La puissance de la croix

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

La puissance de la croix.

 
Quand nous fixons notre attention sur cette vérité, nous pouvons recevoir une révélation plus profonde de la signification de la croix, et du "sang de la croix".
L'apôtre Paul parle de la "parole de la croix" comme étant la "puissance de Dieu".
Nous voulons savoir ce que la croix peut accomplir, en tant que puissance de Dieu. Nous connaissons l'œuvre de notre Seigneur en ce qui concerne le péché, sous ses deux aspects. Tout d'abord, en tant que Fils de l'Homme, le Seigneur a dû vaincre la puissance du péché. Il a pu ensuite détruire ses effets devant Dieu, en ce qui concerne la culpabilité. Le premier aspect fut un processus accompli tout au long de Son existence. Le second aspect fut accompli au moment de Sa Passion. A présent que le Seigneur a parfaitement terminé Son œuvre, nous pouvons recevoir ces deux bénédictions en même temps.
Le péché forme un tout. Il en est donc de même de la rédemption. Nous recevons en même temps et à la fois la délivrance de la puissance du péché, et la libération de sa culpabilité. En ce qui concerne la conscience, cependant, la libération de la culpabilité du péché vient avant la claire réalisation du pardon de nos péchés. Il ne peut en être autrement. Notre Seigneur devait tout d'abord nous libérer de la culpabilité, par Sa victoire sur le péché. Puis Il est ensuite entré dans le Ciel. La bénédiction qui découle de la croix nous est donc accordée dans l'ordre inverse.
La rédemption nous est accordée comme un don du Ciel. Par conséquent, la première chose que nous recevons, c'est une restauration de notre relation avec Dieu. Ensuite, nous recevons la délivrance de la culpabilité. En même temps, nous recevons aussi la délivrance de la puissance du péché.

Le sang permet la réconciliation.


C'est la croix qui nous permet de recevoir cette double délivrance. Paul parle de la libération de la culpabilité dans le texte cité en exergue. Il dit que Dieu "a voulu tout réconcilier avec Lui-même, en faisant la paix par le sang de la croix".
Le péché avait introduit un changement en Dieu. Non pas dans Sa nature, mais dans Ses relations avec nous. Il a dû se détourner de nous dans Sa colère. La croix de Christ nous a permis de faire la paix avec Dieu. En raison de l'action du sang vis-à-vis du péché, Dieu nous a réconciliés avec Lui, et nous a unis à Lui.
La puissance de la croix dans le Ciel s'est manifestée par la destruction complète de tout ce qui nous séparait de Dieu, et qui pouvait attirer sur nous Sa colère. A présent, en Christ, nous bénéficions d'une pleine liberté d'entrée dans une relation parfaitement intime avec Dieu. La paix a été faite, et a été proclamée. La paix règne dans le Ciel. Nous sommes parfaitement réconciliés avec Dieu. Nous avons été admis à nouveau dans Son amitié.
Tout cela est dû à la puissance de la croix.
Oh ! Que nous puissions avoir des yeux pour voir clairement que le voile de séparation a été complètement déchiré ! Quel libre accès nous avons à présent dans la présence de Dieu ! Combien Ses bénédictions peuvent-elles maintenant nous atteindre en abondance ! Il n'y a plus rien, absolument plus rien, pour empêcher la plénitude de l'amour et de la puissance de Dieu de nous atteindre et d'œuvrer en nous, si ce n'est notre incrédulité, ou la dureté de notre cœur. Puissions-nous méditer sur la puissance de ce sang dans le Ciel, jusqu'à ce que notre incrédulité soit anéantie, et que notre droit de bénéficier de cette puissance céleste, pat la foi, remplisse notre vie de joie !


La croix nous permet de mourir à nous-mêmes.


Nous avons donc vu que la croix est puissante pour effacer notre culpabilité et nous unir de nouveau à Dieu. Mais ce premier aspect est inséparable du second. Car la croix brise aussi la puissance du péché dans notre vie, par la mise à mort du "moi". C'est pour cela que les Ecritures nous enseignent que la croix non seulement produit en nous le désir d'accomplir ce sacrifice, mais aussi nous accorde la puissance de l'accomplir. La croix accomplit une œuvre parfaite !
Cela apparaît avec une merveilleuse clarté dans l'épître aux Galates. Paul y parle de la réconciliation avec Dieu et de la disparition de la culpabilité: " Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous, car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois"

                                                                                                                 Galates 3:13
Mais, dans trois autres passages, Paul parle encore plus clairement de la croix comme moyen de nous donner la victoire sur le péché, sur le "moi", et sur le monde.
"J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi"                                                                                            Galates 2:20

"Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs"                                                                                                           Galates 5:24

"Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde !"                                          Galates 6:14
Dans ces passages, notre union avec Christ crucifié, et la conformité avec Lui qui découle de cette union, sont présentées comme le résultat de la puissance exercée sur nous par la croix.

Participants de la vie de Christ


Pour comprendre cela, nous devons nous rappeler que lorsque Jésus Se chargea de Sa croix pour y mourir, Il l'a fait en tant que Second Adam, en tant que Tête et Garant de Son peuple. Ce qu'Il a fait permet à Son peuple de bénéficier de Sa puissance, tout au moins à ceux qui comprennent et qui croient en Son œuvre. La vie que le Seigneur transmet à Son peuple est une vie qui découle avant tout de Sa mort sur la croix.
En tant que Médiateur, le Seigneur S'est chargé de Sa croix tout au long de Sa vie. En mourant sur cette croix, toujours en tant que Médiateur, Il a obtenu la vie et la gloire. Lorsque le Chrétien est uni à Lui et reçoit Sa vie, il reçoit une vie qui, grâce à la croix, a vaincu la puissance du péché. C'est pourquoi il peut alors dire: "J'ai été crucifié avec Christ", "Je suis mort au péché", "Je sais que le vieil homme, en moi, est crucifié avec Christ", "Je suis mort au péché", "J'ai crucifié la chair", "Je suis crucifié au monde"

                                                                                                               Romains 6:6, 11

Toutes ces expressions sont tirées de la Parole de Dieu, et se réfèrent à ce qui s'est passé il y a deux mille ans. L'Esprit et la Vie de Jésus permettent aux Chrétiens de participer à la victoire sur le péché, victoire que Christ a remportée sur la croix. A présent, ils peuvent vivre comme Jésus a vécu, dans la puissance de cette participation à l'œuvre de Christ. Ils peuvent toujours vivre comme ceux qui ont crucifié leur ancienne nature, comme ceux qui savent que leur "vieil homme" et leur "chair" ont été mis à mort à la croix.

Dans la puissance de leur communion avec Jésus, ils peuvent vivre comme Jésus a vécu. En toute chose et en tout temps, ils ont reçu la puissance de choisir librement la croix, malgré la présence du "vieil homme" et du "monde", et de laisser la croix faire en eux toute son œuvre.
Dans la vie de Jésus, la loi de vie a consisté à renoncer à Sa volonté propre, pour faire la volonté du Père, jusqu'à accepter de mettre à mort Sa propre vie. C'est pour cela qu'Il est entré dans une vie céleste de rédemption, par tout ce qu'Il a souffert à la croix, et qu'Il S'est assis sur le trône. Nous savons avec certitude qu'il existe un royaume du péché. Nous étions soumis à son autorité depuis ce qui est arrivé au premier Adam. Nous savons à présent, avec la même certitude, qu'il existe un Royaume de la grâce, en Christ Jésus. Nous sommes passés sous son influence puissante, par la foi en Celui qui nous a sauvés. Cette merveilleuse puissance, par laquelle Christ a vaincu le péché à la croix, vit et agit à présent en nous. Non seulement elle nous appelle à vivre comme Jésus a vécu, mais elle nous permet aussi d'entrer concrètement dans cette vie, en faisant de la croix la loi centrale de notre vie.

Ami Chrétien, ce sang avec lequel tu as été aspergé, sous lequel tu vis chaque jour, est le sang de la croix. Il tire toute sa puissance du fait qu'il a été versé lors du sacrifice complet de la vie de Christ sur la croix. Le sang et la croix sont unis d'une manière inséparable. Le sang vient de la croix. Il rend témoignage à la croix. Il nous conduit à la croix. La puissance de la croix est dans ce sang. Chaque goutte de ce sang tombée sur nous doit renouveler notre désir de faire de cette croix la loi de notre vie. "Non pas ma volonté, mais la tienne !" Que ce soit le chant quotidien de notre consécration, par la puissance de la croix ! Tout ce que la croix nous enseigne, elle nous le transmet aussi ! Tout ce qu'elle nous impose, elle nous permet aussi de le vivre ! Puissiez-vous toujours choisir de vivre continuellement sous l'aspersion de ce sang de la croix ! C'est alors que, grâce à ce sang, la nature et la puissance de la croix pourront se manifester dans votre vie.
à suivre.    Andrew Murray

 

 

Publié dans Le bénéfice du sang

Commenter cet article