Irez-vous avec le diable et ses anges dans le feu éternel ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Ce message s'adresse principalement à ces personnes ou lecteurs lectrices qui déposent des commentaires sur le blog parolevivante, mais qui en fait ne  sont que des publicités pour des marabouts appelés maître. Ces personnes témoignent de certains bienfaits obtenus auprès de ces marabouts: l'épouse enfante, le mari devenu un adultère ou quittant son épouse revient….

Nous ne condamnons pas ces personnes, mais nous voulons que notre Dieu, le Dieu de la Bible illumine les yeux de leur cœur et qu’elles découvrent la véritable lumière qui émane du royaume de Dieu et l’œuvre de Jésus accomplie sur la croix. Nous considérons que certains le font consciemment et d’autres sont dans l’ignorance. Nous voulons avertir avant tout. Ils ou elles sèment des semences mortelles, comme l’ivraie de la parabole en espérant convaincre l’auteur du blog. Ces publicités sont strictement éliminées. Nous leur disons que nous veillons au bon grain et nous refusons les mélanges qui viennent de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Nous en reparlerons plus loin. Nous refusons tout ce qui vient de l’enfer ou de l’empire de Satan.

Nous considérons ces publicités comme des œuvres du royaume des ténèbres et cela nous fait penser à la parabole de l'ivraie et du bon grain, (l’ivraie produit une graine toxique et mortelle) tel que Jésus nous l’enseigne dans Matthieu 13:24 à 30 : Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.

Ensuite et en privé, Jésus va donner la révélation de cette parabole à ses disciples.

Matthieu 13: 36 à 43 : Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Cette fois-ci ce n’est plus une semence ou la Parole de Dieu qui est plantée dans le champ ou dans le monde. Mais des hommes et des femmes porteurs d’une semence, soit de vie ou soit de mort. Les premiers sont des fils du royaume de Dieu, les seconds sont des fils du malin, comme le dit Jésus. Les premiers sont semés par Jésus, les deuxièmes par Satan lui-même. Ils deviennent ses serviteurs et des ennemis de Dieu. Leur destinée sera la même que celle de Satan : l’étang de feu.

Nous sommes soumis à la loi des semailles et de la moisson, nous récolterons selon la nature de la graine que nous avons semé : de l'ivraie ou du bon grain. Récolter de l'ivraie dénote l'état d'un cœur soumis au royaume des ténèbres, à l’ennemi de Dieu. Récolter du bon grain ou du blé témoigne d'un cœur soumis à la Parole de Dieu, un cœur où règnent la crainte de Dieu, la lumière du royaume de Dieu. Il rapportera 30 pour 1, 60 pour 1,100 pour un, il en est de même dans le royaume des ténèbres. Le royaume de la rébellion contre Dieu. Le royaume dont les œuvres se termineront dans l'étang de feu selon Matthieu 26 : 41: Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

À moins que ces personnes se repentent et quittent leurs œuvres de ténèbres. Chaque être humain reçoit des talents, des dons… libre à chacun de les faire fructifier soit pour la gloire de Dieu, soit pour notre propre gloire, pour notre égo et nous faire un nom ou pour la gloire de Satan.

La Bible nous dit que les œuvres de l'Eternel subsisteront à jamais, selon Ecclésiaste 3 : 14 et 15 : J’ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu’il n’y a rien à y ajouter et rien à en retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu’on le craigne. Ce qui est a déjà été, et ce qui sera a déjà été, et Dieu ramène ce qui est passé.

Oui les œuvres de l’ennemi et celles de ses ouvriers sont destinées au feu éternel, à l’étang de feu c'est-à-dire à l’enfer, à la mort éternelle.

L’Eternel est plus grand que la stérilité d'un couple

Dans la Bible nous avons l'exemple de sept couples dont l'épouse était stérile. Le mari ou l'épouse elle-même ont intercédé  et à chaque fois l'épouse a enfanté.

-La Bible nous donne l'exemple d'Abraham de Sarah qui était stérile. Ils étaient tous les deux  fort avancés en âge. Mais Abraham ne douta point dans la promesse de L’Eternel : Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.                                            Romains 4 : 19

Sarah donna naissance à Isaac.

-L’exemple d'Isaac avec Rébecca qui était stérile. Isaac intercéda et son épouse enfanta des jumeaux dont Jacob.

-L’exemple de Jacob et son épouse Rachel qui était stérile. Dieu se souvint de Rachel, il l’exauça et devint féconde. Elle devint enceinte et enfanta Joseph.

-L’exemple de Manoach avec son épouse qui était stérile. L’ange de l’Eternel les visite et dit à l’épouse tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. L’Eternel exauça la prière de Manoach. Ce fils ce nomme Samson et il devint juge en Israël.

-L’exemple d’Elkana et son épouse Anne qui était stérile. Anne pleura devant l’Eternel qui l’exauça. Elle enfanta Samuel qui allait devenir prophète et juge d’Israël.

-L’exemple du couple du Sunem qui accueille le prophète Elisée. Ils n’ont pas d’enfant malgré leur désir. Elisée intercède en leur faveur et dit à la l’épouse : A cette même époque, l’année prochaine tu tiendras un fils dans tes bras. 2 Rois 4 : 7a

-Zacharie et Élisabeth qui était stérile. Ils étaient avancés en âge tous les deux.  La prière de Zacharie fut exaucée. Elisabeth donna naissance à celui qui est devenu Jean-Baptiste. Celui que l’Eternel envoya préparer les cœurs pour la venue de Jésus sur la terre.

Aujourd’hui nous avons le témoignage d'un grand nombre de couples qui après avoir fait monter leurs prières vers l'Eternel ont enfanté.

Ces marabouts ou serviteurs de l’empire du diable se font appeler maître et même grand maître malgré la Parole de Jésus : Ils aiment à recevoir des salutations respectueuses sur les places publiques et à être appelés Maître par les gens. Mais vous, ne vous faites pas appeler Maître, car vous êtes tous frères et vous n’avez qu’un seul Maître.                   Matthieu 23 : 7 et 8

 

La Bible nous met en garde contre ces pratiques qui sont des abominations aux yeux de notre Dieu. Aujourd’hui ces pratiques ont évolué dans la forme, mais le fond reste le même. Qui n’a pas eu dans sa messagerie une publicité pour une offre de voyance ou dans sa boite à lettre, un appel en ligne, un prospectus invitant à consulter un marabout? La France est l’un des pays où la voyance séduit massivement les foules.

Si l’on en croit le chiffre d’affaire en 2011, il s’agit bien là d’un business lucratif. Wikipédia précise à ce sujet : «Le chiffre d’affaires annuel global des quelques 100 000 professionnels de la voyance et de l’occulte est évalué en ce début de XXIe siècle à près de 3 milliards d’euros, ce qui représente environ 15 millions de consultations par an. Il existe même aujourd’hui des voyants qui pratiquent à distance, utilisant le téléphone, le SMS, l’email, la webcam ou la messagerie instantanée. Les tarifs en 2011 variaient, en France, de 60 à 300 € par séance quelle que soit la pratique choisie». Nous sommes en 2018 maintenant ces chiffres ont considérablement  augmenté.

 

La voyance engendre la confusion spirituelle et ouvre la porte à de nombreux problèmes spirituels et dysfonctionnements parfois graves, comme en témoigne notamment Elena Comper, qui a été "sous l’emprise d’un pouvoir occulte". Auteur d’un livre intitulé "Médiums, astrologues, guérisseurs… Nous invitons à lire ce livre. 

Voici un résumé de son témoignage : Jusqu'à l'âge de 27 ans, Elena vit sans se préoccuper de Dieu ou de religion. Mais en 1980 une rencontre avec un médium détruit son existence. Dans les semaines qui suivent la séance chez ce spirite, Elena entend des bruits dans sa maison, elle entend frapper aux volets, la nuit elle sent son lit bouger... et surtout des voix commencent à résonner dans sa tête lui disant qu'elle est sous l'emprise du diable et qu'elle est folle.

Ces mêmes voix lui dictent sa conduite, à tel point qu’elle est terrifiée à l’idée de perdre le contrôle de sa vie. Elle vit dans une peur panique et se demande si elle n’est pas en train de devenir folle ! Réalisant que ces phénomènes ont démarré avec la rencontre de ce médium, elle en déduit qu’il doit s’agir d’une influence maléfique. Elle va chercher de l’aide auprès de prêtres, mais ils refusent de la croire. C’est finalement une de ses amies, qui lui vient en aide en l’amenant dans une rencontre chrétienne évangélique, une de ces réunions publiques où le message de l’Evangile est exposé publiquement et simplement. Elena comprend que seul le Jésus de la Bible peut la délivrer de cette emprise infernale. Encouragée dans sa démarche envers Dieu par un pasteur et un couple de chrétiens, Elena va connaître une délivrance totale ! Une authentique libération. Les voix disparaissent, les esprits qui la tourmentaient lâchent prise et Elena expérimente la paix et la réconciliation complète avec Dieu. Le bonheur ! Depuis ce jour, cette Marie-Madeleine moderne partage son expérience à celles et ceux qui ont vécu ou vivent encore le même genre d’emprise. Un témoignage actuel qui nous renvoie directement aux évangiles.

 

 La voyance et sa séduction sont donc très présentes au 21ème siècle au sein de la société française. Comme aux siècles passés, nombreux sont ceux qui consultent les voyants y compris les responsables politiques, économiques et même des responsables religieux. Ces personnes sont séduites et pensent sûrement que la voyance leur apporte quelque chose de positif, peut être l’impression de mieux maîtriser leur futur, ou un outil pour les aider à prendre des décisions… mais derrière cette séduction se cache un réel danger ! Non seulement vous ne maîtriserez aucunement votre futur, mais en plus vous subirez de réelles conséquences spirituelles. Dans la Bible, ces pratiques sont considérées comme des abominations à l’Eternel et très sévèrement condamnées : Exode 22 :18 : Tu ne laisseras pas vivre la magicienne.

 

  Deutéronome 18 :10 à 13 : Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel ; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. Tu seras entièrement à l’Eternel, ton Dieu.

 

Dieu a un ennemi, le diable, ne soyons pas son complice ou son ouvrier

 

Genèse 3 : 1 à 6 : Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a–t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.

Dieu a un adversaire, une créature qui s’emploie à faire échouer le plan de Dieu, mais sa destinée est connue. Cet ennemi est :

-Rusé, ce qui signifie sournois, il introduit le doute : Dieu a-t-il réellement dit : vous ne mangerez pas des fruits de tous les arbres du jardin ?

-Menteur : vous ne mourrez point. Il fait Dieu menteur.

-Il entraîne dans  la désobéissance, la rébellion.

-Il est meurtrier et père du mensonge : Jean 8 :44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.

 

Connaissons-nous suffisamment la Parole afin de résister à Satan ?

 

Nous relevons que le serpent tord la Parole de Dieu, il dit à Eve : vous ne mangerez pas des fruits de tous les arbres du jardin ? La réponse est évidemment non. Mais Eve n’a pas su donner la bonne réponse. Dieu avait interdit les fruits d’un seul arbre : l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Genèse 2 : 16 et 17 L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement.

Cette Parole a été donnée à Adam bien avant que l’Eternel appelle Eve à la vie. Adam l’a sûrement mal transmise à son épouse et c’est à elle que le serpent s’adressa pour la tenter.

  Genèse3 : 4 et 5   Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal.

Evidemment l’Eternel ne connait que le bien et non le mal. Pour connaître, en Hébreu nous avons le mot yada qui signifie avoir une relation intime. L’Eternel est trop pur pour avoir une relation avec le mal ou le péché. Il ne se nourrit pas avec les fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. C’est la raison pour laquelle il nous l’interdit.

Enfin pour conclure, lors de nos choix posons-nous les questions suivantes :

Le Nom de Dieu est-il sanctifié ?

Mon choix fait-il avancer le règne de Dieu ou son royaume ?

 

Vous cher lecteur ou lectrice qui venez de lire ce message, sachez que vous êtes aimé par ce Dieu créateur du ciel et de la terre. Il vous cherche, il attend que vous vous laissiez rencontrer avec lui. Car il a une destinée pour vous personnellement, un plan de bonheur, il désire que vous le connaissiez pour vous manifester son amour et que vous deveniez membre de sa famille. Il vous donne et vous ouvre le chemin qui accède directement à son cœur. Ce chemin se nomme Jésus, qui a dit : Je suis le chemin, la vérité, la vie, nul ne vient au Père que par moi.                                    Jean14-6


Jésus vous dit: Voici je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.                                 Apocalypse 3-20

 Oui Jésus frappe à la porte de ton cœur, il attend que tu lui dises de rentrer. C’est très simple, car Dieu est simple. Il suffit de lui adresser cette prière bien simplement mais bien sincèrement:


Seigneur Jésus je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dan le monde mourir pour moi. Je reconnais que j’ai dirigé ma vie, jusqu’à présent, comme je l’ai décidé et qu’aussi j’ai péché contre toi. Je crois que tu es mort sur une croix et que tu as versé ton sang pour que j’aie le pardon de mes péchés. Je veux te recevoir dans ma vie et obtenir le pardon de mes péchés. Et je t’invite dans mon cœur pour que tu prennes la première place, que tu sois mon Seigneur et que tu diriges ma vie, selon tes lois. Merci pour le pardon de mes péchés. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je crois que tu es vivant, ressuscité. Je te remercie d’avoir répondu à ma prière et d’être maintenant dans ma vie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article