Tout pouvoir m'a été donné... dit Jésus

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

C'est l'une des dernières paroles prononcées par Jésus et adressées à ses disciples après sa résurrection : Jésus s'étant approché, leur parla ainsi : tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre :                                                                                                       Matthieu le 28 :18  

Certaines traductions emploi le terme : toute autorité, ou toute puissance.

Que signifie ce pouvoir absolu dont parle Jésus et qu’il délègue à ses disciples et à nous mêmes aujourd'hui ?

Le nouveau testament a été rédigé en Grec avant d'être traduit en français. Nous retrouvons au moins cinq mots grec qui  nous parlent de pouvoir, de puissance ou d’autorité. Dans le nouveau testament nous retrouvons ces cinq racines.

Ces cinq mots sont :

-Exousia

-Dunamis

-Energeia

-Kratos

-Ischus

Nous développerons la signification de chacun de ces mots et nous donnerons des exemples de versets bibliques qui les contiennent.

Pouvoir vient du mot grec « Exousia » qui signifie : autorité, pouvoir d'exercer l'autorité, vient du sens d’avoir reçu la capacité d'exercer l'autorité et la capacité, de déléguer l'autorité.

Regardons maintenant ce que signifie « Exousia » dans le naturel : Avoir le pouvoir légitime qui rend libre d'agir, par exemple le président de la république après son élection. Toutefois son autorité est limitée dans le temps et dans l'espace selon la constitution française. Il est élu pour cinq ans et il ne peut exercer son autorité en dehors des frontières françaises. Tout cela est déterminé par la constitution, des lois. Il en est de même pour le maire d'une commune etc.

Seule l'autorité ou « l’exousia » de Dieu est éternelle. Personne ne lui a donné cette autorité, il en est la source, l'origine. Elle est l'expression de sa souveraineté universelle et éternelle, rien n'échappe à son autorité :

L’Eternel était sur son trône lors du déluge, l'Eternel  sur son trône règne éternellement.   

                                                                                                                                        Psaume 29 : 10

Nous allons reprendre notre verset de départ afin de bien le comprendre : allez faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.                                                                                                                          Matthieu 28 : 18

Jésus nous dit que le pouvoir lui a été donné dans le ciel et sur la terre. C'est-à-dire qu’il a reçu le pouvoir absolu « exousia » d'exercer son autorité déléguée « exousia ». Ensuite Jésus  délègue son autorité : allez faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Jésus délègue toute son autorité « exousia »  à ses disciples et à nous-mêmes aujourd’hui.

 les 70 envoyés par Jésus, reviennent de leur mission en disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis. Et Jésus leur dit : voici, je vous ai donné le pouvoir « Exousia » ou capacité ou autorité de marcher sur les serpents et les scorpions, toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Luc 15 :17: 19

Dans cette autorité qu'exercent les disciples mêmes les démons s'y soumettent et fuient.

 Jésus dit : personne ne m'ôte ma vie, mais je la donne de moi-même. J'ai reçu le pouvoir « Exousia » de la donner et j'ai le pouvoir « Exousia » de la reprendre. Par ces paroles Jésus nous apprend qu'il a reçu du Père, l'autorisation ou la capacité déléguée, d'offrir sa vie et de la reprendre.

Marc 1 : 27. Jésus vient de chasser un démon chez un homme, dans la synagogue de Nazareth. Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu'ils se demandaient les uns aux autres : qu'est-ce ceci ? Une nouvelle doctrine ! Il commande même avec autorité «  Exousia » même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. Là encore nous constatons que Jésus exerce manifestement cette capacité sur le monde des ténèbres, qui consiste à libérer les captifs.

 

Est-ce utile d'étudier ces choses ?

 

 Mon peuple périt ou est dépouillé, parce qu'il manque de connaissance.            Osée 4 : 6

 Il s’agit de la connaissance de Dieu, de sa parole, de l'œuvre accomplie par Jésus sur la croix. C’est de cette connaissance que découle notre identité en Christ et de l'exercice de notre identité. La connaissance de notre identité nous permet de rentrer et d'exercer pleinement l'autorité que Jésus nous délègue (Exousia).

Un jour Kenneth Hagin reçoit la visite de Jésus dans sa chambre. Jésus lui parle, mais il ne peut le comprendre car un démon est venu s'interposer entre lui et Jésus en se posant sur son épaule. Ce démon émet un bruit comme le ronflement d'un ventilateur. Kenneth Hagin tourne son regard vers Jésus, comme pour lui dire : pourquoi ne fait  rien ? Parce que je t'ai donné l'autorité « Exousia » pour le chasser toi même.

Jésus leur répondit : vous êtes grandement dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les écritures, ni la puissance de Dieu.                                                             Matthieu 22 : 29

Nous aussi, nous sommes appelés à connaître l'autorité que nous avons en Christ, ou le pouvoir « Exousia » qu’il nous délègue.

Pour que vous sachiez que le fils de l'homme a le pouvoir " Exousia" sur la terre de pardonner les péchés. Lève-toi dit-il au paralytique, prends ton lit et va dans ta maison !

                                                                                                                                            Matthieu 9-6

Jésus avait ce pouvoir ou cette autorité pour pardonner à cause « d’ Exousia » cette autorité déléguée par le Père.

La Parole de Dieu, à ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient,  donne le pouvoir « Exousia » de devenir enfants de Dieu. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir « Exousia » de devenir enfants de Dieu.

                                                                                                                                                 Jean 1 : 12

Nous sommes appelés à délivrer les captifs du pouvoir de Satan.

afin que tu ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière, et de la puissance « Exousia » de Satan à Dieu, pour qu'ils reçoivent la foi en moi.    Actes 26 :18  

 Souvenons-nous que l'autorité détenue par Satan est une autorité non déléguée, mais usurpée, volée à Adam et Ève.

C'est uniquement par grâce que nous recevons cette autorité déléguée, par le sacrifice de Jésus qui nous rend acceptable, ou nous rend favorable aux yeux du Père. Dieu est un Père et il veut partager, communiquer avec ses enfants ce qu'il est, mais uniquement par grâce, sans mérite de notre part, ni à cause de nos bonnes ouvres. C’est  pourquoi soyons plein de reconnaissance et donnons lui toute la gloire pour toutes ses bontés et sa faveur.

 Voici les miracles  qui accompagnent ceux qui auront cru : en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront  de nouvelles langues, ils  saisiront des serpents, s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur sera pas fait de mal, ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.                                                                  Marc le 16 : 17

Comment cela s'opérera  t’il ? Par l'autorité « Exousia » qui est dans le nom de Jésus. Car Jésus travaille avec ceux qui croient en son nom, annonce sa Parole. Jésus confirme sa Parole par les miracles qui l’accompagnent.

  En voici un exemple, Pierre et  Jean usent de cette autorité «  Exousia » envers un homme boiteux qui fait la manche, devant le temple de Jérusalem. Pierre lui dit : ce que j'ai je te le donne : au nom de Jésus, lève-toi et marche. Et instantanément l'homme se leva.                                                                                                                                  Actes 3 : 6b

Ensuite, Pierre et Jean sont inquiétés par les chefs religieux de l'époque, Pierre leur répond par ces paroles : Sachez-le tous, et que tout le peuple le sache ! C'est par le nom de Jésus Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c'est par lui que cet homme se présente en pleine forme de vous.                       Actes 4 : 10

Résumons la définition « d’ Exousia » autorité ou le droit d'agir, capacité, privilège, compétence qui peut avoir des limites. Nous ne pouvons exercer cette autorité, seulement que dans le nom de Jésus et dans le domaine spirituel.

Le royaume de Dieu s’approche, se développe, le nom de Dieu est sanctifié, son règne se manifeste et sa volonté s'accomplit, de plus en plus en devenant ouvrier avec lui dans le champ que nous sommes.

 

 Vous recevrez une puissance.

 

Cette autorité que Jésus nous délègue est accompagnée de puissance pour que se manifeste les signes, les miracles du royaume de Dieu. Aussi a-t-il recommandé, à ses disciples, de ne pas quitter Jérusalem avant d'avoir reçu une puissance,  celle du Saint-Esprit.

 Il (Jésus) répondit ce n'est pas à vous connaître les temps ou les moments que le Père a fixé de sa propre autorité « Exousia » mais vous recevrez une puissance « dunamis » le Saint-Esprit survenant sur vous ; et vous serez mes témoins à Jérusalem, en Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.                                                                                      Acte 1 : 8 

Le mot puissance utilisé dans ce verset est le mot grec « dunamis », qui donne la racine des mots : dynamique, dynamo, dynamite. Et c'est le mot le plus fort pour désigner la puissance en grec.

Jésus lui-même a dû recevoir, être revêtu de cette puissance « dunamis" avant de commencer son ministère. Lui même a reçu la puissance « dunamis » du Saint -Esprit.

: Jésus rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert, ou il fut tenté par le diable pendant 40 jours, il ne mangea rien pendant ces 40 jours. Après qu'ils furent écoulés il eut faim.                                                           Luc 4 : 1 et 2 

 Ensuite, dans ce récit nous voyons Jésus tenté par le diable et à la troisième tentative, il met son adversaire en fuite.

Voilà comment Jésus ressorti de cette épreuve : Jésus revêtu de la puissance « dunamis » retourna en Galilée et sa renommée se répandit dans le pays d'alentour.     Luc 4 : 1 4

 

Tirons une première conclusion

 

 Jésus a reçu cette puissance «dunamis » du Saint-Esprit. Pour cela Jésus a dû accepter d'obéir, en se soumettant à la loi, afin recevoir le baptême de Jean ou le baptême de la repentance, comme s'il avait été un homme pécheur.

Il a dû obéir au Saint-Esprit en se laissant conduire au désert et en acceptant de jeûner pendant 40 jours. Il a dû affronter le diable et sortir vainqueur de cette confrontation, pour être revêtu de la puissance « dunamis » du Saint-Esprit.

Tout de suite nous constatons que la puissance reçue par Jésus, lui a été donné pour combattre le diable et ses œuvres, et rien que pour cela.

Lorsque le Saint-Esprit descendit sur Jésus, il fut rempli par la puissance « dunamis » de Dieu.

Jésus va, tout au long de son ministère manifesté cette puissance « dunamis » pour guérir les malades. Dunamis : signifie également : pouvoir miraculeux, abondance, grande habilité, force.

 

 Voici quelques exemples de la puissance guérissante de Jésus

 

 Jésus se rend chez le chef de la synagogue de Nazareth, Jaïrus, dont la fille âgée de 12 ans est mourante. Voici qu’une femme atteinte de perte de sang, depuis douze ans  s’approche de lui, à travers la foule, en se disant : si je peux seulement toucher ses vêtements je serais guérie. Elle toucha son vêtement et fut guérie. Jésus connu aussitôt en lui-même qu'une force « dunamis » était sortie de lui et, se retournant au milieu de la foule, il dit : qui a touché mes vêtements?                                                         Marc 5 :  25 à 34

 Le mot utilisé (force) dans ce verset est le mot grec « dunamis » cette femme, quand elle toucha Jésus, reçu la « dynamite» du Saint-Esprit et sa maladie disparu.

 Ceux qui étaient tourmentés par les esprits impurs, étaient guéris. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force « dunamis » sortait de lui et les guérissait tous.                                                                                                                                         Luc 6 : 19

 Là encore nous trouvons le mot grec « dunamis » pour force. La puissance de Dieu qui était en Jésus était si réelle qu'il pouvait la sentir le quitter pour aller vers les malades et les guérir.

Jésus veut que nous recevions cette puissance « dunamis » pour guérir les malades. Car l'évangile du royaume de Dieu ne consiste pas simplement en parole.

L’apôtre Paul, encourageait les chrétiens de Corinthe à bâtir leur foi dans le « dunamis » de Dieu : Afin que votre foi soit fondée non selon la sagesse des hommes, mais  sur la puissance  « dunamis » de Dieu.                                                 1 Corinthiens 2 : 5

 Car je n'ai pas honte  de l'évangile, c'est la puissance « dunamis » de Dieu pour le salut de quiconque croit, des juifs premièrement, puis du grec.                              Romains 1 : 16

La même puissance « dunamis» de guérison qui était en Jésus, coulait également par les mains de Paul. La puissance de guérison de Dieu était tellement agissante et puissante dans la vie de Paul, qu'elle était transmise à des mouchoirs et transportée dans une autre ville,  placée sur les malades, ils étaient guéris instantanément :

Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul, au point et qu'on appliquait des linges et des mouchoirs qui avait touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient.                                                    Actes 19 : 11 et 12 

L'apôtre Paul nous dit que nous reconnaîtrons les vrais croyants par la puissance « dunamis » qui se dégage de leur vie : sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, ami de l argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelle à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemi des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force « dunamis » éloigne toi de ces hommes là.              1 Timothée 3 : 1 à 5

Cette puissance « dunamis » était manifestée  par tous les apôtres.

Actes 6 -- 8 nous montre Étienne simple diacre, serviteur aux tables des veuves opérer des prodiges et des miracles.                                                                                            Actes 6 : 8

La parole de Dieu se répandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi. Étienne plein de grâce et de puissance « dunamis » opérait des prodiges et des miracles parmi le peuple.

Dieu a manifesté sa toute-puissance « dunamis» envers nous qui croyons  et en ressuscitant Christ du tombeau : Et qu’elle est envers nous qui croyons l'infinie grandeur de sa puissance « dunamis » se manifestant par la vertu de sa force. Il l’a déployée en Christ en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes. Au-dessus de toute domination, toute autorité, de toute puissance « dunamis » de toute dignité et de tout nom qui peut se nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.                                  Ephésiens 1 : 19 à 21 

 

 En quoi cela me concerne-t-il ?

 

Certains disent oui je sais que cette puissance « dunamis » était en Jésus et qu’elle était manifestée également chez les apôtres : Pierre, Jean, Paul. Qu’ai-je à faire avec tout cela, moi qui ne suis qu’un croyant ordinaire ?

Si j'ai cette puissance ou dunamis en moi, pourquoi je ne fais pas l’expérience des miracles ou des guérisons dans ma vie ?...

Nous pouvons être comme des personnes assises dans l'obscurité, dans une pièce équipée d'électricité, sans le savoir. Il faut qu'un interrupteur soit installé et actionné pour que la pièce soit éclairée.

Pour nous chrétien que représente cet interrupteur ? La foi

 Jésus précise les conditions à remplir pour voir cette puissance ou dunamis agir en nous : voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru, en mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues, il saisir les serpents, s’il boive quelque breuvage mortel, il ne leur fera pas de mal, ils s'imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, il s'est assis à la droite de Dieu. Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur  travaillait avec eux, et confirmait la parole « logos » par les  miracles qui l’accompagnaient.                                                                                                          Marc 16 : 17

Conclusion : la première condition à remplir consiste à croire dans le nom Jésus, c'est-à-dire être soi-même sauvé, alignons  nos sur les paroles de Jésus et mettons-la en pratique,  soyons nous-mêmes baptisé dans le Saint-Esprit. Allons prêcher,  annonçons la Parole et croyons que Jésus travaille avec nous en confirmant sa parole. Comme Jésus nous devons nous tenir dans l'obéissance et être conscient que tout cela nous est donné par grâce.

 

Publié dans Le bénéfice du sang

Commenter cet article