Développer un esprit fort: obéir à la voix intérieure

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Par Philippe Joret

 Obéir à la voix de l'Esprit
La désobéissance prive de force. Une façon biblique de parler d'un état de désobéissance et de péché est de dire « sans force ».
Rom. 5.6 : Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.
Rien n'est pire pour perdre la vitalité que de vivre contre le courant de Dieu dans nos vies.
Ecclésiastique.4. 26 : n'aie pas honte de confesser tes péchés, ne t'oppose pas au courant du fleuve (BJ)*
L'obéissance est un acte libérateur
La désobéissance épuise, tu luttes contre Dieu ou ta conscience. Tu affaiblis ou tu blesses ton esprit, quand tu vis dans la désobéissance.

Pas de marchandage :

Quand tu pries et que tu sais que tu dois te réconcilier avec quelqu'un, fais-le. Ne marchande pas en promettant plus de jeûnes au Seigneur ! Ou si tu dois jeûner, ne marchande pas avec plus de réconciliation ou d'évangélisation. Si tu sais que tu dois te soumettre à un responsable ou faire une démarche envers ton patron, ne marchandes pas en proposant à Dieu une offrande ! Si tu dois faire une offrande financière, ne marchandes pas en proposant plus de prière ! C'est tout simple et si puissant ! Entretenir une bonne conscience et un esprit disposé vient de l'obéissance.
I Sam.15. 22, 23 : L'Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l'obéissance à la voix de l'Eternel? Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l'observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. Car la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l'est pas moins que l'idolâtrie

« Oui, mais ça me coûte d'obéir ! » A moi aussi… mais qu'est ce que ça rapporte !

En 1982, l'un de mes voisins a fait une T.S. et je suis allé prier pour lui alors qu'il gisait dans une flaque de sang. Puis, il s'en est sorti… je me suis réjoui et j'ai oublié cela.
Plusieurs mois plus tard, après quelques jours de jeûne le Seigneur m'a parlé de l'obéissance. :
« Vas voir ce voisin, offre lui une bible et dis lui que tu as prié pour lui et qu'il est vivant en exaucement de prière »
J'ai lutté par timidité… et j'ai essayé d'argumenter avec cette voix intérieure, en expliquant que ça ne se fait pas de profiter d'un moment de faiblesse dans la vie d'une personne pour faire passer son message. Mais j'ai abdiqué et j'y suis allé…
Cela me coûtait sur ma timidité ou ma crainte de paraître prosélyte… Ce monsieur m'a répondu:
« Je sais, je vous ai entendu et dans l'ambulance, ils disaient : « il est foutu, il va mourir » et je voyais la vie sur moi après cette prière et je voulais leur dire : non je vais vivre ».
L'homme a reçu la Parole et le salut. Si vous aviez vu ma joie ! Toute fatigue est partie et la joie du Seigneur est devenue ma force.

L'obéissance libère ! Et l'obéissance fortifie l'esprit humain.

Jésus aussi a appris, bien qu'il soit Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes, Héb.5:8
Voulez vous une nouvelle puissance dans votre esprit ? Prenez un moment d'écoute de votre voix intérieure et prenez la décision d'obéir à ce que Dieu va vous demander. Cela va relâcher votre esprit dans une nouvelle liberté.

Philippe Joret

Publié dans Témoignages

Commenter cet article