Que le juste pratique encore la justice...

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre.                                     Apocalypse 22 : 11et 12

Voici le verset 11 dans la Bible Parole vivante : Que celui qui commet le mal, persiste dans ses injustices. Que celui qui aime la saleté, continue à se salir ; mais que l’homme de bien persévère aussi dans ses bonnes actions, et que celui qui s’est consacré à Dieu reste fidèle à cette consécration et continue à vivre pour lui.

Dans le verset 11 nous retrouvons les deux voies dont nous avons parlé dans les messages précédents.

Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore. Là nous retrouvons la voie large qui mène à la perdition, à la destruction, à la mort éternelle. La mort est une puissance agissante qui attire comme un aimant, elle aveugle ceux et celles qui consciemment ou inconsciemment marchent sur cette voie. La lumière se retire de leur vie et ils sombrent dans les ténèbres qui deviennent de plus en plus épaisses. Nous l’avons déjà dit, cette voie est descendante, en douceur au début et ensuite la pente s’accentue. C’est normal d’éprouver cette douceur au départ car le péché au début donne une certaine satisfaction à notre chair. Ceux et celles qui empruntent cette voie donnent satisfaction à leur chair. Elle demande toujours plus car l’appétit de la chair est insatiable ainsi que celle du séjour des morts.                                                             Proverbes 27: 20

Selon la loi des semailles et de la moisson, ces personnes récoltent des fruits pour la chair. Ces fruits se multiplient de plus en plus et elles deviennent des esclaves enchainées, assujetties à Satan. Ces personnes nous les retrouvons parmi les ennemis de l’Esprit ou de la marche par l’Esprit, donc ennemies de Dieu et amies de Satan, consciemment ou inconsciemment: Ceux, en effet, qui vivent selon la chair s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’Esprit s’affectionnent aux choses de l’Esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’Esprit, c’est la vie et la paix ; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or, ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.                                                                                                   Romains 8 : 5 à 8

 

Comment cela arrive t-il ?

 

Par la désobéissance, la rébellion contre Dieu, par l’appétit de la chair à satisfaire, le manque de connaissance de la Parole de Dieu ainsi que l’héritage spirituel des générations de nos ancêtres. Ces personnes tirent leur nourriture du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. La Bible nous donne la liste de ses fruits : Or, les œuvres de la chair sont évidentes ; ce sont la débauche, l’impureté, le dérèglement, l’idolâtrie, la magie, les rivalités, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

                                                                                                           Galates 5 : 18 à 21

Les fruits de la chair se manifestent dans les trois piliers du monde qui en sont la racine:

-la convoitise de la chair

-la convoitise des yeux

-l’orgueil de la vie

Dans la parabole du semeur, selon Marc 4, Jésus nous présente quatre sortes de terrain. Les trois premiers se laissent ensemencer par la chair et ses œuvres.

Ces personnes sont-elles condamnées ? Non Dieu les aime toujours. Toutefois, elles devront accepter de se repentir et de changer de voie en choisissant l’unique voie du salut que Jésus a ouverte  par son sacrifice à la croix. Seule cette voie donne d’expérimenter la grâce de Dieu.  Oui la repentance ouvre nos cœurs pour accueillir Jésus et sa lumière : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers…

La repentance nous ouvre l’accès à la voie étroite, celle que nous a ouverte Jésus quand il s’est laissé arrêter et crucifier. La grâce de la repentance résulte du « tout est accompli » par Jésus. Toutefois, la repentance doit produire des fruits dans les vies : Produisez donc du fruit digne de la repentance.                                                                                              Matthieu 3 : 8

La repentance doit porter des fruits dans nos vies. Afin que la repentance porte ses fruits, il faut d’abord instruire, voilà les principes de Jésus.

 

 Quels sont ces fruits de la repentance, tant désirés par Dieu dans nos vies ?

 

  1. La sainteté : Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.                                                                                            Romains 6:22
  2. La justice : Remplis du fruit de justice qui est par Jésus-Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.                                                             Philippiens 1:11
               Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.                                                                                             Jacques 3:18
    L’œuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours.                                                                                                Esaïe 32 : 17
  3. La sagesse : La sagesse d’en-haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité et d'hypocrisie.                                          Jacques 3:17
  4. Le fruit de l'esprit : Mais le fruit de l'Esprit c'est : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.                                                                                                    Galates 5:22
  5. Les bonnes œuvres : Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.                                                            Ephésiens 2:10
    Il faut que les nôtres aussi apprennent à pratiquer de bonnes œuvres pour subvenir aux besoins pressants, afin que qu'ils ne soient pas sans porter des fruits.                                                                                                                      Tite 3:14
  6. Le fruit des lèvres : Par lui offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange c'est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom.
    Hébreux 13:15
    Toutes nos paroles portent du fruit : bon ou mauvais. Avant de voir le fruit, il nous faut travailler dans nos vies, en nous tenant sur la voie de la repentance. Bien sûr, continuons de marcher sur la voie étroite afin de conserver ces précieux fruits dans nos vies et qu’ils se multiplient. N’oublions jamais les principes suivants : Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et assujettissez-la ; et dominez.
                                                                                                             Genèse 1 : 28a  
     
    Que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. C’est dans cette disposition de cœur que nous retrouvons le quatrième terrain de la parabole du semeur : Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante, et cent pour un.                                                                 Marc 4 : 8
    Ce principe de la multiplication agit de même avec les fruits de la chair.
    L’amour de la justice et sa pratique, de la sainteté nous amènent à désirer de plus en plus la sanctification. Elle nous attire vers le haut, dans l’amour sans condition, la lumière, dans le feu de la sainteté, le feu de l’adoration et du service. En voilà le bénéfice : Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père ! L’Esprit lui–même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.                                  Romains 8 : 14 à 16
    Le fruit de l’esprit : le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.
                                                                                                                            Galates : 5 :22                                                                                              
     
     
    Jésus ouvre une voie nouvelle : celle de la sainteté
     
    Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu’on appellera la voie sainte ; Nul impur n’y passera ; elle sera pour eux seuls ; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s’égarer. Sur cette route, point de lion ; nulle bête féroce ne la prendra, nulle ne s’y rencontrera ; Les délivrés y marcheront. Les rachetés de l’Eternel retourneront, ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête ; l’allégresse et la joie s’approcheront, La douleur et les gémissements s’enfuiront.                                  Esaïe 35 : 8 à 10
     
    Sur cette route, point de lion ; Nulle bête féroce ne la prendra. Jésus a déjà affronté tous ces animaux, et ce qu’ils symbolisent sur le plan spirituel, quand il était sur la croix.
    Nous avons été créés pour vivre dans la sainteté, celle que Dieu nous donne et qu’il désire trouver dans nos vies. La sainteté demande une mise à part.
    Vous êtes dans le monde dit Jésus, mais vous n’êtes pas du monde. Nous sommes crucifiés pour le monde et le monde est crucifié pour nous.
    La séparation vient du cœur de Dieu à cause de sa sainteté : La sainteté c’est la nature même de Dieu. Toute sainteté vient de Dieu. Il est saint, non simplement pour lui-même, mais également pour nous communiquer sa sainteté. En hébreu, deux mots sont employés pour désigner ces deux actions ou ces deux états.
    Quadowsh = sainteté de Dieu, c’est l’adjectif qui désigne l’état, la nature de Dieu. Séparé du mal, mis à part des ténèbres, ce qui sort du profane, désigne le Saint.
    Tu es le Saint de Dieu, dit un démon à Jésus.                                             Marc 1:24
    Quadash = désigne 
    1 : Le verbe : l’action de sanctifier.
    2 : L’action de mise à part pour un service, consacrer.
    Dieu sanctifie en communiquant sa sainteté. Dieu demande la mise à part, nous avons à manifester notre acceptation par une réponse personnelle, à répondre favorablement à l’invitation de Dieu. Dans ces définitions nous retrouvons la véritable signification de "bon" et de "méchant" dont parle la parabole du filet, qui précède la lettre à l’Eglise de Laodicée.
    Les bons sont ceux qui acceptent et manifestent le désir d’être sanctifiés par ce Dieu saint. Les méchants, au contraire, nous les trouvons parmi ceux qui refusent la sanctification, la mise à part du monde et de ses œuvres de ténèbres.
    Prenons deux versets du livre du Lévitique qui vont nous permettre de situer dans le contexte de la Parole l’adjectif et le verbe  Quadowsh et Quadash.
    Soyez saints (Quadowsh), car je suis saint (Quadowsh), moi l’Eternel votre Dieu.                                                                                                            Lévitique 19 :2 
    Soyez saint (Quadowsh), moi l’Eternel qui vous sanctifie (Quadash)
                                                                                                                            Lévitique 21:8
     C’est-à-dire qui vous mets à part pour vous donner ma nature. Encore une fois disons-le, Dieu ne communique sa nature qu’à ceux qui l’acceptent.
    Mais pour ceux qui refusent leur destinée éternelle ce sera l’étang de feu ou la fournaise ardente, là où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
     
    Habacuc 1:13 nous dit : Tes  yeux sont trop purs pour voir le mal, et tu ne peux regarder l’iniquité. Aucun péché, aucune iniquité ne peut subsister dans la présence de Dieu. Il est séparé de toute œuvre du diable. Jésus l’a expérimenté sur la croix quand il s’est écrié : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?                                                                              Matthieu 27:46
    (ou rejeté, ou pourquoi t’es-tu détourné de moi).
    Sur la croix, Jésus a accepté de prendre notre place. Son Père s’est détourné de lui tellement il était devenu souillé. En quelque sorte il est devenu un « méchant », puisque selon Esaïe 53:9 on a mis son sépulcre parmi les méchants.
    Jésus nous dit que la vérité nous sanctifie ou nous met à part. la vérité nous apporte la lumière et nous permet de nous tenir dans la lumière.
    Sanctifie-les par ta vérité, ta parole est la vérité.                     Jean 17 :17
     Et je me sanctifie moi–même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité.                                                                                                           Jean 17 : 19
    Nous savons et croyons  que la vérité et la Parole sont une seule et même personne : jésus.
     
     
     
     
     

Publié dans Le coeur du Père

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article