Sortons de nos captivités de la sorcellerie

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Nous devons accueillir le feu purificateur. C'est l'onction qui détruira nos ennemis qui se tiennent à la porte de nos percées.

 

Psaume 36.10 : Par ta lumière, nous voyons la lumière. Notre discernement ne provient que de la lumière de Dieu. Sans Sa lumière, sans son éclairage, nous ne pouvons pas voir, pas comprendre.

Une seule définition dans la Bible pour définir les enfants de Dieu : seulement ceux qui entendent ma voix, la voix du bon berger. Après l’avoir accepté comme Seigneur et sauveur.

Alors, entendre la voix du Bon Berger est tellement vital que le diable va monter des stratégies pour te séduire, pour détruire ta capacité d'entendre Sa voix, te faire entendre d'autres voix.

Séduction = voix qui se fait passer pour Dieu. Le diable connaît toutes les lois spirituelles, même mieux que nous. Il était le grand chef des anges à la droite de Dieu, donc il connaît beaucoup de choses et il sait lever des stratégies assez difficiles à discerner. Mais nous avons toutes les armes dans la Bible pour les démasquer, sachant que ce n'est pas par notre intelligence que nous les verrons. Nous allons démontrer la victoire car elle est là. Jésus l'a acquise à la croix.

Rappelons que la défaite du diable à la croix est totale, éternelle et irrévocable.

Son travail c'est que tu n'es jamais la révélation de la Croix car sinon il est fini. C'est par Sa lumière que nous voyons. C'est quand il y a Son onction que nos vies sont changées.

 

Le contact avec le royaume des ténèbres c'est la sorcellerie. Nous-mêmes pouvons prendre la place de médiateurs. Dans ma relation aux autres, je ne suis pas le médiateur pour que l'autre aille à Dieu. La grande stratégie de Satan c'est de couper la communication avec Dieu, avec les frères et soeurs, c'est l'isolement. Je ne peux vivre sans mon corps local.

La peur est un esprit de contrôle qui ouvre les portes à la sorcellerie. Dès qu'Adam s'est séparé de Dieu, la peur s'est levée comme un grand empire. La réaction d'Adam a été de se cacher de Dieu.

Le pouvoir : tout le monde le veut, même les enfants ! La sorcellerie est un moyen d'obtenir par la force, coûte que coûte. Mais Jésus a gagné Sa victoire en mourrant, en se reniant.

 

Définition de la sorcellerie = expression de la rébellion envers Dieu. La sorcellerie est la religion naturelle de l'homme déchu, ayant imprégné toute l'humanité. C'est la religion de la chair, c'est à dire tout ce qui se lève en toi, pour être comme Dieu tout en soi-disant, parlant de Sa part. Religion de l'humanité déchue : tout ce qu'on va faire pour plaire à Dieu. Les efforts, les œuvres, l'activisme.

Finalement il n'y a que deux religions : la vraie adoration et l'autre religion qui appartient à un royaume illégitime.

 

La sorcellerie : c'est amener l'autre à faire ce qu'on a envie qu'il fasse.

Toutes les relations humaines sont corrompues par la sorcellerie. Si une personne utilise mon esprit pour ses propres intérêts, il ne s'agit pas du Saint-Esprit, car nul ne contrôle Dieu.

Le 1er désir d'Adam, il voulait savoir, connaître, comprendre. Contrôler par le savoir, la connaissance. L'église est remplie de ce désir encore aujourd'hui : je veux savoir... Est-ce que je peux vivre confiant pour demain que tout appartient à Dieu ?

Est-ce que je peux vivre en renonçant au désir de connaître le lendemain, de vivre au jour le jour, confiant que Dieu s'occupe de tout ? Vouloir savoir c'est la chair. La chair c'est tout ce qui n'est pas soumis à Dieu. Elle est passionnée et pleine de désir nous dit la Bible. L'héritage de la chair est basé sur l'iniquité, auquel le diable travail depuis des générations. Le diable travail à bâtir des structures d'iniquité dans nos générations ancestrales pour que nous en héritions.

 

Chair = manifestation de notre héritage spirituel inique. La chair reçoit son alimentation de cette structure d'iniquité, de cet arbre de la connaissance du bien et du mal. La tactique du diable c'est de nous détourner de la justice de Dieu à travers ta chair si elle n'est pas crucifiée à la croix et soumise au Saint-Esprit, chaque jour. C'est une fausse autorité qui te contraint à obéir à autre chose qu'à Dieu : c'est la rébellion. Nous héritons tous de cet esprit de rébellion à la naissance, car l'Ecriture dit que tous sont rebelles. Si tu n'y crois pas, tu es aveuglé. C'est à travers cette fausse autorité que le pouvoir de la sorcellerie va s'exprimer.

 

Babylone est une cité chrétienne qui parle de Dieu, mais ne Le connaît pas : ils ont bâti leur propre tour. En tant que français, nous devons renoncer à l'orgueil et l'égoïsme.

La croix doit opérer une séparation du blé et de l'ivraie. Si tu veux qu'Il soit Roi dans ta vie, il faut donner ta volonté au Saint-Esprit pour qu'Il vienne séparer en toi les ténèbres et la lumière. Car Jésus a dit : mon royaume s'est approché si les démons sont chassés. Chaque délivrance est un miracle qui signifie que le royaume de Dieu s'est approché de nous.

Satan est venu par sa sorcellerie, tenter Jésus au désert, mais Jésus ne s'est pas laissé séduire.

La sorcellerie utilise en premier la culpabilité : c'est toi qui est tombé, tu as péché, par ta faute seule. Rappelons que la confession seule ne suffit pas car chaque péché a ouvert une porte à l'ennemi. Pour chaque péché, il y a besoin de délivrance. Tant que tu te sens coupable, tu ne peux entrer dans la vie de l'Esprit. Le pardon de Dieu est gratuit et total : la grâce.

 

D'où vient la convoitise ? Du j'en veux plus, de la jalousie, du mécontentement de ce qu'on a.

La sorcellerie est un pouvoir qui s'asseoit sur une fausse autorité. Maudit soit l'homme qui se confie en l'homme : tout ce que j'ai fait par moi-même sans que Dieu me le demande, sont des œuvres mortes. Se confier en l'homme : placer sa confiance dans les autres ou en soi-même. Et je suis sous la malédiction de Jérémie jusqu'à ce que je m'en rende compte. Car celui qui voit, est à moitié délivré.

Etre séduit par ses propres actes de justice et d'effort : c'est entrer dans la malédiction de Jérémie. Galates insensés ! La circoncision est une folie !

 

Définition de la séduction : détourner du bien, faire tomber, corrompre, déshonorer, abuser, charmer, plaire.

Soyons vigilants puisque nous savons que la séduction sera forte dans la fin des temps. Tant que tu ne connais pas Dieu, Dieu te pousses pour que tu le connaisses. Et le jour où tu le connais, c'est le diable qui te pousse pour te séduire.

L'homme qui se confie en l'homme n'a plus de relation avec Dieu. C'est ça la malédiction de Jérémie. Une puissance tombe sur toi, c'est l'incrédulité : infiltration de la sorcellerie dans l'église. La chair s'oppose à l'esprit et le charnel finit toujours dans le démoniaque. Dieu maudit l'homme qui se créé un système pour remplacer une relation avec Lui, qu'il a perdue. Une grande partie de l'église s'est appuyée sur ses forces, ses programmes. Moi j'étais dans ces systèmes et Dieu m'a dit : tu es sous une malédiction en restant là. Il y a une intimidation de sorcellerie, de religion pour te faire craindre de perdre ton salut si tu pars du système. Si tu sors de Babylone, oui tu perds ton salut, mais le salut du système ! "Soumets-toi à tes pasteurs" est aussi une puissante ruse de l'ennemi pour te garder dans Babylone. Le diable a collé plein de systèmes pour te mettre dans la captivité : l'autorité abusive parentale, les fonctionnements de la société...Que Dieu vous montre tous les systèmes dans votre vie. Ex : les études, la puissance de l'analyse, du raisonnement...

La sorcellerie tient le pouvoir. Mais la rébellion, c'est elle qui prend les décisions : j'ai pas envie de faire comme ci, d'aller là, ça ne me plaît pas de chanter ce chant, de danser de cette façon... Mais sachons obéir à ce que Dieu nous demande et faire taire notre chair car la folie de Dieu est une sagesse.

L'église est sous une malédiction quand elle pense être en relation avec Dieu, alors qu'elle fait ses œuvres.

Deutéronome 28 : définition de la malédiction.

La sorcellerie est une tromperie, une séduction. Pour être imperméable aux malédictions de Satan, il nous faut nous repentir de nos propres péchés et de ceux de nos ancêtres.

La séduction aveugle : tu es sûr d'être dans la volonté de Dieu.

Etre juste, c'est être aligné sur la Parole de Dieu. Positionne ta vie sur Dieu, sur le Saint-Esprit, car mes brebis entendent ma voix.

La fausse autorité se substitue à Jésus. Il y a beaucoup de démons qui s'appellent Jésus, beaucoup connaissent les cantiques et peuvent les chanter.

 

Sorcellerie = manipuler, dominer, intimider. Trois mots clés pour la reconnaître. Attention ! A discernez dans toutes vos relations.

A la chute, la femme est dominée par l'homme : c'est la sorcellerie, mais prononcée par Dieu celle-là.

Le silence est une sorcellerie : c'est un contrôle. Dieu aimerait tellement qu'on se parle. La colère aussi.

Par humilité, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes. Entrez dans cette guérison. Ne traite pas les affaires de l'autre avant d'avoir traité les tiennes.

Dans le prophétique c'est dangereux car on parle pour Dieu. Grande responsabilité.

Nos relations avec les autres, sont le signe de notre maturité. Nous ne pouvons être isolés, ce n'est pas biblique.

Pose-toi des questions : quelle est la chose la plus importante dans tes relations ? La plus encourageante ? La plus difficile ? En répondant à ces questions, tu vois comment tu es : peut-être tu souffres du rejet, tu es trop indépendant... On pêche gravement si on vit tout seul.

 

Galates 2.20 : Je suis crucifié. Pour mourir, un conseil : moins tu bouges, moins tu as mal ! Sur la croix, ne bouge surtout pas, pour alléger tes souffrances ! Quand tu es cloué par les autres : ne bouge pas, laisse-les faire, ça ira plus vite. C'est encore plus dur, quand les autres rient autour, mais ça ne fait rien : ils te plantent le dernier clou. Car même si tu arrives à te crucifier tout seul au début, tu ne peux pas te mettre les derniers clous : il te faut l'aide des autres.

 

Orgueil, sectarisme : église non crucifiée. La compétitivité, le besoin de reconnaissance provient d'un moi non traité à la croix.

 

2 Timothée 3 : dégénérescence de l'esprit humain de ce siècle : éloigne-toi de ces gens là.

Passons en revue toutes les dégénérescences possibles, dont parle Timothée.

 

Egoïsme : s'aimer soi plus que Dieu.

1 Timothée 3.1 : amour de soi. Culte de soi. L'égoïsme est dur et intéressé. Recherche de son propre plaisir. Si chacun fait son propre culte, on va se déchirer comme les dieux dans la mythologie. C'est ce qui distingue la vraie église du monde. Ces pasteurs de Chine qui passent 20 ans en prison, qui sortent et ne retrouvent ni femmes, ni enfants et ils aiment toujours Jésus : le vrai culte à Dieu, renoncer à soi-même.

 

Manque de connaissance. 2 Timothée 3.6 : toujours en train d'apprendre sans jamais parvenir à la connaissance. Va-t-on arriver à un degré de maturité ? Intelligence pervertie. Gens inaptes à l'épreuve de la foi.

Dieu cherche de l'adhérence en nous ou de la foi. C'est douloureux d'adhérer à quelque chose qui va contre soi. C'est très difficile d’abdiquer à sa propre vie. Si vous l'avez accepté, cessez de vous rebellez contre ce qu'Il fait dans votre vie. Vous passez par un chemin raide, mais Dieu est en contrôle. La traîtrise ne fait mal qu'aux vivants. Alors meurt vite pour ne pas souffrir. Il faut que l'Eglise de France meure vite.

Matthieu 16.24 : renoncer à soi-même. Quand ton moi dis "je veux", alors dis-lui non ! Quand tu dis "je pense", non, les morts ne pensent pas ! Ce que tu sens n'est pas vraiment important.

Personne ne m'ôte la vie, a dit Jésus, c'est moi qui la donne de moi-même : ça casse toutes les rébellions ! Ayons la mentalité de Christ en nous : offrons-nous volontairement. Ainsi, ça détruit toute la sorcellerie qui te fait croire que tu es le plus persécuté du monde, le plus incompris... On est sensé être le corps de la tête. Si le corps ne suit pas la tête c'est ennuyeux. Il faut penser comme Jésus.

C'est pourquoi Jésus dira : frappe l'autre joue. C'est une phrase que je n'ai encore jamais entendue dans l'église. Depuis, quand on veut vivre l'Evangile par nos propres forces ? Humainement c'est impossible. La croix c'est l'endroit ou se croisent notre volonté et celle de Dieu. C'est la confrontation. Et s'il n'y a pas ça, c'est de la religion. C'est le combat de Jacob qui est sorti boiteux, mais il est ressorti en s'appelant Israël. Imagine la douleur de Jacob avec sa hanche déboîtée. Confronter la chair, ça fait extrêmement mal. Va voir les gens dans les hôpitaux qui ont des problèmes de hanche, c'est très douloureux.

Dieu te confronte car Il est intéressé par toi. Quand Jésus révèle qu'Il est le chemin, la vérité et la vie, il y a un ordre à respecter : d'abord le chemin, puis Dieu te teste sur la vérité et ensuite vient la vie.

 

Se dépouiller, en grec = se vider. Veux-tu te vider de toi-même ? On n'est pas plus grand que le Fils. Notre part c'est de descendre, la part de Dieu c'est de t'élever.

Vous pensez que vous pouvez vous appeler corps de Christ, sans passer par l'humiliation ? Si vous passez par cela, c'est que Dieu veille sur vous, car Il veille à ce que les 10 vierges sages ne rentrent pas avec les folles.

On peut servir dans n'importe quel service car cela n'est pas notre identité. Alors tu peux nettoyer les toilettes sans problème car notre identité est dans notre Père, non dans nos titres. Quand va-t-on s'arrêter de réagir ?

Le chemin de l'autorité dans l'église, c'est le service.

Le moi crucifié, c'est un moi qui sers. La promotion : non ! On ne cherche pas la promotion. Il ne faut pas faire des efforts pour être aimé des autres. Plus besoin de se justifier.

 

Pourquoi on s'éloigne des relations ? Souvent car il y a une sorcellerie en nous : je ne les supporte pas. Considérez les autres supérieurs à vous-mêmes, cela vous aidera.

Le monde à des principes élémentaires de contrôle. A la croix, tu es délivré de ce siècle. Daniel a été mis à la cour du roi, mais il n'a pas péché : il été délivré de son siècle.

Que Dieu nous délivre de nos peurs, de nos insécurités...

 

Nos mécanismes de défense sont sans défense. Trois façons de réagir au système qui nous contrôle :

  • dominer : je suis un chrétien fort, sûr de moi, j'ai tout compris. Cela va nous amener dans l'isolement, le stress, car on ne peut résister au système. On ne peut le vaincre, c'est faux, c'est impossible : c'est une puissance démoniaque.
  • céder au système : infériorité, dévalorisation, auto critique, fausse soumission, passivité...
  • rebelle : j'ai besoin de personne, même pas besoin d'amour. Touche-moi pas.

 

Laissez à la croix, ces mécanismes qui sont inefficaces.

Nous nous ouvrons à la maturité quand nous décidons par la foi de sortir de nos défenses.

Laissez ces mécanismes car tout le monde sera offensé. Jésus a été rejeté, mais il n'en a pas souffert, il est passé à travers.

J'écoute qui ? Qui me contrôle ?

Combien d'armures sont levées dans la chair car on est contrôlé par ce qu'on a vécu, par notre passé. Les seules armes à lever, sont spirituelles, celles que Dieu nous donne.

 

La sorcellerie est une couleuvre qui biaise pour obtenir. Si on n'arrive pas à passer par-dessus, on l'aura par-dessous. Si tous nos agissements étaient dans la prière, ça irait mieux. Si nos projets sont Ses projets : pourquoi on s'excite ? Laisse Dieu accomplir Ses projets.

Si dans des conflits, tu es juste devant Dieu, alors tais-toi ! Tu n'as aucun effort à faire pour te justifier. Laisses Dieu te justifier. Les décisions de la chair, ouvrent la porte aux démons.

 

Le système religieux, c'est de la rigidité, incapacité à suivre l'Esprit. La personne religieuse te donne l'impression de tout savoir. Inévitablement parce que la sorcellerie contrôle, tu es contrôlé par le diable.

L'astrologie est un moyen de connaître l'avenir, de contrôler : sorcellerie.

Les souillures sont dans l'esprit. Notre esprit à besoin d'être purifié.  La sorcellerie des ancêtres est des droits de passages naturels pour l'ennemi.

 

Reine du Ciel : sentimentalisme, besoin d'une mère pour Dieu. Derrière chaque rite, il y a des démons : hosties... Religion sacrée...

 

Etre délivré de soi-même. Réaliser que sans Dieu nous sommes dangereux.

La sorcellerie est au cœur de l'église : c'est la 5ème colonne.

Elle te cache la croix et te fais croire que tu peux rester dans les petits programmes.

Se détacher du regard des autres : si certains ne sont pas d'accord avec nous, qu'importe. Pas besoin de réagir aux évaluations positives ou négatives du monde.

Le prix c'est le renoncement à sa propre vie car Dieu ne rentrera pas dans nos sorcelleries. Il attendra que tu te fatigues dans tes luttes.

 

7 points à retenir (par Derek Prince) :

- la sorcellerie produit la théologie qui s'élève à la place des révélations.

- elle exalte l’intelligence au lieu du discernement.

- elle élève l'éloquence au-dessus de la sagesse.

- elle élève le légalisme au-dessus de l'amour.

- elle élève les raisonnements.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article