L'amour est la chose principale

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

 

« Écris à l'ange de l'église d'Éphèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or : Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassée. Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. Souviens-toi donc d'où tu es tombée, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises : À celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. » (Apo. 2. 1-7).

 

Certains spécialistes pensent que le mot « Éphèse » signifie « souhaitable », mais son origine et son sens sont difficiles à retracer. D'autres le considèrent comme voulant dire « découvreur », « le premier » ou « le début », ce qui pourrait se rapporter à l'église primitive. Cette église est également félicitée parce qu'elle « met à l'épreuve ceux qui se disent apôtres mais qui ne le sont pas et se révèlent menteurs ». Après le premier siècle, les apôtres n'étant plus reconnus par l'église, cela ne se serait donc pas appliqué après cette période.

 

L'église d'Éphèse est également félicitée pour sa persévérance et son endurance. Cependant, le Seigneur la réprimande aussi d'avoir perdu son « premier amour » (voir Apocalypse 2. 4). En tant que chrétiens, nous devons d'abord prendre garde contre ceci - être tellement pris par ce que nous faisons que nous oublions Celui en qui nous avons été appelés à grandir. C'est l'un des plus grands défis auquel chaque chrétien, chaque église, et chaque mouvement est confronté. Au début, le « premier amour » est si enivrant qu'il est facile d'être continuellement captivé par le Seigneur. Ensuite, nous devenons lentement familiers avec Lui, perdant peu à peu la passion que nous avions au début.

 

Tous ceux qui ont connu la passion de tomber amoureux, puis le processus de maintien de la relation au travers des étapes de maturation, peuvent se demander s'il est possible de garder l'extrême passion qu'ils ont connue au début. Nous savons scientifiquement que la libération d'endorphines provoque cette passion exceptionnelle quand les gens se sentent abord attirés l'un vers l'autre, ce qui entraîne une véritable euphorie. Cependant, nos corps ont un nombre limité de ces endorphines, et ils les épuisent en quelques mois. Une fois que nous les avons utilisées, nous avons tendance à revenir sur terre, comme dans une expérience avec la drogue. Cela peut nous amener à penser que « la lune de miel est terminée » ou que ne sommes plus amoureux. Ce n'est pas le cas, mais nos endorphines sont épuisées et nous avons besoin de passer à une relation plus profonde et plus mature. Ceux qui sont passés par cette transition avec succès s'accordent pour dire que l'amour mature est préférable.

 

C'est vrai des relations humaines, mais le Seigneur reproche à l'église d'Éphèse d'avoir perdu l'amour qu'elle avait au début. En Lui, nous pouvons garder le même genre de passion que nous avions au commencement. Lorsque nous rencontrons le Seigneur, nous sommes nés de nouveau, et même s'il se peut que nous n'ayons plus d'endorphines, nous avons quelque chose de beaucoup mieux - le Saint-Esprit. L'euphorie que nous avons ressentie lorsque nous avons été baptisés dans l'Esprit est beaucoup plus grande que tout ce que nous pourrions ressentir avec une drogue. Mais ce qui est merveilleux, c'est que ce n'est pas une illusion. Au lieu de cela, nous commençons à toucher ou être touché par la réalité infinie de la puissance du Seigneur et de Sa bonté. Comme nous le dit Ésaïe, « Son Royaume n'aura pas de fin » (voir Ésaïe 9. 7). Le Seigneur nous a dit qu'une source d'eau jaillirait de l'intérieur et que la vie ne fonctionnerait jamais à sec. C'est quelque chose qui n'a pas de fin, mais qui peut réellement continuer à augmenter dans notre vie.

 

Même si la plupart des chrétiens éprouvent probablement des temps d'éloignement de la rivière de la vie, nous n'avons pas à passer par là. Quand c'est le cas, nous devons le reconnaître et revenir en hâte à la passion que nous avions pour Lui au début. En Christ, cette rivière n'est jamais à sec. Pour revenir, nous devons faire les choses que nous faisions au début - lire la Bible, l'étudier et chercher à connaître le Seigneur ainsi que Ses voies, parler aux autres de Lui, et ne pas rejeter le lien auquel sommes appelés avec d'autres croyants. 1 Jean 1. 7 nous dit que c'est essentiel pour ceux qui : « Demeurent dans la lumière ».

 

L'amour passionné humain est conçu comme un type ou un modèle de notre relation avec le Seigneur. Dans l'Écriture, ces modèles sont appelés « types » ou « ombres » (voyez Héb. 8. 5), ce qui implique qu'ils n'ont que la substance de notre ombre par rapport à nous. L'amour que nous avons pour Dieu peut être plus important que ce que nous pouvons expérimenter avec un autre humain. Comment donc pouvons-nous avoir ce genre d'amour passionné et qui nous consume pour le Seigneur et toujours fonctionner dans cette vie ?

 

Je Lui ai posé la question, il y a plusieurs années et Il m'a donné une brève expérience de cet amour. Ce fut un sentiment tellement dévorant qu'il était même dangereux à certains égards. J'étais tellement consommé par Dieu et par Son amour que quoique je regardais, que ce soit une chose ou une personne, je n'avais jamais ressenti un tel amour auparavant. Bien que je me sois drogué de diverses manières avant de me convertir, je n'avais jamais expérimenté le genre d'extase que j'ai ressenti dans cette expérience. Néanmoins, j'avais beaucoup de mal à fonctionner. Quand les choses se sont calmées, j'ai demandé au Seigneur comment je pourrais continuer d'expérimenter cet amour tout en fonctionnant normalement. Il m'a alors montré comment je devais mûrir progressivement dans ce processus, ainsi que dans la maîtrise de soi et la sagesse, afin de pouvoir transformer mes sentiments en action.

 

Je suis quelqu'un qui a besoin de faire des projets et je peux me sentir vraiment mal si je n'ai pas le sentiment d'avoir accompli quelque chose chaque jour. Cependant, ce que nous devenons est plus important pour Lui que ce que nous faisons. Notre but le plus élevé en tant qu'êtres humains est d'aimer Dieu. Nous atteignons seulement ce but, et ce que nous sommes appelés à faire, par l'amour. Comme le dit 1 Corinthiens 13, sans amour, toutes nos œuvres ne comptent pas. Il est bon de transformer notre amour en action, mais il ne faut jamais oublier que l'amour lui-même est la chose principale.

Traduction Dominique François

Rick Joyner

MorningStar Ministries

Email: info@morningstarministries.org

Website: www.morningstarministries.org

LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

 

Publié dans Liste d'Elie

Commenter cet article