PEUT-ON CHOISIR QUI ON VA AIMER ?

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

J'ai entendu quelqu'un me dire qu'une relation, qui s'est avérée néfaste par la suite, lui est tombé dessus sans avoir le choix.

Est-ce bien exact ?

Est-ce que l'amour nous tombe vraiment dessus ?

Est-ce qu'on peut éviter de se lancer dans une relation négative ou contraire à notre foi ?

Les sentiments ne se préméditent pas forcément :

- on peut avoir l'impression qu'ils se sont imposés à nous
- on peut être surpris de voir des sentiments en nous sans qu'on l'ait cherché
- on peut fréquenter quelqu'un, s'attacher à lui, à elle, chrétien ou non chrétien
-  les sentiments peuvent se développer en sous-terrain jusqu'à ce qu'un événement les     fassent ressortir
-  lorsque quelqu'un nous demande s'il n'y a pas quelque chose avec telle personne, ou lors d'une expérience particulière
- quand on voit un autre couple se former
- lorsque la proposition amoureuse nous parvient, le cœur peut alors s'emballer même si on n'y avait pas pensé auparavant…

Au moment où on prend conscience de ses propres sentiments, on peut dire « ça me tombe dessus ».

Souvent même, les jeunes s'embrassent assez rapidement et ne réalisent que dans un deuxième temps qu'ils sont très attachés l'un à l'autre.

Les sentiments peuvent venir plus vite qu'on ne le pense. Mais est-ce l'amour véritable ?

L'amour sentimental peut être fort mais il est pressé et se contente souvent d'une connaissance superficielle de l'autre. Le véritable amour implique au contraire une maturité, une connaissance mutuelle, une réciprocité, du temps, des actes d'amour et un engagement solide.
Certains se considèrent comme victimes de leurs sentiments, mais la parole de Dieu nous rend plutôt responsables de nos cœurs :

« Garde ton cœur plus que tout autre chose, car de lui viennent les sources de la vie » (Proverbes 4.23).

La relation amoureuse ne se commande pas, elle commence par des sentiments.

Mais chacun est responsable de ce qu'il fait de ses sentiments : combien de personnes ont gâché leur vie à cause d'une relation néfaste ! Or, on peut éviter d'aimer quelqu'un qui nous ferait du mal !

Si tu es prisonnier d'une relation, tu peux en sortir avec l'aide de Dieu !
Si tu es prêt de succomber, tu peux éviter de tomber !

Mais comment faire ? Comment contrôler son cœur et éviter d'aimer quelqu'un malgré soi ? 
 

D'abord, il faut agir à la racine et contrôler ses fréquentations.
On ne tombe généralement pas amoureux d'un coup, ça peut être rapide mais c'est lié à une relation répétée : si tu ne veux pas t'attacher trop à quelqu'un malgré toi, évite les trop grandes proximités. Ne te rapproche régulièrement que des personnes sûres (qui partagent ta foi, qui ont une personnalité équilibrée…) et éloignes-toi de ceux qui pourraient te tenter.
 

Ensuite,il faut  relativiser les sentiments.
La plupart du temps, la plupart des gens pensent à quelqu'un de façon amoureuse. C'est un besoin. Mais penser à quelqu'un c'est une chose, sortir avec lui ou elle c'est autre chose.

Si tu penses à quelqu'un, ne t'en inquiète pas trop, ne t'emballe pas. C'est un phénomène naturel, mais tu dois savoir à qui tu as affaire et si Dieu t'approuve avant d'aller plus loin.

La plupart du temps on a pensé à quelqu'un avant d'avoir trouvé la bonne personne. Alors garde la tête froide et efforce-toi de contrôler tes sentiments. Accepte un temps d'incertitude pour bien prendre le temps de réfléchir.

Ce n'est pas en se lançant dans une relation amoureuse qu'on sait si on a trouvé la bonne personne, mais en apprenant à la connaître et en priant pour ne pas faire d'erreur.
 

Enfin, donner vraiment son cœur à Dieu, avec ses sentiments, ses pensées et ses décisions, ce qui implique de craindre Dieu et de tout faire pour lui plaire.

Rester près de Dieu est la meilleure des garanties. Il est Celui qui peut nous préserver de toute chute :

Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraitre devant sa gloire irrépréhensibles et dans l'allégresse,  (Jude 24) 

Celui qui est agréable à Dieu échappe à la femme (ou l'homme) dont le cœur est un piège :

Et j'ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le coeur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens ; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle. (Ecclésiaste 7.26)

 Un homme dont le cœur plaisait à Dieu allait faire une erreur, mais Dieu est intervenu :

« Je sais que tu as agi avec un cœur pur ; aussi t'ai-je empêché de pécher contre moi. C'est pourquoi je n'ai pas permis que tu la touches » (Genèse 20.6).

La vraie vie spirituelle, veillant et priant, est le meilleur atout pour une vie sentimentale réussie !
 

Confions ensemble nos cœurs à Dieu :

« Seigneur, je te donne la première place dans ma vie, je te présente la personne à qui je pense et te prie de m'ouvrir les portes si avec elle tu garderas toujours cette première place, sinon je renonce définitivement à elle et m'engage à garder mon cœur jusqu'à ce que je trouve la bonne personne, amen ».    Thibaud Lavigne

 

 

Publié dans Le mariage

Commenter cet article