Marcher selon l’Esprit

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Galates 5/23:"Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit"

Beaucoup d'âmes ont reçu la vie de l'Esprit ; mais la "vie de l'Esprit" et "la marche dans l'Esprit" sont choses différentes.
Quand nous sommes nés d'En Haut, l'Esprit nous a apporté la vie en Jésus-Christ ; quand nous avons reçu le baptême dans le Saint-Esprit, nous avons eu plus encore de vie dans l'Esprit, car c'est l'Esprit qui apporte la vie et qui l'apporte avec abondance.
On peut avoir cette vie et, cependant, ne pas marcher selon l'Esprit, c'est-à-dire, ne pas employer cette vie comme il convient.

Nous avons reçu la Vie Eternelle (la Vie Divine) en conséquence, employons là à Sa Gloire et pour cela, marchons dans l'Esprit.
NOTRE MARCHE, c'est tout d'abord notre vie extérieure, ce que les autres peuvent voir.
Marchons avec Christ dans l'amour. Nous devons être dignes de l'appel céleste que nous avons reçu et marcher dans la lumière comme Lui-même y a marché. Notre marche n'étant pas autre chose que notre vie extérieure, il est très important de se souvenir que ceux du dehors surveillent cette vie.
Ils ne peuvent voir la vie intérieur, connue de Dieu seul, mais ils connaissent notre vie extérieure, elle est une prédication que chacun donne à ceux de l'extérieur ; ne soyons pas une occasion de chute pour eux. Les incroyants s'attendent à nous voir "marcher" comme Christ a "marché" Lui-même.
Quand nous regardons les gens marcher dans la rue, nous devinons l'état de leur santé en examinant leur marche, ainsi que leur état d'esprit.

Combien plus encore la marche du chrétien est-elle significative au point de vue spirituel !
Ne disons pas posséder l'amour, la joie, ou la paix si nous ne le manifestons pas au dehors ; ne disons pas posséder la patience si notre conduite dément nos prétentions. L'esprit que nous avons en nous doit se manifester par les fruits, et les fruits de l'Esprit peuvent et doivent être vus par tous. Marchons, et de plus, marchons d'une manière qui glorifie Dieu. La marche a faire avec notre vie extérieure, elle parle pour ou contre Dieu ; mais pour marcher nous avons l'aide toute puissante du Saint-Esprit.

MARCHER... c'est ce que nous faisons avec nos pieds, sur la terre et non ailleurs. Parce que nous avons la vie dans l'Esprit, ne recherchons pas seulement les expériences merveilleuses dont rêvent tant de chrétiens à qui l'on parle du Saint-Esprit. Marchons sur la terre !
Paul, le grand apôtre, possédait la vie dans l'Esprit et il la possédait en abondance ; cependant, observons de quelle manière se terminent ses épîtres.
Nous y trouverons des conseils d'ordre pratique. Après avoir parlé du ciel aux Ephésiens, il revient sur la terre pour leur parler de nos devoirs: femmes, soyez soumises à vos maris... mais maris, aimez vos femmes...
Dans l'épître aux Romains, les premiers chapitres parlent de la vie de victoire qui est en Jésus ; des mystères de Dieu concernant les Juifs et les Païens, de la sagesse et de la beauté de Dieu ; l'épître se termine par des conseils pratiques.

Ce qui est vrai de toutes les Lettres de Paul l'est aussi de toute la Bible. Joseph, le patriarche, avait reçu des dons spirituels merveilleux, cependant, il organise en Egypte les réserves de blé pour sauver le pays de la famine. Daniel, le bien-aimé de Dieu, l'un des hommes les plus spirituels de la Bible, était Premier Ministre d'état.
Soyons pratiques dans notre vie chrétienne ; pratiques pour le service du Seigneur ; nous pouvons avoir en tout temps la communion joyeuse avec Dieu.

POUR MARCHER, ici-bas, nous mettons un pied devant l'autre d'une manière continue.
La marche exige la continuité: marchez dans l'Esprit et continuez dans l'Esprit.
La marche doit être continue année après année.
Je le dis avec assurance, je connais la Grâce de Dieu. Vous qui commencez, marchez d'une manière continue ; c'est là ! la leçon que Dieu veut vous enseigner aujourd'hui: apprenez à "marcher selon l'Esprit".
En toutes choses, marchons d'une manière continue, même dans la prière, même dans la lecture de la Parole de Dieu ; faisons un peu chaque jour ; marchons tranquillement mais continuons régulièrement.
Cette "marche" n'est pas au dessus de nos forces ; chaque enfant de Dieu reçoit de LUI ce qui est nécessaire pour "marcher". Hénoc, Noé, Abraham vécurent et "marchèrent" avec DIEU.
"Hénoc MARCHA avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que DIEU le prit" (Genèse V.24).
La fin de "la marche avec Dieu" sera la même pour nous ; nous irons avec LUI dans le Ciel !
Alléluia !

Donald Gee

 

 

Publié dans la grâce de Dieu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article