Avons-nous soif de l’eau de la vraie vie ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

Psaumes 42-2 : Comme une biche soupire après des courants d’eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu !"
Psaumes 63 : 2 : "O Dieu ! Tu es mon Dieu, je te cherche; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, dans une terre aride, desséchée, sans eau."


A travers ces deux versets des Psaumes, nous voyons là deux personnes exprimer le même besoin pressant et je dirais même vital: la soif de Dieu, de sa présence dans leur vie, de le connaître davantage, la soif d'une nouvelle révélation de sa présence, la soif de sa proximité et de son intimité …

.

Qui peut dire comme les fils de Koré : "Comme une biche soupire après des courants d’eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu!" ?

1. Soif de Dieu

Avoir soif c'est très important, mais soif de quoi ?

Certains ressentent une sensation de soif mais ne savent pas ce qu'il y a de meilleur pour combler cette soif.
Dans la vie courante, certains étanchent leur soif avec des alcools plus ou moins forts, d'autres par toutes sortes de sodas ou de produits caféinés, alors que nous savons tous que le meilleur remède à la soif, c'est l'eau tout simplement!
Dans la vie spirituelle, c'est la même chose.
Lorsque nous avons soif, nous devons aller à la source pour y trouver de l'eau pure et efficace pour répondre à tous nos besoins.

Dans Jean 4 : 13, Jésus a dit :
" Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle."

Pourtant, certains se trompent de sensation et parce qu'ils ont soif dans leur âme, ils vont chercher à se remplir de toutes sortes de choses qui ne combleront jamais leur cœur.
Ils vont s'abreuver de sensations à travers des loisirs, des rencontres sentimentales ou sexuelles, des achats compulsifs etc.
Mais leur soif ne va faire que de s'amplifier, comme s'ils avaient bu des boissons alcoolisées qui les rendraient dépendants.
Non seulement leur soif demeurera mais ils vont s'écœurer, se lasser et se décourager de ne pas trouver de réponse efficace à leur immense besoin.

D'autres personnes ont soif de sensations pseudo-spirituelles, d'onction, de guérison, de signes et de prodiges, mais pas de Dieu. Ils s'abreuvent de lectures plus ou moins spirituelles et souvent mystiques, ils courent après des hommes de renom étant susceptibles d'étancher leur soif, mais ils ne se donnent jamais la peine de rechercher Dieu lui-même, la source de vie capable de combler leur âme.

Notre âme peut donc avoir soif, mais de quoi ?
De satisfaire notre chair, de combler notre égo, de répondre à nos désirs égoïstes ou de nous rapprocher de Dieu pour mieux le connaître et vivre dans sa présence ?


David avait soif de Dieu, pas de ce que Dieu faisait ou pouvait faire dans sa vie, mais une vraie soif de lui, de sa personne.
Il le cherchait de tout son cœur et son âme soupirait après lui.
C'est-à-dire que toute sa volonté, son intelligence et ses émotions se mettaient ensemble d'un même accord pour rechercher avec avidité la présence de Dieu.


2. Comment trouver Dieu ?

Si nous sommes des chrétiens habitués à notre train-train quotidien et que nous ne cherchons pas vraiment la présence de Dieu de tout notre cœur, si nous ne nous attendons pas à une communion plus intime avec lui, et si nous nous contentons de ce que nous recevons d'habitude, nous ne recevrons évidemment rien de plus.
Malheureusement, il y a des chrétiens qui se laissent mourir de soif sans réagir parce qu'ils se sont habitués à un mode "d'hydratation" spirituelle médiocre.
On peut s'habituer à boire de l'eau souillée, boueuse ou à boire trop peu.
Mais la réalité c'est que notre être en souffre profondément, que nous en soyons conscients ou pas.
Certaines personnes âgées sont mortes de soif pendant la canicule parce qu'elles n'éprouvaient pas le besoin de boire, mais leur corps était pourtant en réelle souffrance !

Spirituellement des multitudes de gens ont ce même comportement, ils meurent de déshydratation spirituelle sans en prendre conscience, préférant mourir de soif ou s'abreuver à des citernes souillées plutôt que d'aller à la source d'eau pure.


Jérémie 2 : 13 :"Car mon peuple a commis un double péché: Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l’eau."

Pourtant il y a une source fraîche et désaltérante dans la présence de notre Dieu!
Et à mesure que nous découvrons les délices de sa présence, de sa Parole, de son onction et de ses promesses, nous ne pouvons que nous y intéresser de plus en plus, nous ne pouvons que désirer mieux le connaître, nous approcher encore plus de lui, au lieu de retourner aux citernes souillées que le monde nous offre!

Si nous découvrons la source de vie, nous aurons une soif grandissante dans nos cœurs, et cette soif ouvrira les cieux au-dessus de nous pour nous permettre de recevoir plus.
Notre soif de Dieu doit nous maintenir "branchés" à la source pour toujours !
Si on pense tout connaître de Dieu et que personne ne peut rien nous apprendre de plus, nous n'avons pas cette attitude humble qui nous permettra de recevoir de l'eau fraîche de la part de Dieu.
Cette attitude est une erreur grave qui peut nous conduire à la mort spirituelle, car si nous perdons la sensation de soif, nous finirons par mourir loin de la source de la vie.
L'eau que nous avons bue hier ne peut plus nous servir aujourd'hui.
C'est tous les jours que nous avons besoin de nous abreuver.
C'est constamment que nous devons être branchés sur la source.
Nous ne sommes que des fontaines dans lesquelles passent l'eau divine qui nous donne la vie, nous ne sommes pas des citernes ni des sources.

Lorsque la samaritaine a rencontré Jésus au puits de Sichar, elle allait chaque jour puiser de l'eau à l'aide d'une cruche mais ce que Jésus lui a proposé c'est une source d'eau vive inépuisable qui coulerait en elle-même.

A cette proposition la samaritaine répondit :
"Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici." Jean 4 : 15

Certains comme la samaritaine se contentent de venir puiser de l'eau une ou plusieurs fois par semaines alors que ce que Jésus nous propose à tous, c'est de vivre en nous et d'être en nous une source d'eau vive, capable de nous abreuver et de nous rafraîchir jours après jours.
De quoi vous contentez-vous ?
D'une goutte d'eau, d'un verre, d'une cruche ou désirez-vous qu'un fleuve inonde votre âme assoiffée ?

Si nous ne sommes pas davantage attirés par Dieu, si nous devenons insensibles à sa présence, au point que plus rien ne nous touche, au point où nous ne faisons aucune différence entre l'eau souillée et l'eau pure, ou au point où nous ne ressentons plus aucune soif, il serait temps de nous poser des questions, de chercher sa face, de nous humilier devant lui, de nous remettre en question et de lui demander ce qui ne va pas dans notre vie !
Ne restons pas ainsi, car Dieu a soif que nous ayons soif de lui, et il se réjouit de nous voir avoir soif de sa présence.
Pour trouver la présence de Dieu, il y a encore une chose qui est primordiale: c'est l'obéissance !
Car vous pouvez avoir une plus grande soif que tout le monde, mais si vous n'obéissez pas à celui qui veut vous donner à boire vous ne trouverez pas la source d'eau.

Pour comprendre cela, imaginez que vous vous retrouviez assoiffés dans le désert et que vous croisiez quelqu'un qui sait où il y a une oasis, il est primordial pour vous, si vous voulez boire, de le suivre et de lui obéir quand il vous donnera des instructions pour trouver cette oasis.
Si vous n'en faites qu'à votre tête et refusez d'écouter ces conseils salutaires, vous savez que vous allez vous égarer dans le désert et y mourir.
De même, il est essentiel, si vous voulez recevoir le meilleur de ce que Dieu a pour vous, d'obéir aux injonctions du Saint-Esprit qui connaît les sources où vous pouvez vous désaltérer, et qui vous conduira dans la voie du salut et de la bénédiction !


3. Conclusion

Qu'est-ce que Dieu a en réserve pour ceux qui ont soif ?


La réponse est donnée par Jésus dans Jean 7 : 37-38 : "Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture."

Et pour avoir part à ces merveilleuses promesses, il suffit d'avoir soif !
Dieu a beaucoup de bénédictions en réserve pour nous, et la clé qui nous ouvre les écluses des cieux, c'est notre soif de lui.
Il faut y croire! Croire que Dieu est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Jésus l'a dit dans
Matthieu 7 : 7 : " Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira."

Venez vous désaltérer, n'attendez plus, tout ce que vous avez désiré connaître et recevoir de Dieu, est à votre disposition !
Rappelez-vous que sans apport d'eau, un homme meurt en deux ou trois jours.


Depuis combien de temps êtes-vous débranchés de la source d'eau vive ?

Avez-vous commencé à éprouver des signes de déshydratation spirituelle, comme le dessèchement, la somnolence ou la faiblesse ?

Vous sentez-vous desséchés comme un bois mort, incapables de donner ne serait-ce qu'une goutte d'eau à ceux qui meurent de soif autour de vous ?

Depuis combien de temps somnolez-vous, incapables de vous secouer de la torpeur spirituelle qui vous a engourdis ?


Le Seigneur vous dit dans Ephésiens 5 : 14 : " Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et Christ t’éclairera."

Vous avez peut être besoin d'une bonne douche d'eau fraîche pour vous réveiller et vous faire sortir de votre léthargie spirituelle. Vous avez peut être besoin de vous rebrancher à la source pour retrouver votre enthousiasme et votre zèle!

Depuis combien de temps vous sentez-vous en faiblesse spirituelle, prêt à tomber à chaque pas, à chaque coup de vent d'adversité ?

Pensez-vous tenir encore longtemps dans cet état, ou allez-vous finir par vous écrouler au bord du chemin ?


Le Seigneur vous dit dans Ephésiens 6/10 : " Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante."

Sans lui vous ne pouvez rien faire, sauf vous épuisez et vous affaiblir.
Le chemin est long et les combats sont rudes, seul Dieu peut vous donner sa force pour aller jusqu'au bout et triompher. Son eau vive vous donnera la force nécessaire pour aller plus loin !

Un autre symptôme de la déshydratation consiste à ressentir des angoisses.
Le fait d'être en manque, créé généralement des angoisses et le manque d'eau entraîne aussi ce genre d'anxiété. L'être humain a été créé par Dieu pour être comblé et non pour ressentir des manques. C'est le péché et ses conséquences qui ont entraînés toutes sortes de carences et de craintes. Jésus a dit dans Jean 10 : 10 :
" Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance."
Et dans Jean 14/27, il a ajouté : " Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point."

Lorsque nous sommes connectés à la source de Dieu, nous recevons sa vie en abondance, et sa paix découle alors inévitablement dans notre cœur.
Comme une eau peut contenir des minéraux invisibles à nos yeux mais bénéfiques à notre santé, le fleuve de Dieu contient lui aussi des trésors cachés pour bénir notre vie, et la paix est l'un de ces trésors.

Comment est votre âme en ce moment ?
Dans la paix ou dans les angoisses ?

Une autre manifestation de la déshydratation consiste à être dans la confusion et à avoir des hallucinations. Dans la parole de Dieu la confusion est souvent un fléau dû à la désobéissance du peuple de Dieu.

En effet, comment peut-on avoir une vision claire et objective si on s'éloigne de Dieu ?

Plus on s'éloigne de sa présence et plus notre vision se trouble, en même temps que notre corps se dessèche. Mais si nous restons branchés à la source de Dieu, notre vision devient nette. Nous sommes alors capables de comprendre notre passé, de saisir notre présent et même de recevoir des révélations pour notre futur!

Etes-vous satisfaits de votre vision actuelle, ou souffrez vous de quelques confusions ?

Sinon retenons ce conseil de l'apôtre Jean dans 1 Jean 2 : 28: " Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu’il paraîtra, nous ayons de l’assurance, et qu’à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui."

Nous avons besoin de rester en contact permanent avec celui qui nous communique sa vie afin d'être en bonne santé spirituelle et de pouvoir être utiles dans son œuvre.
Ecoutez la parabole que Jésus donna à ses disciples pour leur expliquer qu'il fallait demeurer en lui.

Jean 15/4 à 7(PDV) : "
Restez attachés à moi, comme moi je reste attaché à vous.
Une branche ne peut pas donner de fruits toute seule, elle doit rester sur la vigne. De la même façon, vous ne pouvez pas donner de fruits, si vous ne restez pas attachés à moi. Je suis la vigne, vous êtes les branches. Si quelqu’un reste attaché à moi comme je suis attaché à lui, il donne beaucoup de fruit. En effet, sans moi, vous ne pouvez rien faire. Celui qui ne reste pas attaché à moi, on le jette dehors, comme les branches. Alors les branches deviennent sèches, on les ramasse, on les jette dans le feu, et elles brûlent. Si vous restez attachés à moi, et si mes paroles restent en vous, demandez ce que vous voulez, et vous l’aurez."



Comme la vigne a besoin de la sève du cep pour vivre, nous avons besoin d'être constamment en contact avec Dieu pour vivre spirituellement.
Sans lui, nous sommes inutiles, stériles et bons à jeter au feu!
Le message est clair !
Nous n'avons certainement pas envie d'être traités comme du bois mort et sec qu'on jette aux flammes, mais nous voulons vivre et porter du fruit en abondance!

Après avoir entendu ce message, vous pouvez certainement répondre clairement et objectivement à la question initiale :
Avez-vous soif ?

Avez-vous besoin de Dieu comme une biche qui soupire après des courants d'eau ou comme un homme perdu dans un désert aride ?

Vous avez compris que tous vos besoins seront comblés si vous êtes branchés, connectés, à Dieu constamment, alors n'attendez pas plus pour vous rapprocher de lui et être remplis de sa présence !
Ayez soif du Dieu vivant, il va vous donner de l'eau vive, venez près de lui, tout contre son cœur, goûtez sa présence, il a tout préparé pour vous, n'attendez plus !


Psaumes 37 : 4 : " Fais de l’Eternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire."

Xavier Lavie

 

Commenter cet article