La puissance du sang de Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 Le verset 17.11 du Lévitique, nous apprend ceci : car la vie de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel afin qu'il serve d'expiation pour vos âmes, car c'est par la vie que le sang fait l'expiation.

 Ce verset très important, nous apprend et contient au moins trois points précieux.  1)   La vie se trouve dans le sang, c'est le siège de la vie.

 2) C’est par l'expiation et le rachat, que le sang exprime sa pleine valeur s'il coule et coule sur un autel c'est-à-dire s'il est offert en sacrifice.       

3) Dieu nous dit : "Je vous l'ai donné sur l'autel". Donc, ce n'est pas par n'importe quel sang que Dieu va racheter son trésor. Nous le savons : c'est par le sang de Son Fils bien-aimé qui accepte d’être l’Agneau de Dieu.

 

Il est possible d’imaginer, bien avant que l'homme n'apparaisse sur terre, qu’un grand conseil se tint dans le ciel entre le Père, Jésus et le Saint-Esprit. Quand Dieu dit :"Faisons l'homme à notre image...", Dieu savait que sa créature chuterait, succomberait à la tentation de l'adversaire. Dieu n'est jamais surpris. Dans le ciel, le plan de sauvetage de l'humanité a été élaboré. Dès avant la fondation du monde, ce jour-là, Jésus prit la parole et dit.

 Tu n'as voulu ni sacrifice, ni offrande, mais tu m'as formé un corps. Tu n'as agréé ni holocauste, ni sacrifice pour le péché. Alors j'ai dit : voici je viens pour faire ô Dieu ta volonté. C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus Christ, une fois pour toute.

                  Hébreux 10 :5 : 7 et 10

 

Jésus Christ est vraiment cet homme qui vend tout, avec joie et qui "se vend" lui-même en se donnant en rançon (1 Tm 2.6), pour racheter ce trésor caché dans le monde et l'offrir à Son Père.

Jésus a vraiment vendu tout ce qu'Il possédait pour devenir propriétaire de ce trésor qui ne pouvait être tenu caché plus longtemps.

Existant en forme de Dieu (Jésus), Il n'a pas regardé son égalité avec Dieu, comme une proie à arracher.  Il s'est dépouillé Lui-même en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes.  Il s'est humilié Lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort sur une croix.

                             Philippiens 2 : 6 à 8

Nous découvrons à lecture de tous ces versets, la futilité des œuvres pour "gagner" la vie éternelle et nous réconcilier avec Dieu.

Ecoutons encore ce verset qui nous parle de la joie de Jésus à travers la souffrance de la croix : Ayons les regards sur Jésus qui suscite la foi  et la mène à la perfection ; en échange de la joie qui lui était  réservée, il a souffert la croix, méprisé l’ignominie ou la honte, il s’est assis à la droite de Dieu.                        Hébreux 12 : 2

 Oui, vraiment Jésus voyait au-delà de la croix les âmes sauvées, arrachées à l’enfer. En échange, il en avait de la joie à cause du trésor qui allait lui appartenir. Cette joie lui était donnée par le Saint-Esprit.

Continuons avec la joie de Jésus. Jésus se réjouit  de nous voir délivrés de la puissance des ténèbres et que le Père nous transporte dans le royaume de son Fils bien-aimé, c’est-à-dire Jésus.                                                                                                       Colossiens 1 :13

Jésus a payé pour tous. Non seulement pour ceux qui acceptent le salut offert par grâce, mais aussi pour ceux qui le refusent. Ils se condamnent eux-mêmes, la Bible  déclare : Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit lui en ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle.                   Jean 3-16

 Ce verset donne tout le sens de cet achat  du champ (le monde) dont nous parle cette parabole du trésor caché. Rappelons-nous que le but de cet achat, c’est de posséder le trésor.

Pourquoi Jésus accorde-t-il une si grande valeur à ce trésor ?

 Au moins 4 raisons.

  1. Jésus veut redonner à son Père la famille qui l’a abandonné
  2. Jésus rétablit le royaume de Dieu sur terre, dans le champ de l’ennemi qu’il dépouille, même si des âmes continuent de se perdre.
  3. Jésus nous rachète pour que nous continuions son œuvre, pas de rachat mais d’annoncer la bonne nouvelle, l’évangile, et d’en manifester la puissance par le Saint-Esprit dont nous sommes oints. Ce verset s’adresse à nous aujourd’hui.

  Afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi  en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés. 

                             Actes 26 :1

Jésus achète ce trésor que nous sommes non pour l’exposer sur un écrin et le contempler. Jésus désire beaucoup plus. Il désire que nous le connaissions,  afin que nous ayons une relation intime avec lui et avec le Père, comme un époux avec son épouse.

Jésus agit de manière que tous ceux qui veulent revenir dans la famille de Dieu  trouvent leur place dans le gros bouquet sans liens extérieurs qui les attend.

 

Le désir de Jésus ne s’arrête pas à cette dimension, il veut plus pour nous

Afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

 Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un,  moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.                      Jean 17 : 21 à 23

Tous les membres de la famille de Dieu trouvent leur place comme les membres d’un corps et aucun d’entre eux ne se suffit à lui même. Aucun membre ne vit pour lui-même. Nous allons prendre un exemple avec notre corps : un pied ne marche pas pour lui-même. Il marche  pour faire avancer  tout notre corps. Notre cœur bat pour que tout notre corps soit irrigué par du sang frais et oxygéné.

Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres.

 Si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps ne serait-il pas du corps pour cela ?

 Et si l’oreille disait : Parce que je ne suis pas un œil, je ne suis pas du corps ne serait-elle pas du corps pour cela ?

                1 Corinthiens 12 : 14 à 17

Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.1 Corinthiens 12 : 26 et 27

C’est de lui (jésus), et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui–même dans l’amour.

                                    Ephésiens 4 : 16

C’est également au sein de la famille de Dieu que chaque chrétien apprend à exercer les dons reçus par le Saint-Esprit.

En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; à un autre, la foi, par le même Esprit ; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit ; à un autre, le don d’opérer des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre, le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l’interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut.

                  1 Corinthiens 12 : 8 à 11

Ces dons sont accordés pour le bien de tout le corps ou pour la croissance et  l’épanouissement de toute la famille.

Chaque chrétien, membre de la famille de Dieu devient une pierre spirituelle. La Bible nous invite à nous constituer en maison spirituelle. Chaque pierre vivante devient indispensable dans cette construction, afin que l’édifice soit bien coordonné.

Si vous avez goûté que le Seigneur est bon. Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus–Christ.

                              1 Pierre 2 : 3 à 5

Retenons-bien le contenu du verset trois : Si vous avez goûté que le Seigneur est bon.

La parole s’adresse à ceux et celles qui ont goûté les bontés de notre Dieu. Afin de goûter ses bontés, il est indispensable  d’avoir une relation intime avec lui : des relations filiales aimantes, comme des enfants  avec leur Père. Nous goûtons  ses bontés par la présence du Saint-Esprit dans nos cœurs.

La Bible nous donne un exemple, dans le naturel, de cette construction ou de ce temple bien coordonné. Nous le trouvons dans les consignes que Dieu donne à Moïse pour l’édification de la tente de la rencontre. Le peuple hébreu venait de sortir de l’esclavage en Egypte.

Tu feras des planches pour le tabernacle ; elles seront de bois d’acacia, placées debout.

 Il y aura à chaque planche deux tenons joints l’un à l’autre ; tu feras de même pour toutes les planches du tabernacle.

Tu mettras quarante bases d’argent sous les vingt planches, deux bases sous chaque planche pour ses deux tenons.  Genèse 26 : 15 : 17 et 19

Chaque planche symbolise une des pierres spirituelles dont nous avons parlé ci-dessus. Les bases d’argent  nous parlent du rachat par le sang de Jésus (Jésus a été livré pour trente pièces d’argent). Autrement dit, pour devenir une pierre spirituelle, il est indispensable d’avoir obtenu la purification de nos péchés par le sang de l’Agneau de Dieu : Jésus, et qu’il soit notre Seigneur.

La barre du milieu traversera les planches d’une extrémité à l’autre.       Exode 26 : 28            

Cette barre transversale qui traverse toutes les planches et les maintient unies, symbolise le lien d’amour du Saint-Esprit dans nos cœurs qui nous unit les uns au autres dans la famille de Dieu. C’est par son œuvre que tout l’édifice se tient bien coordonné,  sans lien extérieur.

 

Publié dans Identité en Jésus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article