Puisses- tu être trouvé vêtu et non pas nu !

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

À plusieurs reprises, dans les évangiles, Jésus nous parle de son retour. Sommes-nous dans l'attente du retour de Jésus ?

L’apôtre Paul nous dit qu’il était dans l’attente du retour de Jésus et l’un de ses objectifs consistait à être trouvé vêtu : Aussi gémissons-nous dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus.                                               2 Corinthiens 5 : 2 et 3

Cette tente représente notre corps actuel et la demeure céleste notre corps de ressuscité ou glorieux, à la ressemblance de Jésus.

Satan cherche à nous détourner de cette attente par toutes sortes de préoccupations, de convoitises. Nous allons parler plus spécialement de l'une d'entre elles : la nudité comme ce titre l’annonce. Sachons discerner ce piège de la nudité qui nous disqualifie. Veillons afin d'être trouvés vêtus et non pas nus comme nous le recommande la Bible à plusieurs reprises.

 

Ce qui favorise la nudité

 

-la tiédeur, le manque de zèle, notre sel qui a perdu sa saveur, sommes-nous vraiment la lumière du monde ?

-la mode qui vient par l'esprit du monde

-la désobéissance

-la perte du feu, de l'onction qui rend jaloux (souvenons-nous du roi Saül envers David) ou envers le prophète Samuel dont il déchira le manteau dans un accès de colère.

-les œuvres de la chair

-l'esprit religieux

-la perte de la crainte de Dieu

-notre propre justice qui est comme une feuille souillée devant Dieu

 

Le terme nu apparaît pour la première fois dès le début de la Bible : Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. Alors ils entendirent la voix de l’Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.                                                                                                     Genèse 3 : 7 et 8

Nous remarquons que c'est la désobéissance et la rébellion qui ont provoqué la nudité dans leur vie. Adam et Eve étaient vêtus de la gloire de Dieu. En la perdant ils se sont retrouvés dans la même situation que Satan après sa révolte contre Dieu. Cette nudité d'Adam et d'Eve a provoqué dans leur vie la honte, la peur de Dieu.

Oui, depuis sa désobéissance Satan s’est retrouvé nu, dépouillé de toutes les pierres précieuses, la beauté et la sagesse dont il était revêtu. C’est pourquoi, maintenant il s’emploi avec acharnement à dénuder les hommes et les femmes qui acceptent ses mensonges. Souvenons-nous qu’il rôde comme un lion rugissant cherchant à dévorer ou à dénuder tous ceux qui ne veillent pas.

 

La nudité touche trois domaines de notre vie : le corps, l'âme et l'esprit ou le cœur. Donc il existe trois sortes de nudité : celle du corps, celle de l’âme et celle de l’esprit ou cœur. C’est pourquoi il est écrit concernant notre âme : C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus–Christ apparaîtra.                                                                      1 Pierre 1 : 13

Aussi mobilisez vos facultés mentales, soyez sobres, mettez toute votre espérance dans la grâce apportée par la révélation de Jésus–Christ. Bible NBS

Et concernant notre cœur nous trouvons cette précieuse parole: Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie.

                                                                                                           Proverbes 4 : 23

Satan commence toujours par dénuder le corps, car notre corps l’intéresse particulièrement afin qu’il devienne un corps, une maison pour ses démons qui en sont dépourvus. Il trouve un allié dans la mode qui dénude toujours plus. Bien sûr avec la complicité des hommes qui tire un grand profit de la mode. Ils travaillent à l’extension du royaume des ténèbres et lui donnent de la puissance. La mode dénude les corps d’abord, ensuite c’est l’âme et le cœur qui sont souillés. La mode se présente comme un agent avant-coureur qui travaille au profit de l’esprit du monde.

 

Où la Bible nous parle t’elle du retour de Jésus ?

 

 De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.  Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.                                                                               1 Corinthiens 11 :25 et 26

Ces versets nous disent que chaque fois que nous participons à la sainte cène consciemment, nous manifestons que nous annonçons son retour « jusqu’à ce qu’il vienne ».

 

Jésus nous prévient qu’il viendra ou reviendra à un moment inattendu, malheureusement beaucoup seront surpris, pourtant Jésus nous dit : tenez-vous prêts.

Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! 

                                                                                                             Apocalypse 16 :15

  Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.                                        Matthieu 24 : 43 et 44

 

La Parole nous demande d’être trouvés vêtus et non pas nus. La nudité manifeste un ouvrier dans l’oisiveté, la débauche. S’il est vêtu, il est soit au travail soit prêt à partir pour accomplir sa tâche : Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi ! Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens.    Mais, si c’est un méchant serviteur, qui dise en lui–même : Mon maître tarde à venir, s’il se met à battre ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes, le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas,  il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites : c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents.                                                             Matthieu 24 : 48 à 51

Ces versets nous mettent en présence de deux serviteurs qui dénotent deux attitudes différentes envers leur maître pendant son absence.

Nous constatons que le premier serviteur est trouvé dans l’obéissance et vêtu.

L’obéissance se tient dans sa volonté ou son âme et son cœur. Il se tient dans l’attente du retour de son maître car il l’aime.

Le deuxième serviteur se tient dans la désobéissance et la nudité. Il pratique les œuvres de chair. Il est allé s’assoir dans l’assemblée des moqueurs. Le retour de son maître est mis aux oubliettes parce qu’il ne l’aime pas.

 Satan voit d’un œil favorable ce genre de serviteur car il sait qu’il n’héritera pas le royaume de Dieu.

 

 De quel vêtement devons être trouvés vêtus ?

 

La réponse se tient dans ce verset : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.                                                                         Matthieu 4 : 10b

Nous trouvons deux sortes de vêtements dont nous devons être trouvés vêtus.

Un vêtement d’adoration et de louange ou de sacrificateur

Un vêtement de serviteur

Notre attention est attirée sur l’ordre donné par Jésus: adorer d’abord et servir en second.

Toutefois nous croyons bon de rappeler que l’un et l’autre ne se reçoivent pas sans avoir revêtus la robe blanche du salut, que nous obtient Jésus par son sang purificateur et versé à la croix. Le vêtement nous est donné par Jésus et le Saint-Esprit : Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l’Eternel, pour servir à sa gloire.                                         Esaïe 61 : 3 

Le vêtement de serviteur, Jésus n'a pas hésité à se vêtir du vêtement de serviteur, alors qu'il venait de faire une entrée triomphale à Jérusalem : se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.                                         Jean13 :4 et 5

Ensuite retenons bien les paroles adressées par Jésus à ses disciples, il leur pose cette question : comprenez-vous ce que je vous ai fait. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez vous lavez les pieds les uns les autres. Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. 

 

Soyons comme les Hébreux la nuit de la Pâque, les reins ceints prêt à servir, comme ils avaient les reins ceints prêt à quitter l’Egypte.

Quand vous le mangerez (l’agneau), vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main ; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Eternel.                                                                              Exode 12 : 11

Lors du retour de Jésus, une récompense nous attend si nous sommes dans l’attente, travaillant à l’extension du royaume de Dieu et revêtus, bien sûr. Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit : Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne. Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire : Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. Lorsqu’il fut de retour, après avoir été investi de l’autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l’argent, afin de connaître comment chacun l’avait fait valoir.  Le premier vint, et dit : Seigneur, ta mine a rapporté dix mines. Il lui dit : C’est bien, bon serviteur ; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes.  Le second vint, et dit : Seigneur, ta mine a produit cinq mines.  Il lui dit : Toi aussi, sois établi sur cinq villes. Un autre vint, et dit : Seigneur, voici ta mine, que j’ai gardée dans un linge ;  car j’avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère ; tu prends ce que tu n’as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n’as pas semé. Il lui dit : Je te juge sur tes paroles, méchant serviteur ; tu savais que je suis un homme sévère, prenant ce que je n’ai pas déposé, et moissonnant ce que je n’ai pas semé.

                                                                                                                  Luc 19 : 13 à 22 

Nous avons besoin d’être revêtus du vêtement des noces afin d’être admis au banquet des noces de l’Agneau, sinon nous serons rejetés dans les ténèbres. La parabole des noces d’un roi qui célèbre des noces pour son fils, nous avertit par l’attitude de l’un des invités : Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives. Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces. Il lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.                              Matthieu 22 : 10 à 13

Jésus nous demande de vaincre l’adversité qui nous entoure afin de conserver le vêtement blanc que nous recevons de lui. Oui pour cela nous avons besoin de vaincre et de nous tenir en éveil jusqu’au dernier jour. Non pas par nos propres forces mais avec la Parole de Dieu et le Saint-Esprit. Jésus nous promet, également d’être avec nous tous les jours : Cependant, tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes. Celui qui vaincra sera ainsi revêtu de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.                                                                      Apocalypse 3 : 4 et 5

 

Jésus nous nous commande de nous aider à nous couvrir les  autres. Une bénédiction nous attend si nous répondons favorablement à cette demande, dans le cas contraire ce sera une condamnation : j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez rendu visite ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ? Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.                                                                           Matthieu 25 : 34 : 36 : 38 et 40

 

Ne soyons pas comme Cham, un fils de Noé qui vit la nudité de son père au milieu de sa tente et le rapporta à ses frères, au lieu de le couvrir. Il a tenu le rôle du rapporteur et du moqueur comme un journaliste à scandales. Car il pas seulement dévoilé la nudité physique, mais il a exposé la nudité morale et spirituelle de son père. Cela concerne toute personne dont nous dévoilons les faiblesses.

 Ressemblons aux deux autres fils de Noé qui prirent le manteau de leur père, le mirent sur leurs épaules, rentrèrent dans tente à reculons, ainsi ils couvrirent leur père sans voir sa nudité. Le premier a désobéi au commandement de Dieu : tu ne découvriras pas la nudité de ton père, par contre les deux autres frères ont accompli la Parole de Dieu.

 Il but du vin, s’enivra, et se découvrit au milieu de sa tente. Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères. Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père ; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.                                                                                                  Genèse 9 : 21 à 23

L’altitude de ces trois frères nous interpellent, le premier n’exerce pas l’amour ni la compassion, par contre les autres frères exercent l’amour et la compassion envers leur père, mais cela est aussi vrai pour nous envers d’autres personnes : Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.                                                             Jacques 5 : 19 : 20

 

L’amour manifesté nous pousse à couvrir et non à critiquer ceux qui s’égarent et s’éloignent de la voie de la vie. Soyons comme Jésus devant la femme samaritaine qu’il ne condamne pas malgré ses nombreux péchés. Au contraire Jésus lui révèle qu’il est le Messie, bien qu’elle n’appartienne pas au peuple  juif.

L’Esprit et l’Epouse disent : et que celui qui entend dise viens.

Celui qui atteste ces choses dit : je viens bientôt. Amen ! Viens Seigneur Jésus !

Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous tous.

                                                                                         Apocalypse 22 : 17 : 20 et 21

Commenter cet article