Nous ne sommes plus au temps du prophète Daniel

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Nous ne sommes plus au temps de Daniel, en ce qui concerne la connaissance. En Jésus le voile a été déchiré, enlevé. Nous sommes dans le temps où la connaissance et le discernement augmentent. Mais le temps de la purification, de l’épuration continue, ainsi que le temps où les méchants agissent toujours plus en méchants. Toutefois la connaissance leur est fermée.

Nous parlons bien de la connaissance intime, pénétrante, par la révélation du Saint-Esprit, et non de la connaissance intellectuelle. Voici un passage de l’Apocalypse qui nous confirme tout cela : Et il me dit : Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre. Car le temps est proche. Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre. Apocalypse 22:10-12

 

Peut-être que certains chrétiens « campent » au niveau de la vision et de l’action que Pierre proposait sur le mont de la Transfiguration : Construire une tente pour Jésus. C’était son objectif, sa vision.

  1. jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il les conduisit seuls à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; Ses vêtements devinrent resplendissants, et d’une telle blancheur qu’il n’est pas de foulon sur la terre qui puisse blanchir ainsi. Elie et Moïse leur apparurent, s’entretenant avec Jésus. Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Car il ne savait que dire, l’effroi les ayant saisis. Marc 9:2-6

 

La tentation de Pierre nous guette tous : Avoir Jésus avec nous, en lui installant une tente. Oh ! Il serait bien installé. Ceci n’est rien d’autre qu’une entreprise purement charnelle. Ce serait revenir au temps de l’Ancien Testament, où la présence de l’Eternel, dans le désert, au milieu de son peuple, se tenait dans une arche ou un tabernacle. Ce temps est bien révolu, vouloir y revenir serait une œuvre purement humaine, terrestre, diabolique.

  1. de Jésus aujourd’hui est tout autre, grandiose: Nous attirer et nous élever jusqu’à lui, là où une place nous attend sur son trône. Il nous désire avec lui, sur son trône, comme il partage celui du Père : et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Jean 14:3

 

La tiédeur cherche à nous endormir et à nous faire perdre cette vision et cette promesse de Jésus. Jésus nous laisse libres de le croire ou d’oublier cette promesse du retour de Jésus.

Cette parole de Jésus est certaine. Nous avons suffisamment de preuves que Jésus est bien retourné vers le Père. La Bible nous en donne plusieurs confirmations.

  1. Etienne, rempli du Saint–Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. Actes 7:55-56

 

  1. moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous. L’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. En ce jour là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. Jean 14:16-17 et 20
  1. l’accomplissement de la promesse de Jésus : tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Actes 2:2-3

 

Je regardai, pendant que l’on plaçait des trônes. Et l’ancien des jours s’assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure ; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s’assirent, et les livres furent ouverts. Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.

Daniel 7:9-10 et 13-14

 

 

La porte qui s’est fermée au temps de Noé.

 

Aucun être humain ne rentra dans l’arche, sauf la famille de Noé: son épouse, ses trois fils et leurs épouses. Certains animaux répondirent à l’appel de Dieu, d’autres refusèrent.

 

Jésus nous en parle dans l’Evangile de Matthieu :

  1. ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé ; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Matthieu 24:36-42

Jésus fait référence au temps de Noé. Que se passa-t-il au temps de Noé ?

L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur.

  1. l’Eternel dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits. Genèse 6:6-7

Mais Noé trouva grâce auprès de Dieu. Noé était un homme intègre et juste. Il craignait Dieu, il marchait avec lui et Dieu lui partageait son cœur. L’amitié de l’Eternel est pour ceux qui le craignent. Dieu lui donna le moyen d’être sauvé du déluge, lui et sa famille. Précisons que c’est dans la descendance de Noé que Jésus devait venir sur terre.

Noé signifie : Repos, consolation. Par lui nous aurons du repos, disent ses parents. Le calme, la consolation de Noé pour ses parents, préfigure Jésus notre consolateur et notre repos.

Il lui donna le nom de Noé, en disant : Celui–ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l’Eternel a maudite.

Genèse 5:29

S’il n’a pas épargné l’ancien monde, mais s’il a sauvé huit personnes dont Noé, ce prédicateur de la justice, lorsqu’il fit venir le déluge sur un monde d’impies.

2 Pierre 2:5

Noé était juste, intègre, il marchait avec Dieu, ce qui le mettait en contradiction avec sa génération impie et corrompue.

Noé prêchait à ses contemporains pendant la construction de l’arche, de diverses manières, tout en subissant des sarcasmes, des moqueries: Hé! Noé : Le déluge c’est pour bientôt ?... Tu as dû te tromper, il n’est encore jamais tombé d’eau sur la terre.

Ces moqueries, ces propos incrédules, aujourd’hui, correspondent à ceci : Dieu est bon, il me comprend, il me pardonnera le dernier jour, il faut être de son temps. La mort ? On verra bien quand on y sera. La bible c’est un vieux livre, elle a besoin d’être adaptée à la vie moderne, on n'a qu’une vie, il faut en profiter. Le péché ? Ne me culpabilisez pas, ne me jugez pas. Je suis une bonne personne.

 

Mais Noé prêchait par sa vie pure, comme un enfant de Dieu irrépréhensible au milieu de cette génération perverse. Toutefois, nous tenons à préciser que c’est par sa foi qu’il est déclaré juste, et non par ses œuvres. Juste ne signifie pas qu’il était sans péché :

  1. tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu. Romains 3:23

C’est par sa foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille. Il croyait à la sainteté de Dieu outragée et au jugement tout proche qu’il annonçait aux hommes de son époque.

C’est ainsi que sa foi « condamna le monde », donnant la démonstration que les impies périssent, non par l’eau du déluge, mais par leur incrédulité.

Noé construisit l’arche selon les normes, les directives de Dieu : Dimensions, disposition, une seule porte, une seule passerelle pour accéder à l’arche. Elle symbolise ce que Jésus dit de lui-même :

  1. suis le chemin, la vérité, la vie, nul ne vient au Père que par moi. an 14:6

Pas Bouddha ou Mahomet, ni mes bonnes œuvres… ni ma religion. Jésus ne dit pas : Je suis un des chemins, mais le chemin.

Il y a une seule porte pour rentrer dans l’arche, dont les dimensions ont été données par Dieu : Une porte étroite qui fait suite à un chemin étroit.

 

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Matthieu 7:13-14

L’époque de Noé ressemble à la nôtre : Les gens mangent, boivent, vont en boîtes de nuit, sans se soucier de Dieu, même si beaucoup perdent la vie à la sortie, c'est-à-dire rentrent dans l’éternité des ténèbres, sans s’être posé de questions.

 

L’attitude de Noé.

Par son attitude, Noé exprime le repos et la tranquillité, comme son nom l’indique. Il a attendu l’ordre de Dieu pour faire rentrer les animaux, car Noé ne savait ni le jour, ni l’heure où viendrait le déluge, ni le temps que cela durerait. Seul le Père le sait.

 

Toi, cher (e) lecteur ou lectrice qui viens de lire ce message et ne connais pas Jésus, sache que tu es aimé par ce Dieu créateur du ciel et de la terre. Il te cherche, il attend que tu te laisses rencontrer par lui.

Car il a une destinée pour toi, un plan de bonheur, il désire que tu le connaisses pour te manifester son amour et que tu deviennes membre de sa famille. Il te donne et t'ouvre le chemin qui accède directement à son cœur. Ce chemin se nomme Jésus, qui a dit :

  1. suis le chemin, la vérité, la vie, nul ne vient au Père que par moi. an 14:6

 

Jésus te dit : Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

Apocalypse 3:20

 

Oui, Jésus frappe à la porte de ton cœur, il attend que tu lui dises de rentrer. C'est très simple, car Dieu est simple. Il suffit de lui adresser cette prière bien simplement mais bien sincèrement:

 

Seigneur Jésus je te remercie de ton amour et de ce que tu es venu dans le monde mourir pour moi. Je reconnais que j'ai dirigé ma vie, jusqu'à présent, comme je l'ai décidé et qu'aussi j'ai péché contre toi.

Je crois que tu es mort sur une croix et que tu as versé ton sang pour que j’aie le pardon de mes péchés. Je veux te recevoir dans ma vie et obtenir le pardon de mes péchés. Et je t’invite dans mon cœur pour que tu prennes la première place, que tu sois mon Seigneur et que tu diriges ma vie, selon tes lois.

 

Merci pour le pardon de mes péchés. Fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je crois que tu es vivant, ressuscité. Je te remercie d'avoir répondu à ma prière et d'être maintenant dans ma vie.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article