La comparaison est une des sources du stress

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

Le piège de la comparaison est une des sources les plus communes du stress.

Essayer de concurrencer, imiter ou surpasser quelqu’un d’autre n’apporte rien de bon.

Plus nous nous comparons à ceux qui nous entourent, moins nous apprécions la vie que Dieu nous a donné.

Dieu ne nous a pas  crée pour être semblable à quelqu’un d’autre.

Dieu au contraire nous a  équipé de façon unique.

Chaque fois que nous essayons de faire une chose pour laquelle Dieu ne nous a pas équipé , nous invitons alors le stress dans nos vies.

Le stress est garanti à moins de comprendre en profondeur que Dieu nous aime inconditionnellement et non pas en fonction de ce que nous faisons.

 

 

 

Il convient aussi de changer la conversation :

 

Plutôt que de ressasser nos problèmes, il convient d’énumérer les bienfaits de Dieu.

Les paroles ne viennent pas changer immédiatement les circonstances mais elles ont le pouvoir de changer notre attitude par rapport aux circonstances dans l’attente qu’elles changent.

Les mots sont merveilleux lorsqu’ils sont utilisés de la bonne façon. Ils peuvent encourager, édifier et donner confiance.

 

Proverbe 15-23     On éprouve de la joie à donner une réponse de sa bouche; Et combien est agréable une parole dite à propos!

 

 

Les paroles qui sortent de notre bouche entrent dans nos oreilles puis descendent dans notre âme ou elles nous apportent soit la joie soit la tristesse, soit la paix soit le stress.

 

Dieu a donné à chaque croyant une nouvelle nature et nous apprenons que nous devons renouveler chaque jour nos pensées et nos attitudes.

Chaque jour nous pouvons dire : ‘’je redoute cette journée’’ ou alors choisir de dire : ‘’ Dieu me donnera la force aujourd’hui pour faire tout ce que j’ai à faire et je le ferai avec joie’’.

 

Si nous voulons être en bonne santé dans notre âme, et notre esprit, nous devons choisir de nous nourrir de paroles qui nous édifieront.

 

Psaumes 100-4 :

Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques! Célébrez-le, bénissez son nom!

 

 

 

A ce stade, nous pouvons nous poser plusieurs questions :

 

1- Comment puis-je être responsable de mon propre bonheur ?

 

 Notre attitude est primordiale lorsqu’il s’agit de déterminer la façon dont nous considérons chaque journée. Si nous hébergeons des attitudes négatives, alors nos actions reflèteront ces pensées.

 

Philippiens 4-13   Je puis tout par celui qui me fortifie.

 

 

 

 

2- Comment puis-je être satisfaisait alors que j’ai tant à accomplir.

 

 

Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas arrivés que nous ne sommes pas sur le chemin même s’il reste une longue distance à parcourir.

L‘essentiel est de continuer à avancer en faisant un pas à chaque fois.

 

Mathieu 6-34      Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

 

 

 

 

3- Est-il possible de profiter de la vie même en présence de grandes souffrances ?

 

 

Quelle que soit la souffrance qui est traversée, un combat ou un deuil ne doit pas nécessairement ombrager toute notre vie.

Il est possible de connaître la joie même au milieu du chagrin.

 

Nous pouvons prendre du plaisir en Dieu et dans sa promesse d’être toujours avec nous

 

 

Deutéronome 31-6       Fortifiez-vous et ayez du courage! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux; car l'Eternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point

 

 

Il sait ce que nous vivons et il restaurera notre joie si nous lui faisons confiance

 

Romain 8-28    Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

 

 

 

Il convient d’attaquer le stress de front : Nous ne pouvons pas rester passif devant le stress en attendant qu’il  se dissipe.

Il est important d’avoir un plan et d’être actif dans notre foi si nous voulons faire des progrès sur le plan spirituel et émotionnel.

 

Comment procéder ?

 

Commençons notre journée en passant du temps avec Dieu.

 

Un démarrage de journée sur  les chapeaux de roue ne pourra que générer de la tension et du stress.

En revanche, si nous consacrons un temps personnel et intime avec Dieu pour lui remettre notre journée et lui exposer nos difficultés, alors cela nous donne une fondation solide pour affronter la journée

 

Jean 10-10   Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

 

 

-Avoir une activité physique régulière qui brûle l ’adrénaline produit par notre corps et qui permet de retrouver une certaine quiétude.

 

 

- Bénéficier d’assez d’heures de sommeil qui permet ainsi de réparer et de renouveler notre corps physiquement, émotionnellement et mentalement ainsi que planifier des périodes de repos et de vacances.

 

- Evaluer nos influences :

 

Posons-nous deux questions :  Qu’est ce qui influence notre vie ?

 Est-ce que celle-ci rend notre vie plus stressante ?

 

 

La réponse à ces deux questions permet de déterminer la vie que nous allons vivre.

Tout comme David qui s’est entouré d’hommes forts (2 Samuel 23) ; il savait que pour réussir, il avait besoin de personnes autour de lui qui l’encourageait, l’aiderai et le fortifierait.

Nous aussi avons besoin de personnes de ce type.

 

Au quotidien, dans le monde professionnel par exemple, nous ne choisissons pas nos collègues et nous sommes confrontés à des situations stressantes qui ne sont pas le résultat de nos choix.

Pour autant, nous avons pu ouvrir la porte pour le laisser entrer. C’est pourquoi, il est important d’évaluer les personnes et les choses qui façonnent nos opinions, nos sentiments et nos attitudes.

D’où la nécessité parfois de prise de décision pour s’éloigner de certaines personnes ou situations.

 

 

 

- L’un des principaux problèmes aujourd’hui est d’être débordé par quantité de tâches.

Il faut savoir que Dieu ne va pas nous conduire à faire plus que ce que nous pouvons faire.

 

Ainsi, en étant conduit par l’esprit de Dieu, nous devrions être en mesure de faire ce qu’il nous donne à faire et d’avancer dans la paix.

Nous devons absolument nous assurer que quand nos cœurs disent non, notre bouche ne dise pas oui.

 

Dieu n’honore pas la désobéissance et si nous désobéissons, nous connaîtrons alors la perte d’onction.

Le surmenage nous fait perdre le contrôle et nous empêche de produire de bons fruits.

 

Plusieurs versets dans la bible nous alertent et nous enseignent à ce sujet.

 

Jean 14-27 : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s'alarme point.

 

 

 

 

Luc 10-19 :

Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire.

 

 

 

En conclusion, je souhaitais terminer ce message par la prière suivante :

 

‘’Seigneur, je te fais confiance pour la direction de ma vie et je t’en donne le contrôle aujourd’hui.

Je ferai ma part et je travaillerai avec diligence sous ta direction.

Je n’accepterai pas le stress qui vient de la pensée que je dois avoir toutes réponses.

Je sais que, toi, tu as les réponses et je crois que tu me guideras pour que je fasse ce qui est bien.

Je crois que tu as un plan merveilleux pour moi.

Amen.

Christophe Bounioux, source: Êtes débordés, Joyce Meyer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article