La justice de Dieu manifestée par le sang de Jésus (2 eme partie)

Publié le par louis trifault

II – DANS LA NOUVELLE ALLIANCE

Rappelons notre verset de base : Lévitique 17-11

Car la vie de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il serve d’expiation pour vos âmes, car c’est par la vie que le sang fait l’expiation.

 

_Romains 1-17 En jésus est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi ; selon qu’il est écrit : le juste vivra par la foi

_Romains 8-3-4 Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair , en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché.

Et cela afin que la justice de la loi  soit accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit.

-2 Cor 5-21 : Celui (jésus) qui n’a point connu le péché, il (Dieu) l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.

Dieu a pris tout ce qu’il y avait de mauvais en nous pour le mettre sur Jésus. Il a pris la bonté de Jésus afin de nous l’offrir par la foi. Jésus a prit sur lui notre châtiment ou punition, afin de nous offrir la rémission de nos péchés.La rémission c’est plus que le pardon

1.   le pardon : lorsque quelqu’un nous pardonne, il oublie les mauvaises les choses que nous avons faites

2.   La rémission : Lorsque notre péché est remis, toute évidence de son existence est totalement effacée

Souvent nous acceptons de Dieu le pardon mais nous ne recevons pas la rémission, c’est une des raisons pour laquelle la culpabilité nous atteint si souvent

2 Corinthiens 5- 19 Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et li a mis en nos la parole de réconciliation. Tout ceci était impossible de se réaliser à travers le sacrifice d’un animal car Dieu ne pouvait se tenir dans un animal. Mais il était avec Jésus, en Jésus qui s’est fait de la même nature que nous tout en étant de la même nature que le Père.

Nous pouvons avoir trois attitudes en recevant un cadeau :

1.   Recevoir le cadeau avec joie mais ne pas l’ouvrir. Je contemple l’emballage, je suis satisfait d’avoir reçu un cadeau mais ma satisfaction s’arrête là

2.   J’ouvre le cadeau en enlevant l’emballage. Je contemple le contenu, mais je m’abstiens d’en user ou de l’expérimenter

3.   J’expérimente le contenu.

 Souvent, c’est l’attitude que nous avons face à la parole de Dieu et son contenu.

 

Jésus victime expiatoire : 1 Jn 2.2 / 1 Jn 4 : 9-10

Jésus victime propitiatoire : Rm 3 : 21 à 26.

 

Expier = subir un châtiment, une punition pour une faute

=    réparer en subissant une expiation imposée ou acceptée, volontaire. Imposer : les animaux. Acceptée ou volontaire : Jésus. (Conséquences pour nous).

Expier A.A : couvrir, H 10 : 1-4

Expier N.A : effacer, ôter. Jean 1.29. Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Jésus a pris nos péchés, portés nos péchés et le salaire du péché c'est la mort. Rm 6.23. Donc Jésus est mort à notre place par substitution et par amour.

 

Substitution :

Se mettre à la place de quelqu'un dans la même situation en le remplaçant ou s'identifiant à lui. Pour cela, il fallait un juste sans péchés, de la même nature. Romains 8.3.

 

Rédemption :

Racheter. Le fait de racheter quelqu'un. Rachat des hommes par Christ qui est le Rédempteur des hommes, il a payé la rançon.

 

Rançon :

Prix que l'on estime pour délivrer une personne captive. Jésus a payé la rançon. Il s'est donné en rançon. Jean 1 / Tite 2.6 / Ephésiens 5.2

 

Rachat :

Action d'obtenir la mise en liberté moyennant une rançon. 1 Pi 1 : 18-19 / Lévitique 25.47 / Rut 4. Boaz rachète et fait son épouse.

 

Propitiatoire :

Couvercle de l'arche ainsi nommé parce que le souverain sacrificateur l'aspergeait avec le sang de la victime immolée pour l'expiation des péchés. Les péchés étaient couverts. Il recevait la réconciliation pour le peuple ou autre. C'est le couvercle de la réconciliation.

Le mot grec "hilaterion" = ce qui expie, ce qui rend propice, lieu ou s'accomplit la propitiation par l'aspersion du sang devant Dieu.

 

Propitiation :

Faveur accordée par Dieu, victime que l'on offre à Dieu pour se le rendre propice, obtenir son pardon. Rendre propice. La propitiation : c'est l'acte de couvrir le pécheur repentant. Souverain sacrificateur : sur le couvercle.

Par l'expiation de Jésus, nos péchés sont pardonnés. Par la propitiation, nous sommes couvert d'un vêtement blanc. Jésus nous couvre d'un vêtement blanc.

Jésus a vraiment été comme le bouc dans le désert, rejeté par les hommes, abandonné par Dieu, mis à mort en dehors du camp, immolé par crucifixion. Hébreux 13.12 : peuple racheté par le sang de Jésus en dehors du camp.

Philippiens 2 : 5 à 8 / 1 Pierre 2 : 21 à 25 / Esaie 53.

Hébreux 2.17. Jésus est devenu semblable à nous même afin qu'il soit un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple.

Jésus n'a pas eu besoin de renouveler son sacrifice, sacrifice éternel. Hébreux 7 : 26 – 27.

Jésus n'a pas eu besoin de se purifier comme le souverain sacrificateur pour se présenter dans le lieu très saint.

Jean 20 : 15 à 17 / Hébreux 9 : 11 à 15 : lieu de la propitiation, réconciliation.

Hébreux 9 : 23-28

 

Le sacrificateur fera sept fois l'aspersion devant l'Eternel. Par son sang, Jésus accomplit sept choses.

Nous avons tout par la foi en Jésus.

 

1)  Jésus établit la nouvelle alliance par son sang.

Pas d'alliance sans sang. 1ère alliance a été scellée par le sang des animaux dont Moïse a aspergé le peuple. Matthieu 26.28. Car ceci est mon sang, le sang de l'alliance qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.

C'est l'alliance de la grâce, sauvés par grâce. Ephésiens 2.8

La loi fait prendre conscience du péché. La grâce éclaire sur ce qui est juste.

 

Jésus est le médiateur de cette alliance. Hébreux 8.6

Médiateur = personne qui négocie une réconciliation ou un accord.

Jésus est notre médiateur entre Dieu et nous. Nous avons un meilleur médiateur que sous la première alliance. Moïse : souverain sacrificateur.

Jésus est à la fois Homme et Dieu…

Hébreux 12.24. Jésus est le médiateur de la nouvelle alliance et du sang de l'aspersion qui parle mieux que le sang d'Abel. Le sang d'Abel crie justice.

Le sang de Jésus = miséricorde, grâce, délivrance, pardon, amour.

 

2)  Demeurer en Jésus par le sang.

Jean 6 : 5-6. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang, demeure en moi et je demeure en lui.

Lévitique 10.17. Les sacrificateurs devaient manger la chair de la victime. Nous sommes un peuple de sacrificateurs. Apocalypse 1-6-5-9-10

 

3)  L'Eglise est rachetée par le sang.

Ac 20.28. Prenez donc garde à vous-mêmes et à tout le troupeau sur lequel le St Esprit vous à établis évêques, pour paître l'Eglise de Dieu, qu'il s'est acquise par son propre sang.

 

4)  Nous avons la justification par le sang.

Romains 5.9. A plus forte raison que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.

Rendre juste, non coupable. Nous pouvons nous tenir devant Dieu comme si nous n'avions pas péché. Nous sommes recouvert du vêtement de justice. Esaie 61.10.

Je me réjouirai dans l'Eternel, mon âme sera ravie d'allégresse en mon Dieu, car il m'a revêtu des vêtements du salut.

Fait taire l'ennemi : Hébreux 2.14. Il a rendu impuissant celui qui avait la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable.

Etre sur le banc des justifiés et sortir du banc des accusés.

 

5)  Réconciliation par le sang.

Colossiens 1 : 20-23. Le trône de la grâce nous est ouvert.

Hébreux 4 : 14-15-16 / Hébreux 10 : 19 à 22 / Esaie 35 : 8 à 10.

 

6)  Sans le sang pas de pardon (péché involontaire A.A).

Hébreux 9.22. Et presque tout d'après la loi est purifié par le sang et sans effusion de sans, il n'y a pas de pardon.

Qu'est-ce qui n'est pas purifié par le sang. Nombres 31 : 20-24 / Lévitique 16 : 24-26.

Péché contre St Esprit.

Esaie 1 : 9-10. Venez, plaidons dit l'Eternel, si vos péchés comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme neige.

Col 2.14. En Jésus, nous avons la rédemption, le pardon des péchés.

1 Jean 9-10 / Romains 6.18. Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. Mi 7 : 18-19

 

Rachat = action d'obtenir la mise en liberté d'une personne moyennant une rançon.

Rachat d'un esclave pour sa mise en liberté.

Nous étions tous en esclavage avant de venir à Jésus : esclave du diable, esclave du péché, esclave de la loi, de la malédiction de la loi, de la dette envers Dieu que nous avions offensé.

Rachat dans la Bible. Lévitique 25.47. Par un proche parent qui avait le droit de rachat. Racheteur ou rédempteur.

Mise en liberté lors du jubilé, l'année de grâce.

Ruth et Boaz : il en a fait son épouse, elle n'a plus voulu le quitter.

Jésus s'est fait notre proche parent, notre frère pour avoir le droit de rachat. Hébreux 2 : 11-12. Comme Boaz, de ses rachetés, il fait son épouse. Jésus a payé notre rachat pour que nous soyons libres. Car Dieu nous a créé pour être libres.

Galates 4.5. Maintenant, nous ne nous appartenons plus, nous avons une dette d'amour envers Jésus. Désir de ne plus la quitter et de le servir. Hébreux 9.12. Délivrance et rachat éternel.

 

7)  Le sang purifie notre vie chrétienne.

1 Jean 1.7. Mais si nous marchons dans la lumière comme il est dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion et le sang de Jésus nous purifie de tout péché.

1 Jean 1.8. Si nous disons que nous n'avons pas de péchés, nous nous séduisons nous-mêmes et la vérité n'est point en nous.

Jean 19.34. Mais un des soldats lui perça le côté avec une lance et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.

1 Jean 5 : 5 à 8

Seul les hébreux qui ont accepté de mettre le sang de l'agneau sur les linteaux de leur porte ont été sauvés de l'ange de l'extermination. De même avec le sang de Jésus, ne rien y ajouter. Le sacrifice est parfait.

Seul Jésus a fait l'expiation de nos péchés par substitution et nous donne la réconciliation avec le père.

Actes 4.12. Il n'y a de salut en aucun autre nom, car il n'y a sous le ciel, aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devions être sauvés.

 

Salut = félicité éternelle. Le fait d'être sauvé de l'état naturel du péché et de la damnation qui en résulterait. Le fait d'échapper à la mort, au danger, de garder ou de recouvrir un état heureux, prospère.

Contraire : damnation, perdition.

 

Jésus a porté nos péchés 7 fois ou de 7 manières différentes :

 

1)  Meurtri à cause de nos péchés (V 5, Darby)

2)  Brisé à cause de nos iniquités (V 5)

3)  Le châtiment  qui nous donne la paix est tombé sur lui et c'est par ses meurtrissures que nous avons la guérison. L'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous (5 et 6).

4)  Frappé pour les péchés ou transgressions de mon peuple (V 8)

5)  Il a offert sa vie en sacrifice pour le péché (V 10)

6)  Il se chargera de leurs iniquités (V 11)

7)  Il a porté les péchés de beaucoup d'hommes (V 12).

 

 

 

 

Publié dans Le bénéfice du sang

Commenter cet article