Lorsque la foi devient à nouveau une question de vie ou de mort

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

Préparons-nous à la persécution des chrétiens, et de l’Eglise de Dieu qui garde Ses commandements : Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus. Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus.                                                                      Apocalypse 12 :17 

 Jésus a dit : « Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir » Matthieu 24 :9. Il parle ici de Son peuple, de Ses véritables disciples. L’apôtre Jean a donné un test à l’Eglise (et à tous ceux qui lisent la Bible), pour différencier les véritables chrétiens fidèles de ceux qui prétendent être chrétiens. « Si nous gardons ses commandements, nous savons par cela que nous l’avons connu. Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui »                             1 Jean 2 :3-4

Ce sont les véritables chrétiens qui observent les commandements de Dieu qui seront persécutés. « Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom »                                                      Matthieu 24 :9

Les chrétiens d’Orient et d’autres pays vivent déjà cette persécution à cause de leur foi.

 Déjà dans notre pays, il est interdit d’enseigner la Bible et même de l’utiliser comme

 support pédagogique. L’un et l’autre sont devenus condamnables.

 Jésus prophétisa que le monde serait rempli de confusion religieuse, à la fin des temps. « Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens » Matthieu 24 :11 Seul un petit nombre semble le comprendre, ceux que Dieu appelle. Quel est donc le résultat de cet aveuglement spirituel et de cette confusion ? « Et, parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira » (verset 12).

Ainsi, à la fin, il régnera un chaos universel et l’anarchie – et Dieu dit que cette situation sera précédée par de faux enseignements, et par une confusion religieuse issus d’une « Babylone » de religions et de dénominations.

Le peuple de Dieu sera persécuté aux temps de la fin, exactement comme les premiers chrétiens endurèrent de cruelles attaques. « Si le monde vous hait », dit Jésus à Ses disciples – et ceci s’applique bien sûr à nous qui sommes Ses disciples, aujourd’hui – « sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait » Jean 15 :18-19

Cette société qui nous entoure est de plus en plus hostile au peuple de Dieu, et aux standards moraux selon lesquels il vit ! Les élites du monde politique, des affaires, des milieux médiatique, culturel et religieux se sentiront condamnés par la véritable Eglise de Dieu, qui refusera de faire des compromis avec la loi divine. L’Eglise de Dieu sera politiquement incorrecte. Et le monde se sentira coupable.

Et nous ? Si les Ecritures nous révèlent une vérité un peu gênante, embarrassante, ou coûteuse personnellement ou financièrement – quelle sera notre réaction ? Nous irriterons-nous contre Dieu parce qu’Il Se mêle de nos affaires ? Dieu affirme qu’Il est en droit de nous dire ce qui est bien et ce qui est mal, même dans les domaines les plus personnels de notre vie. Certaines personnes se laissent envahir par la colère, à la simple pensée qu’un Etre puisse leur imposer Ses valeurs ! Et elles refuseront catégoriquement une telle chose. Tous les animaux et tous les êtres humains clignent des yeux, lorsqu’ils sont soudainement exposés à la lumière, après avoir été dans l’obscurité. Ils n’aiment pas que cette lumière luise. Il en est de même avec la lumière de la vérité.

« Souvenons-nous », a dit Jésus, « de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre »                                                                             Jean 15 :20

 Les autorités religieuses et politiques à l’époque de Jésus ont-elles gardé Sa parole ? Non. Au contraire, elles L’ont crucifié. Et Jésus poursuit : « Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé » (verset 21).

 

 

Commenter cet article