voici l'Epoux vient, sortons à sa rencontre

Publié le par louis trifault










Voici l'Epoux vient, sortons à sa rencontre

 
Que tu es belle, que tu es agréable, O mon amour  au milieu des délices !
 
Ta taille ressemble au palmier, et tes seins à des grappes, comme les grappes de la vigne. Cantiques des cantiques :7-8 et 9
 Mathieu 20-18 Jésus annonce sa mort. Voici nous montons à Jérusalem et le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et il sera livré aux païens, pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient ; le troisième jour il ressuscitera.
Mathieu 26-26 et suite : Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et après avoir rendu grâce, il le rompit et le donna aux disciples en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : buvez en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.
Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fuit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume des cieux.
       Ce fut une nuit de destin. Jésus s'était rassemblé avec ses disciples dans la chambre haute et dans quelques heures, il allait payer de sa vie, le prix pour les péchés du monde.
 Depuis quelques temps, Jésus avait averti ses disciples que bientôt il serait mit à mort, qu'il ressusciterait et qu'il retournerait chez son Père.
Tous ces avertissements au sujet de sa mort avaient commencé à troubler ses disciples terriblement. Jésus, connaissant l'intérieur du cœur et des pensées des hommes, sut que ses disciples étaient dans la crainte et le trouble. Pour calmer leur peur ce soir là, il leur fit une grande promesse en Jean 14 : 1-4, dans la chambre haute :
Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurai dit. Je vais vous préparer une place.
Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.
Mais pour nous qui vivons au 21ème siècle, nous ne pouvons comprendre complètement la signification de cette promesse faite par Jésus. La raison c’est que Jésus expliquait une analogie avec la coutume du mariage juif, de son époque.
 Alors si nous voulons vraiment comprendre ce que Jésus voulait expliquer dans cette promesse, il serait nécessaire d'examiner la coutume biblique du mariage juif pour en venir à l'analogie que Jésus donne à ses disciples.
La première étape majeure pour conclure un mariage, entre un jeune homme et une jeune femme était de faire une alliance (serment) matrimoniale. Ceci, en principe était proposé par le futur époux qui allait chez le père de la future épouse et ils négociaient sur deux choses :
1.  Il demandait au père, le privilège d'épouser la jeune fille. Il négociait également le prix pour le mariage. Les jeunes juifs devaient acheter au père de la future épouse, le privilège de l'épouser. Si les deux hommes étaient arrivés à une entente pour le prix, le futur époux payait le prix au père.
2.   Au travers de ce prix, une alliance de mariage était établie pour que la jeune fille devienne l'épouse du jeune homme. Ils étaient considérés mariés à partir de ce moment là !
Une fois que les fiançailles étaient établies, le couple prenait un verre de vin et le buvait ensemble, comme un symbole de l'alliance du mariage qui les a uni ensemble. Ensuite, une fois qu'ils avaient bu, l'épouse était déclarée officiellement sanctifiée (mise à part). Elle est maintenant mise à part pour l'époux et aucun autre homme ne peut demander la main de la jeune fille.
Après que les fiançailles (alliances matrimoniales) étaient établies et tout le rituel accompli, nous remarquons que l'époux et l'épouse ne commençait pas à vivre ensemble tout de suite, comme cela se fait aujourd'hui. L'époux se séparait de son épouse et il retournait chez lui (chez son père) et ils restaient séparés l'un de l'autre pendant environ une année. Pendant cette année de préparation, l'époux était très occupé dans la maison de son père, à préparer une demeure, afin d'y amener son épouse.
L'épouse savait seulement qu'une nuit, vers la fin de l'année, l'époux viendrait la chercher. C'est donc vers cette époque, que l'époux, une fois la demeure prête, appelait le garçon d'honneur et les autres hommes pour l'escorter. Ils commençaient à faire une procession avec des torches dans les rues de la ville, à partir de la demeure du père, jusqu'à la maison de la fiancée.
Quant aux autres personnes qui regardaient les jeunes gens passer dans les rues, elles comprenaient que c'était l'époux qui venait chercher son épouse. Et tous commençaient à crier : "L'époux vient ! L'époux vient !"Comme cela est annoncé dans math 25 avec la parabole des vierges sages et des vierges folles. Et ce cri retentissait dans la ville jusqu'à la maison de la fiancée. Le but principal de ce cri, était d'avertir la jeune femme, afin qu'elle se prépare en vitesse pour l'arrivée de l'époux.
 Quand elle entendait ce cri, elle avertissait ses filles d'honneur : "Venez chez moi et aidez-moi à me préparer, à m'habiller, car c'est ce soir que mon époux vient me chercher. Mon époux arrive !"
Les filles d'honneur alors, laissaient tout pour aider la fiancée à se préparer. Pendant ce temps, le jeune époux et son escorte étaient déjà arrivés à la maison de la jeune fille. Mais ils ne rentraient pas dans sa maison, ils attendaient dehors dans la rue. Une fois prête, l'épouse allait à la rencontre de l'époux. Les deux escortes se réunissaient et ensemble, ils se rendaient dans la maison du père du jeune homme. Une fois arrivés, ils découvraient que les invités du mariage étaient déjà installés dans une grande salle de banquet. Les époux laissaient les invités, pour aller "seul" dans une chambre de la maison du père. Et là, en privé, ils s'unissaient physiquement. Alors le mariage était consommé, alors qu'il avait été légalisé une année auparavant. Puis, l'époux sortait de la chambre avec son épouse et l'amenait dans la salle du banquet et annonçait à tous que le mariage était complètement consommé.
 Les invités étaient tellement heureux de cette occasion qu'ils restaient dans la salle du banquet pendant sept jours, pour faire une grande et glorieuse fête. Une chose unique dans le mariage juif est, que durant les sept jours de fête, l'époux gardait son épouse cachée dans la chambre des noces.
 Finalement, à la fin des sept jours de fête, l'épouse sortait de la chambre des noces avec son époux et il la montrait à tous, n'ayant maintenant plus son voile sur le visage.
Voilà comment un mariage juif était normalement fêté au temps biblique. Jésus, avant qu'il ne soit crucifié, avait donc mentionné cette analogie du mariage, dans la chambre haute, en faisant sa promesse aux disciples. Nous allons donc expliquer cette analogie maintenant.
Dans les Ecritures, l'Eglise (ceux qui ont accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur), est appelée et vue comme l'épouse de Jésus-Christ. Comme l'époux juif a laissé son père pour aller à la maison de la future épouse pour établir une alliance matrimoniale, Jésus, il y a plus de 2000 ans, a laissé le ciel pour venir à la demeure terrestre de sa future épouse (l'Eglise). Il est venu acquérir son épouse, l'Eglise. C’est ce que nous avons découvert dans la parabole de la perle de grand prix.
 L'alliance que Jésus est venu établir est la nouvelle alliance. Ceci s'est fait la même nuit où Jésus a fait cette promesse en Jean 14, tandis qu'il était dans la chambre haute avec ses disciples, alors qu'il institua le repas de la Pâque juive, ce que nous appelons aujourd'hui la sainte cène. Jésus a dit à ses disciples, alors qu'il passait la coupe de vin :
 "Cette coupe est la nouvelle alliance qui a été versé pour le salut de plusieurs". Jésus disait à ses disciples que le vin de cette coupe, représentait son sang qu'il allait verser sur la croix du calvaire. C'est comme s'il disait à ses hommes, je veux que vous sachiez, quand je verserai mon sang sur la croix demain, j'établirai la nouvelle alliance et avec ceci j'obtiendrai, j'achèterai mon épouse (l'Eglise).
Math 26-27-28 et 29 Il prit ensuite une coupe ; et après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : buvez en tous ;
Car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés. Et à chaque fois que nous buvons la coupe nous disons oui à l’alliance de Jésus, oui je me garde pour toi, jusqu à ce que tu viennes me chercher pour m’emmener dans la maison que tu as préparée.
Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père, c'est-à-dire lors du banquet des noces de l’Agneau.                                                                             
 Comme le futur époux juif devait payer un prix pour "acheter" son épouse, aussi, le Seigneur Jésus devait payer un prix, afin d'établir la nouvelle alliance. Le prix que Jésus devait payer, c’était le don de  son propre sang (1 Co 6 : 19-26).
L'alliance du mariage chez les Juifs, était accomplie entre un homme et une femme, lorsqu'ils buvaient la coupe de vin tous les deux. Ainsi, le Seigneur Jésus a prit la coupe à la sainte cène, il l'a bu et l'a donné à son Eglise comme symbole, l'unissant à lui. Cela les a unis officiellement (Jésus + Eglise), pour toujours, tout comme l'épouse juive était déclarée officiellement sanctifiée et ne pouvant plus appartenir à un autre homme. Aussi, la Parole de Dieu nous enseigne que l'Eglise fut aussi déclarée sanctifiée, mise à part, appartenant à Jésus-Christ et à personne d'autre.
Après la cérémonie et le rituel du mariage juif, le couple se séparait, l'époux retournait chez son père pour environ une année. Aussi, le Seigneur Jésus, 53 jours après sa résurrection, lorsqu'il eut payé le prix d'achat et établi la nouvelle alliance pour son Eglise, il s'en alla lui aussi de cette terre pour rester chez son Père. Depuis le jour de l'ascension, Jésus a quitté, physiquement, son Eglise (l'Epouse).
 Nous vivons ces jours de séparation jusqu'à ce que Jésus revienne chercher son Epouse pour être avec Lui. L'époux, pendant ce temps de séparation, préparait chez son père une demeure pour son épouse. De même, avant que Jésus aille sur la croix, il fit la promesse dans la chambre haute qu'il nous préparait une demeure chez son Père, un lieu pour habiter, pour être avec Lui.
L'épouse ne savait pas exactement le jour où l'époux viendrait la chercher, elle savait simplement que le temps de séparation durait environ une année. De même, l'Eglise ne sait pas exactement quand Jésus reviendra la chercher. La Bible enseigne très clairement que personne sur cette terre ne sait exactement quand le Seigneur reviendra. Jésus peut venir nous chercher à tout moment.
Quand l'époux juif revenait chercher son épouse, il ne revenait jamais tout seul. De même, quand Jésus sortira de la maison de son Père, pour chercher son Epouse, il ne sera pas seul, il y aura au moins un archange qui l'accompagnera (1 Th 4). Jésus reviendra accompagné d'un grand cri, tout comme l'époux juif quand il revenait chercher son épouse. Et ce cri est le même : "Voici l'époux vient !"
Quand l'époux venait chercher son épouse, il ne rentrait pas dans la maison, mais il restait dehors dans les rues de la ville, afin que l'épouse sorte à sa rencontre. Dans 1 Th 4, nous voyons que lorsque Jésus reviendra chercher son Epouse, l'Eglise, Il ne reviendra pas sur la terre qui est la demeure actuelle de l'Eglise. Elle sera enlevée de la terre pour rencontrer le Seigneur Jésus dans les airs.
Les époux découvraient les invités en entrant dans la salle de noces, de même, quand l'Eglise sera enlevée à la rencontre de l'Epoux, ils retourneront ensemble chez son Père et trouverons aussi des invités qui les attendent pour les noces :
 Les âmes des saints de l'Ancien Testament qui furent sauvés avant que l'Eglise ne commence ne font pas partie de l'Epouse de Christ. Mais ils seront rassemblés dans la maison du Père et ils seront les invités des noces pour Jésus et son Epouse. L'époux gardait son épouse cachée dans la chambre nuptiale pendant sept jours, de même, Jésus garde son Epouse cachée au ciel pour une période de sept ans. Tandis que les sept années de la tribulation se passeront sur terre, pendant ce temps, nul ne pourra voir l'Epouse pendant ces sept ans, car elle sera cachée au ciel.
Finalement, dans l'analogie, l'époux juif à la fin des sept jours de fête, sortait son épouse pour que tout le monde puisse la voir. Aussi, le Seigneur Jésus, à la fin de la période de la grande tribulation de sept années, sortira de la maison de son Père pour une deuxième fois, jusque sur la terre pour établir son règne messianique, le Royaume de Dieu sur terre. Quand Jésus sortira du ciel, il ramènera son Epouse avec lui dans sa gloire. L'Epouse sera vue de tout le monde avec son Epoux, afin que tous ceux qui sont vivant sur la terre puissent voir la vraie Epouse de Christ. Voici la belle analogie dont Jésus faisait référence dans la chambre haute.
Nous pouvons ainsi réaliser qu'à chaque fois que l'Evangile est annoncé, c'est une proposition de mariage que Jésus lance à celui qui croira et la recevra.
Toi qui viens de lire ce message, saches que tu es aimé par ce Dieu créateur du ciel et de la terre. IL te cherche, il attend que tu te laisses rencontrer avec lui. Car il a une destinée pour toi, un plan de bonheur, il désire que tu le connaisses pour te manifester son amour et que tu deviennes membre de sa famille. Il te donne et t'ouvre le chemin qui accède directement à son coeur. Ce chemin se nomme Jésus, qui a dit : Je suis le chemin, la vérité, la vie, nul ne vient au Père que par moi. Jean 14-6.
Jésus te dit: Voici je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Apocalypse 3-20. Oui Jésus frappe à la porte de ton coeur, il attend que tu lui dises de rentrer. C'est très simple, car Dieu est simple. Il suffit de lui adresser cette prière bien simplement mais bien sincèrement:
Seigneur Jésus je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dan le monde mourir pour moi. Je reconnais que j'ai dirigé ma vie, jusqu'a présent, comme je l'ai décidé et qu'aussi j'ai péché contre toi. Je crois que tu es mort sur une croix et que tu as versé ton sang pour que j’aie le pardon de mes péchés. Je veux te recevoir dans ma vie et obtenir le pardon de mes péchés. Merci pour le pardon de mes péchés. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je crois que tu es vivant, ressuscité. Je te remercie d'avoir répondu à ma prière et d'être maintenant dans ma vie.
 

Commenter cet article