La rancune conduit à l'amertume (2eme partie)

Publié le par louis trifault

Comment traiter la rancune

La rancune c’est comme une infestation du cancer. Au début, le problème se remarque à peine, mais il peut rapidement ronger notre bien-être et causer d'importants dommages. Donc il faut traiter la rancune de façon adéquate peut rétablir notre vie.

1. Prenons-la au sérieux. Étant donné que Dieu ne prend pas la rancune à la légère, nous aussi, nous devons en reconnaître l'importance.

2. Assumons-en l'entière responsabilité. Si quelqu'un nous a amené à éprouver de la douleur ou de l'angoisse, la solution ne consiste pas à blâmer cette personne. La blâmer ne fera pas disparaître le problème. Admettons, à nous-même et à Dieu, que même si l’offenseur a sa part de responsabilité, nous sommes seul  responsable de notre esprit rancunier.

3. Confessons-le honnêtement. Ne laissons pas le ressentiment continuer à couver dans nos vies. Confessons à Dieu que notre rancune qui est un péché.

4. Abandonnons notre colère. À moins que nous n'abandonnions l'hostilité, notre esprit rancunier reviendra.

 Disons :

Dieu, pardonne ma colère. Je choisis de mon propre gré de l'abandonner.

Ensuite, réfléchissons à la croix et demandons nous : Comment puis-je retenir quoi que ce soit contre quelqu'un quand je suis moi-même pardonné  par Dieu à cause de sa miséricorde et du sacrifice de Jésus ?

5. Prions pour notre offenseur. Nous n'avons peut-être pas envie de prier pour la personne qui nous a blessé, mais les

sentiments n'ont rien à voir avec le pardon, et sont de mauvais conseillers. Choisissons délibérément de parler au Père en faveur de notre offenseur, et bénissons le. Jésus nous a commandé de bénir nos ennemis afin d’être fils du Père.

6. Si la personne qui nous a fait souffrir est au courant de notre ressentiment, demandons lui personnellement de

nous pardonner. Cela peut ne pas être une chose facile à faire, mais elle est nécessaire si nous voulons être délivré de

l'esclavage de notre propre rancune.

7. Demandons à Dieu de nous montrer quelque chose que nous pouvons faire pour la personne qui nous a blessé.

Laissons notre esprit de pardon se manifester, même si cette personne réagit avec méfiance.

Après avoir suivi ces étapes, des sentiments d'amertume peuvent encore remonter à la surface. Dans ce cas, priez

ainsi : Merci, Père. J'ai pardonné à cette personne. Ne laissons pas Satan nous piéger en nous incitant à ressasser la situation, pour ensuite nous lier de nouveau dans notre ancien esprit rancunier malsain.

Après un certain temps, nous saurons que nous avons vraiment pardonné à notre offenseur, parce que vous ne

ressentirons plus  la blessure comme auparavant. Nous pourrons découvrir que, là où il y avait de la colère et du

ressentiment, il y a maintenant de la compassion pour cette personne ou même un intérêt pour sa vie. Nous découvrirons, à notre grand étonnement et soulagement, que notre attitude est différente et que nous avons été libéré.

 

Une des armes les plus dommageables que l'homme ait  inventées c’est la bombe à retardement, elle est programmée pour éclater au moment personne ne si attend plus. Tout semble redevenu paisible après un bombardement, les dégâts et les victimes sont d’autant plus importants et imprévisibles. Un mécanisme explosif  est programmé pour agir 1 jour ; 2 mois ou plus après le bombardement lorsqu'il est déclenché. Cet engin est difficile à repérer et généralement découvert  trop tard, pour la bonne raison, que souvent ces bombes rentrées en terre lors de leur chute. En d'autres termes, ces bombes sont des pièges dissimulés conçus pour mutiler ou détruire quiconque les touche.

Ces pièges destructeurs illustrent très bien les pièges subtils qui attendent les chrétiens engagés dans l'oeuvre du

royaume. Tout comme les mines sont posées sur les sentiers, sous les routes et dans les champs en période de guerre, les pièges de Satan se trouvent sur le chemin des croyants. Les bombes spirituelles peuvent être aussi dangereuses que leur contrepartie mécanique - en fait, plus encore, lorsque vous considérez les implications éternelles. C'est pourquoi nous sommes des cibles de premier ordre. Étant donné que les pasteurs, les enseignants et les autres responsables peuvent, à cause de leur position, influencer beaucoup de gens pour Christ, il va sans dire que l'ennemi cherche désespérément à les rendre inefficaces. Notre adversaire connaît nos points faibles; il est un expert en ce qui concerne les tentations  qui sont les plus susceptibles de contrecarrer la formation de disciples et les efforts pour gagner des âmes.

L'orgueil est une mine particulièrement dévastatrice; c'est aussi l'un des outils préférés de Satan pour perturber la vie et l'influence chrétiennes. Définie comme une attention indue qu'on porte à soi-même, à nos réalisations, à notre position ou à nos possessions, cette attitude est odieuse aux yeux de Dieu (Proverbes 6 :6-19; 16 :5). Malheureusement, ce n'est pas un problème rare, et les croyants affermis sont tout aussi vulnérables à son attrait que n'importe qui d'autre

2 Chroniques 26 :16. Si nous détournons nos yeux de Dieu pour nous glorifier, le Seigneur ne bénira pas notre ministère.

Puisque cette attitude impie est détestable aux yeux de Dieu, elle fait obstacle à notre relation avec lui et anéanti l'oeuvre du Saint-Esprit dans notre vie. Puis, notre efficacité comme responsable ou ouvrier dans le ministère est sérieusement amoindrie. En outre, ceux qui sont arrogants commettent des erreurs stupides parce qu'ils cessent de rechercher la sagesse de Dieu. C'est pourquoi la Bible nous avertit ainsi :

 L'arrogance précède la ruine, et l'orgueil précède la chute (Proverbes 16 :18). En réalité, une des pires conséquences de l'orgueil c’est qu'il engendre une vie dépourvue de prière, ce qui affaiblit l'enfant de Dieu.

Sachons que l'orgueil est trompeur : Satan nous exaltera souvent lorsque nous réussissons, afin que nous soyons tentés de ne pas dépendre de Dieu. Pour éviter cette traître bombe à retardement, commençons chaque matin en parlant au Père et en méditant sa Parole. Demandons lui de diriger notre journée ainsi que votre vie. En reconnaissant que nous dépendons de lui, nous pourrons nous remettre de nos blessures où, mieux encore, nous éviterons complètement le piège de l'orgueil, de la rancune, et de l’amertume.

Comment être libérer de la rancune : Nous repentir d’avoir laissé ce péché rentrer dans nos vies et renoncer. Il faut également pardonner à toutes personnes qui nous ont blessés : Il est possible d’utiliser ce modèle de prière.

Père céleste au nom de Jésus-Christ, je renonce à toute racine d’amertume dans ma vie, et j’annule les conséquences de l’avoir gardée dans mon cœur.

Je pardonne à…(nommer les personnes qui nous ont blessés) Seigneur je te confie toute ma douleur et les blessures qui ont été ouvertes. Je renonce à mon désir de vengeance, au contraire, je bénis tout ceux qui m’ont blessé. Seigneur, je renonce à toute racine d’amertume, de colère de rancœur de médisance, de jalousie et en ton nom, je me déclare libre

Publié dans guérison de l'âme

Commenter cet article

Bithia 31/03/2008 13:05

merci pour ce message qui nous montre combien nous avons a veiller sur notre coeur