QUI EST DONC CELUI QUI NOUS A ETE ENVOYE ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 Il est écrit : «Le lendemain Jean (baptiste) était encore là, avec deux de ses disciples ; il regarda Jésus qui passait et dit : Voici l'Agneau de Dieu. Les deux disciples entendirent ces paroles et suivirent Jésus.»                                               Jean 1 : 29

Ses disciples se sont levés pour suivre l'Agneau de Dieu : A cette simple déclaration ils se sont levés pour le suivre. Jean n'a pas dit : Voici le Créateur de l'univers, voici le Messie, voici celui qui peut tout régler vos problèmes. Non il a parlé de l'Agneau de Dieu.

 Il n'y a rien de plus innocent et doux qu'un simple agneau. Voilà que le Fils de Dieu, le Seigneur des Seigneur est décrit comme étant un Agneau. Devant cette révélation j'ai confessé à Dieu que je n'avais jamais été touché par le fait que Jésus est l'Agneau de Dieu. Rarement j'y ai pensé et encore plus rare sont les moments où j'ai présenté Jésus de la sorte.

 

Je vous demande, qui est ce Jésus que nous suivons ?

 

 Lorsque nous voulons témoigner à quelqu'un de quoi parlons-nous ? Quel est le Jésus que nous présentons ? Si je regarde à ma propre expérience, j'ai souvent plus parlé de l'église que de Jésus, et lorsque j'ai parlé de Jésus, je parlais de tous ce qu'Il pouvait faire pour nous au lieu de qui Il était. J'ai souvent dit qu'il était celui qui peut nous aider dans nos problèmes mais j'ai évité de dire qu'Il était venu pour ôter nos péchés. Pourtant c'est la raison pour laquelle il a été envoyé et qu'il est venu, car seul le péché nous sépare de Dieu.

Le mot péché est disparu de notre langage quotidien. Avez-vous remarqué ? Ce n'est plus un mot très à la mode dans notre société moderne. Les gens ne parlent plus de l'infidélité ou de l'alcoolisme comme un péché mais plutôt comme un problème qu'ils leurs faut résoudre.

Parfois certains péchés sont devenus des maladies pour déculpabiliser les gens, ou des disfonctionnements quelconques, ce qui emmène l'être humain à se tourner vers des alternatives qui ne sont pas de Dieu. Ce qui me fait penser à un grave criminel qui l'automne dernier, lors de son arrestation surprit tout le monde en accordant une entrevue aux journalistes. On pouvait l'entendre à la radio dire « c'est bon j'arrête mes braquages et mes trucs, je vais me faire soigner maintenant ». Dieu seul sait que ce qu'il a le plus besoin c'est d'un Sauveur, plus que de soins, il a besoin de l'Agneau de Dieu

. Un braquage n'est pas une maladie mais un péché ! Le mal existe-il encore ou bien est-il en train de devenir une maladie ? Je crois sincèrement que l'ennemi essai par tous les moyens possibles de maquiller le péché, de le faire disparaître, car ainsi qui aura besoin de l'Agneau de Dieu ?

L'homme a besoin de L'Agneau de Dieu qui est Jésus, car lui seul ôte le péché du monde, c'est ce que la Bible déclare. Par contre si le péché n'existe plus à quoi bon le pardon des péchés et de quel nécessité nous est l'Agneau de Dieu ?

Je veux vous encourager par cette parole. Ne soyez pas accablé en pensant que l'ennemi gagne du terrain. Dieu sait qu'il est le père du mensonge, voilà pourquoi il a envoyé le Saint-Esprit qui convainc de péché ( Jean 16 :8). C'est toujours Dieu qui a le dernier mot. Je vous encourage donc à prier pour votre entourage avec amour afin que chacun soit convaincu de péché.

Si un homme est convaincu de péché il ira à Dieu vers le Fils car seul Lui a le pouvoir de le délivrer. Jean Baptiste a dit : voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Jésus à le pouvoir d'ôter. Il n'est pas venu pour rétrécir, faire pâlir ou affaiblir la puissance du péché

. Il n'est pas venu pour le masquer ou l'enlever de notre vocabulaire mais bien pour l'enlever ! Nous purifier et nous donner une nouvelle vie. Il est venu pour transformer l'homme ! Le mot ôter est en hébreux «airo», ce qui signifie : «soulever une charge», «enlever et jeter au loin» et «renvoyer». Plusieurs d'entre nous sommes peut-être sous le poids du péché ou connaissons quelqu'un qui l'est. Saisissons l'espoir, levons nous pour suivre et proclamer l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Prions avec foi et amour pour nos biens aimés.

 Que le Saint-Esprit, le consolateur vienne les convaincre de péché, afin qu'ils puissent aller vers le seul remède qui ôte le péché : Jésus. Ne pointons pas les péchés des autres mais laissons le Saint-Esprit faire ce travail car lui seul convainc parfaitement sans juger ni écraser mais plutôt en attirant vers Jésus. La prochaine fois que quelqu'un se confiera en vous en ce qui concerne une mauvaise habitude ou un problème qui en réalité est un péché selon la parole de Dieu, pointez l’Agneau, parlez de Jésus, de qui Il est et de ce qu'Il est venu faire pour l'homme.

Justine Robichaud

 

 

Publié dans Le bénéfice du sang

Commenter cet article