit de ténèbres puissant qui se manifeste le plus souvent à travers une femme, toutefois ce peut être à travers un homme aussi.

Jézabel = sans cohabitation. (Son nom en anglais "baal", est l'époux ou l'impudique. Il est possible d'associer à son nom ces définitions : destruction, assassinat, suppression, massacre). Elle ne supporte aucune autorité, déteste l'onction et le prophétique. Elle se dit elle-même prophétesse. Elle entretient ses prophètes et les domine.

La Bible nous donne un exemple avec Jézabel qui est devenue reine d'Israël, à cause de la désobéissance du roi de l'époque qui, contrairement à la Parole de Dieu, a épousé une étrangère. Son histoire, nous la trouvons dans 1 Rois 16 : 30-31. Achab a épousé Jézabel, fille d'Ethbaal, roi des Sidoniens et il alla servir Baal et se prosterna devant lui.

Ethbaal = avec Baal / Baal = maître, possesseur, seigneur, suprême divinité, mâle des Phéniciens et des cananéens / Astarté = déesse babylonienne de la fortune et du bonheur. Achab éleva un autel à Baal dans la maison de Baal qu'il bâtit en Samarie c'est-à-dire en Israël même. Et Achab fit encore une idole à Astarté. Voilà l'influence de Jézabel, manifestée sur la vie de son mari. Et tout le pays d’Israël a été souillé par l'influence de Jézabel. Les Hébreux ne savaient plus qui était le vrai Dieu : l'Eternel ou Baal ? 1 Rois 18.21, Elie dit au peuple : "Jusqu'à quand boiterez-vous des deux côtés ? Si l'Eternel est Dieu, allez après Lui, si c'est Baal, allez après lui". Le peuple ne répondit rien.

Sur le mont Carmel Elie prophète de l’Eternel demande à Dieu de faire tomber son feu pour confondre les 400 prophètes de Baal. Le feu de Dieu tombe et consume l’holocauste présenté.Le peuple s’écrie c’est l’Eternel qui est Dieu et se prosterne en se jetant à terre.Ensuite Elie égorge les 400 prophètes de Baal.Auparavant Jézabel avait exterminé les prophètes de l’Eternel (1 rois 18)

Jézabel nourrissait à sa table chaque jour 850 prophètes de Baal et d’Astarté. Comprenons que ces prophètes sont au service de Jézabel pour manger et répandre ses doctrines.Jézabel alimente ses prophètes avec des viandes sacrifiées aux faux dieux. Tout le peuple sera ainsi souillé

 Mais c'est avec l'histoire de la vigne de Naboth que nous découvrons les agissements de Jézabel (1 Rois 21). La vigne de Naboth, c'est un peu comme une parabole vivante. Cette vigne est située à côté de la demeure d'Achab et de Jézabel. Achab la convoita. Naboth refusa de donner ou de vendre son héritage venant de ses pères. Jézabel prit alors l'affaire en mains : "Est-ce bien toi Achab qui exerce la souveraineté en Israël ? Moi, je te la donnerai la vigne de Naboth." Elle écrivit au nom d'Achab, des lettres qu'elle scella avec le sceau d'Achab et elle les fit adresser aux anciens d'Israël. Elle organisa un jeûne du peuple et Naboth fut placé devant le peuple. Deux méchants hommes, choisis par Jézabel, déposèrent une plainte contre Naboth : "Tu as maudit Dieu et le roi !" Naboth fut lapidé et mourut ainsi que ses enfants ou héritiers. Jézabel donna ensuite, la vigne à Achab.

Naboth est une figure de Jésus. La vigne représente l'Eglise ou l'Epouse de Christ. Nous retrouvons les faux témoins qui déposèrent contre Jésus. Mc 14 : 55-56 et suite. Achab symbolise le diable qui veut détruire l'Epouse de Christ ou les croyants (en réalité, Achab convoitait cette vigne pour la détruire et y cultiver ses salades ou légumes). Jézabel représente un esprit puissant, serviteur de Satan.

Actualisons ce passage de la Bible par une histoire contemporaine et française : Imaginons une vigne qui se situe à côté de l’Elysée. Jacques Chirac, président de la république Française, l’a convoité. Le propriétaire refuse de la lui vendre parce qu’elle est son héritage.Devant ce refus Jacques Chirac devient dépressif, reste couché toute la journée,ne mange plus, n’assure plus le conseil des Ministres . Son épouse Bernadette, lui dit : Est-ce bien toi qui gouverne en France ? Cette vigne je vais te la donner. Elle convoque tous les députés de la majorité à manifester devant la demeure du propriétaire, en utilisant la signature ou le sceau de son mari. Au cours de cette manifestation le propriétaire, par deux faux témoins, est accusé d’avoir maudit le chef de l’Etat. Ensuite dans un débordement organisé, le propriétaire et ses enfants meurent. En rentrant à l’Elysée Bernadette dit à son mari : Lève-toi, prends possession de la vigne le propriétaire est mort ainsi que ses héritiers. Enfin nous apprenons que cette vigne était convoitée pour y planter des salades !!!Voilà, imagée, une manière utilisée par Jézabel pour exercer son autorité.

Retenons un trait de caractère important de Jézabel : elle a une fille, Athalie, qui épouse le roi de Juda. Israël est divisé en deux. Achab ou Jézabel, règne sur la partie nord. Sur la partie sud, Juda, un excellent roi vient de régner : Josaphat. Son fils, Yoram, lui succède et épouse la fille d'Achab et de Jézabel, Athalie. Rapidement, l'influence de Jézabel à travers sa fille, gagne Yoram et tout Juda. La Bible nous dit qu'il marcha selon la maison d'Achab, avec les cultes rendus à Baal, à Astarté. Il fit tuer tous ses frères, ainsi s'il venait à mourir, seule Athalie régnerait. 2 Ch 21 : 13-15 : "Tu as entraîné à la prostitution, Juda et les habitants de Jérusalem, comme l'a fait la maison d'Achab avec Israël, et parce que tu as fait mourir tes frères meilleurs que toi, la maison même de ton père. Voici dit l'Eternel, je frapperai ton peuple d'une grande plaie, tes fils, tes femmes et tout ce qui t'appartiens. Et toi, Je te frapperai d'une maladie violente, d'une maladie d'entrailles". Le verset 19, nous apprend sa mort dans de grandes souffrances. Son plus jeune fils, Achazia, le remplace. Tous ses frères avaient été tués au cours d'une guerre. Rappelons que sa mère se nomme Athalie et la Bible nous relate qu'elle lui donnait des conseils impies.

Après la mort d'Achab, roi d'Israël (nord), Dieu oint Jehud qui tue tous les fils d'Achab, Achazia, roi de Juda et les fils des frères d'Achazia (enfants d'Athalie). Quand Athalie apprend la mort de son fils, Achazia, elle fait périr toute la maison royale, ses petits enfants, pour régner. Un petit fils, Joas, caché par sa tante, sœur de son père, échappera à la tuerie de sa grand-mère, Athalie. Athalie régna seule, jusqu'à l'avènement de Joas, institué roi, par le souverain sacrificateur, époux de la tante qui a caché et substitué le bébé Joas, seul descendant de David, d'où devait naître Jésus. Nous voyons la ruse du diable à travers Athalie. Quand Joas fut roi, le souverain sacrificateur (Jehojada) fit tuer Athalie et tous ceux qui la suivaient.

Deux points à retenir :

1.  Dieu est le Dieu des générations. Le Dieu d’Abraham,le Dieu d’Isaac,le Dieu de Jacob ; le Dieu qui préserve les générations futures

Athalie détruit les générations même celle de ces petits enfants qui pourrait l’empêcher de régner.

2.  Quand nous étudions la vie Athalie, nous découvrons que l’onction du souverain sacrificateur a été nécessaire pour la détruire, l’anéantir. Le souverain sacrificateur seul, face à Athalie, a pu établir la véritable autorité sur le trône, en luttant contre Athalie et la faisant mourir.Remarquons que la victoire du souverain sacrificateur est due à sa vie sanctifiée et consacrée au service de Dieu.Nous, nous avons besoin de la même sanctification, consécration, obéissance à Dieu pour lutter efficacement contre Jézabel

 

 

 

4) Que retenir de tout cela ?

 

Que retenir de tout cela, sinon que la signification de Jézabel est bien "sans cohabitation, meurtre, assassinat, suppression, massacre".

Le souverain sacrificateur, Jehojada, est une figure de Jésus. Il traita Athalie comme le dit Jésus : "Je la jetterai sur un lit, je frapperai de mort ses enfants", c'est-à-dire à ceux qui la suivent. Remarquons que dans la lettre envoyée par Jésus à l'église de Thyatire, le plus grand reproche ne s'adresse pas à cette femme Jézabel, qui enseigne de fausses doctrines et qui entraîne dans la mort spirituel ou la débauche. Le reproche s'adresse à ceux qui la laissent enseigner et séduire les serviteurs de Jésus. Nous avons une part de responsabilité quand nous acceptons d'être enseignés avec de fausses doctrines. Nous avons à nous repentir d'avoir accepté de nous être laissés enseigner par les Nicolaïtes et Jézabel.

Athalie =celle que L’Eternel afflige.Elle même ne privera pas d’affliger les enfants de Dieu surtout au moment où une percée vient dans leur vie.

C'est possible de résister, de ne pas se laisser entraîner dans les profondeurs de Satan. Verset 24 : "A vous, à tous les autres de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan, Je vous dis : Je ne mets pas sur vous d'autres fardeaux. Seulement, ce que vous avez, retenez-le, jusqu'à ce que Je vienne. A celui qui vaincra et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, Je donnerai autorité sur les nations". Donc, dans cette église, il y avait deux groupes qui se côtoyaient.

 

        CONCLUSION

 

Le principal responsable des œuvres de Jézabel, se nomme Achab ou l’esprit d’Achab. Les Nicolaïtes et les partisans de Balaam, avaient préparé son terrain. Sans homme faible, ou sans mari qui abandonne ses responsabilités, Jézabel se manifestera difficilement. Ne négligeons jamais l'influence de cet esprit dans une assemblée. Pour le combattre, il faut que Achab renonce à sa fuite devant les responsabilités. Jézabel peut-être un homme ou une femme, idem pour Achab

Achab, dont le nom signifie "frère du père", donc il serait né, à la suite d'un inceste entre la mère et son fils, pour qu'il devienne frère de son père. Ce prénom annonçait-il une réalité prophétique ?

Jézabel s'accompagne toujours d'autoritarisme, d'indépendance et de rébellion. Jézabel c'est la religion de la mère-enfant. C'est pour cela que nous voyons dans certaines églises, une grande statue de Marie et un petit enfant Jésus dans ses bras.Temps de repentance : Nicolaïtes, Jézabel, Babylone, esprits religieux, personnel, ancêtres.

L’esprit religieux enseigne trois doctrines :

1-doctrine de Balaam     

 2- doctrine des Nicolaïtes ou pyramidale

      3Jézabel.

Commenter cet article