Où est le roi des Juifs qui vient de naître?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

 Dans quelques jours (même si Jésus n’est pas né un 25 décembre) nous allons célébrer l’anniversaire de la naissance de Jésus, en qualité d’homme. Toutefois nous croyons bon de rappeler que Jésus existait en qualité de Dieu depuis toujours.

Qui dans ce nouveau né, couché dans un crèche, a identifié un roi et même celui que la Bible nous présente comme le Roi des rois ?

Dès sa naissance Jésus nous est présenté comme roi : Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera pour toujours sur la maison de Jacob ; son règne n’aura pas de fin.                                                                                                 Luc 1 : 32 à 33

 

Peu après sa naissance, des mages d'Orient viennent à Jérusalem pour adorer le roi des juifs qui vient de naître, ce qui va provoquer la colère du roi Hérode.

Et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.                 Matthieu 2 : 2 et 3

Quand les mages l’eurent trouvé : Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.                                                                                                      

Matthieu 2 : 11

 

Jésus se présente comme roi à Jérusalem monté sur un ânon, ainsi il accomplit la prophétie : Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici, ton roi vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d’une ânesse. 

                                                                                                                  Zacharie 9 : 9

 

Dites à la fille de Sion : Ton roi vient à toi, plein de douceur, monté sur une ânesse, sur un ânon, le petit d’une bête de somme. Les disciples allèrent faire ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, sur lesquels ils mirent leurs vêtements ; il s’assit dessus. La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d’autres coupèrent des branches aux arbres et les étendirent sur le chemin. Les foules le précédaient et le suivaient en criant : Hosanna pour le Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts !          Matthieu 21 : 4 à 9

Après la première multiplication des pains, la foule le recherche pour en faire un roi  terrestre. Ce n’est pas la mission de Jésus, alors il fuit la foule.

Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient : Celui–ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde. Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul.                                                                                                      Jean 6 : 14 et 15

En effet la Bible nous dit : Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint–Esprit.      Romains 14 : 15

 

Remarquons bien l’ordre de ces trois principes du royaume de Dieu.

  1. La justice
  2. La paix
  3. La joie
    La paix et la joie sont une des facettes du fruit du Saint-Esprit. Jésus nous dit qu’il donne la paix. Jésus a reçu l’onction de joie.
    Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité ; tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité ; C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie au–dessus de tes collègues.                                                                                              Hébreux 1 : 8 et 9
     
     Pourtant, c’est en qualité de roi que Jésus est rejeté par son peuple.
    Mais ils s’écrièrent : Ote, ôte, crucifie-le ! Pilate leur dit : Crucifierai-je votre roi ? Les principaux sacrificateurs répondirent : Nous n’avons de roi que César.                                                                                                                  Jean 19: 15
     
    Jésus comparut devant le gouverneur. Le gouverneur lui demanda : Es-tu le roi des Juifs, toi ? Jésus lui répondit : C’est toi qui le dis.               Matthieu 27:11
     
    Jésus couronné d’épines
     
    Ils le revêtirent de pourpre, et posèrent sur sa tête une couronne d’épines, qu’ils avaient tressée. Puis ils se mirent à le saluer : Salut, roi des Juifs ! Et ils lui frappaient la tête avec un roseau, crachaient sur lui, et, fléchissant les genoux, ils se prosternaient devant lui   Marc 15 : 17 à 19 
  4. Pilate fit une inscription, qu’il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue : Jésus de Nazareth, roi des Juifs. Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville : elle était en hébreu, en grec et en latin.                                                                                 Jean 19:19 et 20
    Jésus ne s'est pas autoproclamé roi. Toutefois la Bible nous apprend qu’il est né dans la lignée royale de David.
    Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux. Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur : C’est moi qui ai oint mon roi sur Sion, ma montagne sainte.                                                          Psaumes 2: 4 à 6
     
    Jésus est venu une première fois comme Messie souffrant alors que la plupart des juifs attendaient un libérateur puissant. A cette époque Israël était sous la domination romaine. Les juifs croyaient que Jésus serait celui qui les libérerait de ce joug. Jésus est bien venu pour délivrer mais de l’esclavage du péché. Beaucoup ont été déçus et non pas compris la mort de Jésus, surtout sur une croix. C’est cette tristesse et cette déception que deux disciples expriment sur la route d’Emmaüs. Jésus était mort depuis trois jours, tous leurs espoirs humains tombaient à l’eau, de voir Israël délivré du joug romain.
    Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël ; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées.                          Luc 24 : 21
     
    Jésus reviendra une deuxième fois investi de l'autorité royale. La parabole suivante illustre parfaitement ce retour de Jésus et les comptes que nous aurons à rendre pour l’usage, bon ou mauvais de nos dons et talents qu’il nous a confié.
     
    Il dit donc : Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite. Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit : Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne. Lorsqu’il fut de retour, après avoir été investi de l’autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l’argent, afin de connaître comment chacun l’avait fait valoir. 
                                                                                                 Luc 19:12 : 13 et 15
    Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre.                                                                                 Apocalypse 22 : 12
     
    Jésus ne régnera pas seul
     
    Ce qui différencie Jésus le Roi des rois terrestres c’est l’importance de son sang dans son règne et dans la vie de ceux qui sont appelés à régner avec lui. Jésus règne dans le cadre d’une alliance de sang, son propre sang qu’il a offert en rédemption sur la croix. Aucun homme ni aucune femme ne peuvent régner avec jésus sans accepter de rentrer dans cette alliance de son sang. Veillons sur cette alliance qui doit être la seule, l’unique dans nos vies. Seule cette alliance, dans laquelle Jésus nous invite à rentrer, nous donne la vraie vie et c’est la seule qui subsistera. Beaucoup d’autres alliances nous sont proposées d’une manière séductrice afin de nous sortir de la véritable et de nous disqualifier. Attention aux compromis qui se présentent à nous-mêmes d’une manière tacite. Les compromis n’agissent pas forcément tout de suite dans nos vies. Leurs conséquences sont cachées dans nos vies comme les mines anti-personnelles dans les pays en guerre. Il suffit de mettre un pied dessus et elles explosent en provoquant de multiples blessures, des handicaps, des amputations et même une mort atroce. Il en est de même sur le plan spirituel. Des mines plantées par les compromis peuvent dormir dans nos vies, l’ennemi attend son heure pour les faire exploser, nous blesser, voir handicaper et même nous disqualifier.
     
    N’oublions jamais que la Bible nous présente notre adversaire comme le plus rusé de tous les animaux de la terre. Sa plus grande ruse consiste à nous faire croire qu’il n’existe pas. Sa ruse avec les compromis et les mines spirituelles plantées dans nos vies, sera de nous inciter à marcher sur des terrains minés. Et ce seront nos propres pieds qui marcheront sur la mine et la feront exploser, comme si notre adversaire était un simple spectateur. Il cherchera également à nous ramener dans le jardin d’Eden  afin que nous nous regardions comme non coupables afin d’accuser l’autre  et de provoquer la division : c’est la femme que tu as mise à mes côtés qui m’a donné du fruit…
     Les compromis viennent toujours quand nous accomplissons des œuvres charnelles. Alors attention aux services que nous rendons, ou aux personnes à qui nous demandons des services. Prenons le temps de consulter le Saint-Esprit afin d’agir selon son avis. Attention également à la manière dont nous gérons notre temps. Le diable saura à quel moment nous envoyer une ou des personnes qui vont  voler notre temps, afin de nous sortir de l’alliance de sang de Jésus. En plus, nous risquons de nous laisser séduire par le mode de vie de ces personnes qui sauront bien nous le mettre en évidence.
    Les compromis font de nous des adultères spirituels et les adultères ne rentreront pas et bien sûr ne règneront pas dans le royaume de Dieu.
    Les lois du royaume de Dieu sont contenues dans l’alliance.
     Jésus règnera avec tous ses rachetés qui ont accepté son alliance de sang. Seuls ses rachetés constituent son royaume. Ils reçoivent la citoyenneté du royaume en acceptant ses principes.
    Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière ; il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien–aimé, en qui nous avons la rédemption, le pardon des péchés.                                     Colossiens 1 : 12 à 14
     
    Afin que cela puisse se réaliser, Jésus n’a pas craint de devenir notre frère.
    Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères, lorsqu’il dit : j’annoncerai ton nom à mes frères, je te célébrerai au milieu de l’assemblée. 
                                                                                                    Hébreux 2 : 11 et 12
     
    Et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !
                                                                                                                        Apocalypse 1 : 6
     
    Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.                    Apocalypse 20 : 6
     
    Jésus reviendra comme Roi des rois et il exercera sa royauté, l’autorité dont il est investi : Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
    Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui–même ; et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu Tout–Puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. 
                                                                                             Apocalypse 19 : 11 à 16
     

 

Publié dans Le coeur du Père

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ADOMEY Aaron 31/03/2020 22:26

Je veux suivre les information biblique