L'amour est le fondement de la foi

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 Comment avoir foi ou confiance dans les paroles d'une personne qui ne nous aime pas ou que nous n’aimons pas ?

Nous allons citer un exemple dans le naturel, afin de démontrer que l’amour est le fondement de la foi, afin de mieux comprendre ce qui se passe dans le spirituel. L'amour constitue le fondement de toute relation véritable.

  L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux ; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal, il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ; il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.                                                                                                      1 Corinthiens 13 : 4 à 7

 

Afin d'illustrer cet exemple nous prenons le cas d'une petite fille à qui sa maman  promet de lui offrir une robe neuve. Le lundi, la maman dit à sa petite-fille : samedi prochain je te donnerai une robe neuve. Aussitôt la petite fille qui croit dans les paroles de sa maman, sans l'ombre d'un doute, déclare avec joie à ses amies : samedi prochain maman m’offre une robe neuve.

Pourquoi croit-elle les paroles de sa maman ? Par ce qu'elle sait que sa maman l'aime. Elle a déjà expérimenté cet amour de sa maman bien des fois. Car sa maman l’a aimée la première, dès avant sa naissance. En retour cette petite fille aime sa maman. Elles vivent dans une relation d'amour. C'est pourquoi dès que la promesse de sa maman est annoncée elle la partage à ses amies. Autrement dit, elle  croit dans son cœur et le proclame de sa bouche et elle va voir la promesse s'accomplir.

Maintenant posons-nous la question suivante : à quel moment cette petite fille a-t-elle reçu le cadeau de sa maman ? Le samedi lors de la remise de la robe ? Non, elle reçu ce cadeau dès qu’elle a cru dans les paroles de sa maman, alors que ce n'était qu'une promesse. Autrement dit, elle a reçu ce cadeau dès qu’elle a cru dans son cœur et qu'elle l’a proclamé de sa bouche.

 

Maintenant transposons cet exemple sur le plan spirituel. Sur quoi est basée notre foi envers Dieu ?

Sur son amour parce qu'il nous a aimé le premier, dès avant notre naissance. Il nous a aimé le premier par grâce sans aucun mérite de notre part : Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.                                Romains 5 : 8 à 10

Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.                                                                                                        1 Jean : 4 : 10

C’est la plus grande preuve d’amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime et Jésus n’a pas de le prouver sur une croix.

Dieu ne ment jamais donc ses paroles sont fiables, digne de confiance et même infaillible : Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera–t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera–t-il pas ?                                                                     Nombres : 23:19

Nous aussi nous devons croire la Parole qui sort de la bouche de Dieu, ces promesses qu’il nous adresse. Comme la petite fille saisissons ses promesses, les croire dans notre cœur et les proclamer de notre bouche selon: Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Ecriture :                                                                                Romains 10 :9 et 10

Ce principe de la Parole de Dieu n’est pas simplement valable pour le salut, mais aussi pour la guérison, ou toute autre prière formulée avec foi et dans l’amour.

Regardons encore d’autre passages de la Bible où Dieu déclare lui-même la fiabilité de sa Parole : Moi, l’Eternel, j’ai parlé ; cela arrivera, et je l’exécuterai ; je ne reculerai pas, et je n’aurai ni pitié ni repentir. On te jugera selon ta conduite et selon tes actions, dit le Seigneur, l’Eternel.                                         Ezékiel 24:14

Dieu veille sur sa Parole ou ses promesses pour les exécuter : Et l’Eternel me dit : Tu as bien vu ; car je veille sur ma parole, pour l’exécuter.        Jérémie 1: 12

Comme la pluie et la neige descendent des cieux, Et n’y retournent pas Sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, Sans avoir donné de la semence au semeur Et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins.                                                  Esaïe 55:10 et 11

Regardons encore ces Paroles de Jésus : Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez la foi de  Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.                                                                                              Marc 11 : 22 à 24 

 

Comme la petite fille du début ayons un cœur d’enfant envers les promesses de Dieu. Comme Jésus nous dit :   A ce moment, les disciples s’approchèrent de Jésus, et dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ? Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.                                                                                                           Matthieu 18 : 1à 4

Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu’à eux ; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui

l’entendirent.                                                                           Hébreux 4 : 2

Nous tenir net devant Dieu afin de lui demander avec assurance :   car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. Bien–aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est

agréable.                                                                                               1 Jean 3 : 20 à 22

 Nous avons auprès de lui cette assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute.

15  Et si nous savons qu’il nous écoute, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée, quelle qu’elle soit.       1 Jean 5 : 14 et 15

 

Nous avons de meilleures promesses que la petite fille et sa maman, elle n’a pas d’alliance avec sa maman et ses paroles ne sont pas infaillibles. Nous, nous sommes dans une alliance éternelle scellée par le sang de Jésus. Toutes les promesses qui nous sont données se situent dans une alliance, la nouvelle alliance scellée entre le Père et Jésus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article