Préparer les conquérants

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Traduction Dominique François

SE PRÉPARER À UNE JUSTE RÉVOLUTION !

Dieu est en train de préparer un reste de vrais conquérants pour une juste révolution ! L'Esprit de Dieu a attisé la flamme du mécontentement dans les cœurs des chrétiens, les obligeant à être profondément insatisfaits de leurs actions religieuses dépourvues de puissance. Il ne peut pas y avoir de véritable révolution, si les gens sont satisfaits! Ce que vous sentez à l'intérieur de votre esprit est une perturbation divine destinée à vous conduire à chercher Dieu plus profondément. «Car je verserai de l'eau sur le sol altéré et des ruisseaux sur la terre desséchée ; je verserai mon souffle sur ta descendance et ma bénédiction sur ta progéniture. Ils germeront au beau milieu de l'herbe, comme les saules près des cours d'eau.» (És. 44. 3-4).

LE LIEU SECRET

Il y a une saison pour chercher le lieu secret. «Celui qui habite sous l'abri du Très-Haut repose à l'ombre du Tout-Puissant.» (Ps. 91.1) Premièrement, découvrons l'importance de chercher le lieu secret. N'oublions pas qu'il ne s'agit pas d'un endroit, mais d'une sainte présence. Il est très important de comprendre que nous ne cherchons pas un lieu mais une personne. Les chrétiens découvrent que la véritable intimité se construit dans le lieu secret du Tout-puissant, non pas tant dans un désir de puissance, mais dans pour expérimenter Sa présence vivante.

UN ABÎME APPELLE UN AUTRE ABÎME


Le premier pas en direction du lieu secret du Tout-Puissant (Ps. 91.1) commence par un cœur désespéré et assoiffé (Matt. 5. 8). Ce désir pousse à chercher une véritable intimité avec Christ. On peut entendre le cri du cœur assoiffé de David dans le psaume 42. 7, «L'abîme appelle un autre abîme au fracas de tes cascades, toutes tes vagues et tous tes flots passent sur moi.»  

Bien-aimé, il est désormais temps d'approfondir la Parole de Dieu afin de nous élever dans le Seigneur. Nous devons nous servir de l'épée de l'Esprit dans la guerre contre la peur et le doute. L'Esprit de Dieu suscite ce désir! Personne ne peut se contenter d'une vie stagnante. Il attise la flamme du mécontentement dans le cœur de Son peuple, ce qui produit une faim profonde non seulement de la puissance de Dieu, mais de Sa présence constante. «Éternel, qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur ta montagne sainte ? Celui qui marche dans l'intégrité, pratique la justice et dit ce qu'il pense vraiment.» (Ps 15. 1).

Pour avancer dans cette voie, les Psaumes 15. 1 et 51. 1, «O Dieu, fais-moi grâce, selon ta fidélité ; selon ta grande compassion, efface mes transgressions !», traitent de la nécessité d'un cœur droit et pur, «Détourne-toi de mes péchés, efface toutes mes fautes.» (Ps. 51. 11). C'est à cette seule condition que nous osons nous approcher de Dieu. «Qui montera à la montagne du Seigneur ? Qui se tiendra debout dans son sanctuaire ? Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur, qui ne livre pas sa vie à l'illusion et qui ne jure pas pour tromper.» (Ps 24. 3, 4). Nous ne devons jamais oublier que «le cœur de la question, c'est la question du cœur.» «Puisque nous avons de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, en portant la sainteté à son achèvement dans la crainte de Dieu. (2 Corinthiens 7. 1).

LE DÉSIR BRÛLANT DE DAVID

Beaucoup de gens aujourd'hui peuvent s'identifier au cœur assoiffé de David quand il écrivit les psaumes. Ces poèmes d'amour pour Dieu sont remplis de la quête d'un homme dont le cri du cœur est d'avoir une relation personnelle et profonde avec le Seigneur Lui-même. David exprime à de nombreuses reprises le désir brûlant de connaître le Seigneur intimement sur différents niveaux d'expérience. Premièrement, il désire connaître le Seigneur face-à-face. À ce propos, j'apprécie tellement le message de la Bible dans le Psaume 63. 2-5 :

«O Dieu, tu es mon Dieu ; je te cherche, j'ai soif de toi, je soupire après toi, dans une terre desséchée et épuisée, faute d'eau. Ainsi je te contemple dans le sanctuaire, pour voir ta puissance et ta gloire. Parce que ta fidélité est meilleure que la vie, mes lèvres font ton éloge. Ainsi je te bénirai toute ma vie, j'élèverai mes mains en ton nom

Cette faim désespérante s'exprime à nouveau dans le Psaume42. 1, 2 :

«Comme une biche qui soupire sur le lit du torrent, ainsi je soupire après toi, ô Dieu ! J'ai soif de Dieu, du Dieu vivant : quand irai-je paraître devant Dieu ?»

LA REPENTANCE DE DAVID

David avait acquis la conviction qu'il ne pouvait pas trouver la satisfaction qu'il désirait si ardemment dans d'autres relations. Il désire dorénavant connaître le Seigneur en tant que personne avec laquelle il peut avoir des moments de communion intime. Quand il se rend compte que son expérience était un échec, David se repent devant le Seigneur.

«Je t'ai fait connaître mon péché, je n'ai pas caché ma faute. J'ai dit : 'J'avouerai mes transgressions à l'Éternel', et tu as pardonné mon péché.»(Ps. 32. 5)

Maintenant que David est pur et libre devant Dieu de toute culpabilité et condamnation, il peut dire du plus profond de son être :

«Tu es un abri pour moi, tu me préserves de la détresse, tu m'entoures de chants de délivrance.»(Ps. 32. 7)

David sait désormais que seul le Seigneur peut satisfaire le désir de son âme. Il s'est complètement abandonné à Lui car Celui-ci est Son abri. Le Seigneur attend à bras ouverts que vous reveniez à Lui. Il désire pardonner à quiconque se tourne vers Lui. Il prend sur Lui le joug du péché et de la honte et vous donne une paix inébranlable ainsi que la merveilleuse joie de Sa présence. «Tu me fais connaître le sentier de la vie ; il y a d'abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite.» (Ps. 16. 11).

LA CONFIANCE DE DAVID

La conséquence de cette profonde repentance est que David désire connaître le Seigneur comme Celui dans lequel il peut mettre une confiance infinie. Dans le Psaume 56.11, il écrit : «Je me confie en Dieu, je n'ai peur de rien : que peuvent me faire des hommes ?»

David exprime très clairement sa confiance et son attente dans ces mots qui émanent d'un cœur plein d'amour, de gratitude et d'adoration. Avec des mains et un cœur purs David découvre qu'il a atteint un nouveau niveau d'intimité avec Dieu dans cette promesse très encourageante :

«Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j'aurai le regard sur toi. Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence : on les freine avec un mors et une bride, dont on les orne, afin qu'ils ne te bousculent pas.» (Ps 32. 8, 9)

La repentance de David le ramène dans une telle proximité avec Dieu, qu'il est capable de sentir le désir du Seigneur le concernant, sans même qu'un mot ne soit prononcé. Cherchant à amener David dans une intimité encore plus grande, le Seigneur l'exhorte à être à la fois ouvert et soumis : «Ne sois pas comme un cheval ou un mulet

En tant que disciples de Christ nous ne devrions pas avoir de volonté propre, tel un cheval, ou être entêté comme une mule. Notre but est de devenir facile à mener et rapide à obéir avec le désir de suivre l'Agneau partout où il nous conduit.

UN DÉSIR ET UN BUT INÉBRANLABLES


De même, comme David, nous avons besoin de cette même conviction d'être protégé et guidé par le Saint Esprit. À mesure que la pression du monde et la confusion religieuse augmentent, nous devons écouter cette exhortation de la Parole et faire du Seigneur notre but inconditionnel, car lui seul est notre rocher inébranlable et notre refuge. «Ils errent çà et là, cherchant leur nourriture, et ils passent la nuit sans être rassasiés. Quant à moi, je chanterai ta force, dès le matin je célébrerai ta bonté, car tu es pour moi une forteresse, un refuge quand je suis dans la détresse

.» (Ps. 59. 16, 17)  

Le Psaume 91 promet la délivrance et la victoire dans les moments difficiles à ceux qui demeurent dans la présence de Dieu. «Celui qui habite sous l'abri du Très-Haut, repose à l'ombre du Tout-Puissant.» Cet «abri» est un lieu de «mise à part» dans lequel nous pouvons nous isoler de nos activités quotidiennes. Là, nous pouvons clairement entendre avec nos oreilles spirituelles et ensuite approprier Ses paroles puis les digérer jusqu'à ce qu'elles deviennent une réalité personnelle pour nous. C'est seulement quand nous apprenons à agir selon la parole de Dieu que notre vie commence à se transformer et qu'un véritable changement se produit. «Mettez en pratique la parole et ne vous contentez pas de l'écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.» (Jacq. 1. 22)

De nombreuses distractions cherchent à nous influencer et à nous détourner d'une sincère dévotion au Seigneur. Ces forces n'ont absolument aucune puissance ou contrôle sur nous à moi que nous ne leur permettions. Il doit y avoir en chacun de nous une résistance active à tout ce qui empêche nos moments de communion avec le Seigneur. C'est quand nos résistons au diable,

Le Seigneur n'empiète par sur notre volonté, il nous pousse, nous incite et nous provoque, mais le choix doit venir de notre cœur. Il nous guide, mais nous avons reçu la liberté de choisir notre niveau d'obéissance dans tous les domaines de notre vie. Nous devons demeurer continuellement dans cette attitude qui choisit de répondre à Ses avances dans «ce lieu d'intimité avec Lui».

L'ennemi de notre âme fera tout son possible pour nous détourner de notre quête d'intimité. Ses stratégies pour nous maintenir éloignés du lieu secret sont nombreuses et multiples. Dans l'ombre, se cache toujours le désir de succès, de reconnaissance et de sécurité contre ce qui pourrait arriver. Si nous leur permettons, ces choses prendront le dessus pour obscurcir Jésus. Notre rôle est de vraiment chercher d'abord le royaume de Dieu (Matt. 6. 33). Quand nous poursuivons ce but, toutes choses nous sont données en plus. 


Nous oublions aisément Sa promesse en Jn 16. 33, «Dans ce monde vous aurez des tribulations ; mais prenez courage car j'ai vaincu le monde.» En d'autres termes, Jésus dit : «Ne crains pas, car en Moi tu auras la paix». Il a promis de prendre soin de nous, car il est le Bon Berger. Quand nous sommes dans le besoin, nous pouvons librement obtenir tout ce qu'il a acquis à la croix pour nous. «Lui qui n'a pas épargné son propre Fils mais l'a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec lui ? Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? C'est Dieu qui les déclare justes ! Qui les condamnera ? [Jésus-] Christ est mort, bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous ! Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Serait-ce la détresse, l'angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l'épée ? De fait, il est écrit : C'est à cause de toi qu'on nous met à mort à longueur de journée, qu'on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie.

Au contraire, dans tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés.» (Rom. 8.32-37) !

 

ATTACHEZ-VOUS AUX CHOSES D'EN HAUT

Si nous ne recevons pas Sa provision et Sa protection, cela signifie que ou nous avons choisi le mauvais abri, ou que nous nous sommes attachés à quelque chose ou à quelqu'un d'autre que Jésus-Christ, notre Roi. Quand cela se produit, Il attend patiemment, prêt à nous aider quand nous retournons finalement à lui.

Sa «parole» pour nous et que nous entrions dans le lieu secret où il demeure et que cela devienne vraiment notre expérience. David érigea une tente sur la montagne de Sion pour que Dieu y demeure, mais c'est son cœur qui devint l'habitation du Seigneur. Celui-ci promet de récompenser ceux qui Le cherchent. Cette récompense, c'est Dieu lui-même. Rien ne saurait se comparer à ce trésor éternel!

PLUS QUE VAINQUEURS

En Rom. 8.28, nous voyons des exhortations et des promesses dans cette merveilleuse parole que «toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu (de ceux qui font de Lui leur lieu secret). Puis viennent ensuite des paroles encourageantes, «si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?» La réponse à cette question est extrêmement claire en Rom. 8. 37. Car malgré tout ce que l'ennemi peut nous envoyer, nous sommes plus que vainqueurs Jésus-Christ.

Si nous mettons notre pleine confiance en Jésus Christ et que nous cherchons le repos dans sa présence, la victoire nous est assurée. «Tu me fais connaître le sentier de la vie ; il y a d'abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite» (Ps. 16. 11). Si nous faisons ainsi, nous sommes infiniment reconnaissants et satisfaits. «Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l'on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d'être aimé, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange.» (Phil. 4. 6-8)

Demeurer dans la présence de Christ génère une paix qui surpasse toute intelligence.

Bobby Conner

EaglesView Ministries

Email: manager@bobbyconner.org

Website: BobbyConner.org

LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

 

 

Publié dans Liste d'Elie

Commenter cet article