Je ne vous laisserai pas orphelin

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

                                           

Avant de retourner vers le Père, Jésus a dit à ses disciples : « Je ne vous laisserai pas orphelins »

Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.                                                                                  Jean 14:16 et 18

En hébreu, orphelin vient d'une racine qui a pour signification : être seul, être sans père. Cette définition ne s'applique pas spécialement à un enfant, mais à tout adulte qui vit en orphelin, c'est-à-dire qui est animé par l’esprit d’orphelin. Nous distinguons deux situations :

-1 Dans le naturel

 Orphelin désigne tout enfant ou adulte qui n’a pas connu la présence d’un père et qui vit dans les conséquences de cette situation tout en étant membre d'une assemblée, d’une famille, même s'il est père de famille ou mère de famille.

 

- 2 Dans le spirituel

Orphelin désigne une personne liée par un esprit dû au manque de père ou à l’absence du père, par un esprit orphelin, ou d’illégitimité. Cette personne peut en être affectée  dans sa parole, par un esprit muet.

Elle aura de la difficulté dans la lecture de la Parole, et beaucoup de peine à parler à notre Père céleste, en particulier en public.

Cette situation peut la conduire dans la mentalité d’orphelin. Elle devient  une habitude de vie ancrée dans son âme et peut conduire à la construction d’une forteresse dans son âme avec des schémas de pensées.

 

 

 

 

Nous savons que l'autre consolateur se nomme le Saint-Esprit. Il  trouve difficilement sa place dans une assemblée où les membres sont comme liés dans une structure pyramidale. Par contre, dans une assemblée où les dons de chaque membre sont mis en valeur, il peut s'exprimer librement. Il est le lien d’amour qui se tient à l’intérieur et passe par les cœurs.

Le Saint-Esprit atteste en nous notre adoption par le Père. Il nous donne notre certificat d’adoption.

Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père ! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.                                                                           Romains 8 :15 et 16

 

En Jésus, le Père nous a adoptés  comme Fils et Fille et nous devenons membre de la famille de Dieu, cohéritier en Christ du royaume. Retenons bien que le Père nous adopte et que le sceau de l’adoption nous est donné par la présence du Saint-Esprit dans nos vies. Lequel représente un gage ou les prémices de notre héritage. C’est par le Saint-Esprit que nous pouvons dire ou crié : Abba Père ! Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père ! L’Esprit lui–même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.                              Romains 8 : 15 et 16

C’est une des raisons pour laquelle Jean-Baptiste nous annonce qu’il existe un baptême plus grand que le sien, celui de Jésus : Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint–Esprit et de feu.                                                 Matthieu 3 : 11

En effet le feu symbolise et accompagne la venue du Saint-Esprit lors de la fête de Shavouot, que les juifs célèbrent en souvenir de ce jour où le peuple dans le désert, reçu la première alliance : Tout le peuple entendait les coups de tonnerre et le son de la trompette ; il voyait les flammes de la montagne fumante. A ce spectacle, le peuple tremblait, et se tenait dans l’éloignement.

                                                                                                                   Exode 20 : 18

 

« Je ne vous laisserai pas orphelins ». Pourquoi Jésus donne-t-il cette promesse à ses disciples avant de retourner vers le Père ?

 Jésus est venu sur la terre dans le but de nous faire connaître le Père, nous réconcilier avec le Père. « Celui qui me voit, voit le Père ». Pendant son séjour sur terre, Jésus nous a montré le Père dans toute sa personnalité : son amour, son pardon, sa justice, sa miséricorde, sa  fidélité, sa sainteté, sa grâce.

Je ne vous laisserai pas orphelins signifie : je ne vous laisserai pas sans père ou sans le Père. Jésus promet d’envoyer le Saint-Esprit parce que c'est la promesse du Père. Il ne le dit pas de lui-même, il confirme la promesse du Père. Jésus sait que nous avons besoin d’un père pour grandir dans la vie spirituelle.

Sans une relation avec le vrai Père, nous nous donnerons un père, consciemment ou inconsciemment et le père du mensonge se présentera à nous d’une façon ou d’une autre. Nous risquons de nous laisser séduire. Voilà une autre raison pour laquelle Jésus nous envoie le consolateur ou le Saint-Esprit : il est aussi l’Esprit de vérité qui nous garde et  veille sur nous.

 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,  l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.             Jean 14:16 et 17

 

Consolateur vient du mot hébreu « nacham » dont voici la première signification : se repentir.

Sans la repentance, la consolation ne sera qu’une couche de vernis. La consolation pénétrera jusqu’au cœur seulement après la repentance.

 

Qui sommes-nous sans père ? Des orphelins, des enfants illégitimes. Les pharisiens, dans la présence de Jésus, n’ont pas compris cette vérité. Ils se réfèrent à Abraham comme père.

 Je (Jésus) dis ce que j’ai vu chez mon Père ; et vous, vous faites ce que vous avez entendu de la part de votre père. Ils lui répondirent : Notre père, c’est Abraham. Jésus leur dit : Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. Vous faites les œuvres de votre père. Ils lui dirent : Nous ne sommes pas des enfants illégitimes ; nous avons un seul Père, Dieu.

 Jésus leur dit : Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens ; je ne suis pas venu de moi–même, mais c’est lui qui m’a envoyé.

Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père.                                                                                            Jean 8 : 38 à 42 et 44a

La Bible nous présente Abraham comme le père de la foi, notre exemple dans la foi. Toutefois, il n'est pas le Père qui donne la vie, la source qui donne naissance à toute vie. Sans Jésus, nous n'avons pas le Père.

 Jésus lui dit : C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père sinon par moi. Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père.

                                                                                                                       Jean 14 : 6-7b

Les Juifs sont les descendants d'Abraham selon la filiation de la chair.  Il ne donne pas la filiation de l'Esprit. La filiation de la chair est passagère. Par contre, la filiation de l'Esprit demeure éternellement, elle est celle que nous apporte Jésus, sinon nous sommes des enfants illégitimes.

 Et bien qu’ils soient la postérité d’Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants ; mais il est dit : En Isaac sera nommée pour toi une postérité, c’est–à–dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.

                                                                                                                 Romains 9 : 7 et 8

Afin que la bénédiction d’Abraham ait pour les païens son accomplissement en Jésus–Christ, et que nous recevions par la foi l’Esprit qui avait été promis.

                                                                                                                        Galates 3:14

L’orphelin ne vit pas dans cette réalité spirituelle, il vit sans père et ne connaît pas le père pour différentes raisons que nous développerons plus tard.

Le Saint-Esprit est venu sur terre pour nous conduire dans notre marche chrétienne de chaque jour. C'est lui qui nous fortifie dans notre croissance. Il fait grandir Jésus en nous, il prépare l'Epouse pour le retour de Jésus, il glorifie Jésus dans nos vies. Il nous permet de développer une relation filiale avec le Père, dans un même esprit avec Jésus.

 Car par lui les uns et les autres nous avons accès auprès du Père, dans un même Esprit. Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.

                                                                                                         Ephésiens 2 : 18 et 19

 Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.

                                                                                                                  Jean 16 : 14 et 15

Comment le Saint-Esprit glorifie-t-il Jésus dans nos vies ?

Dans ces versets, Jésus nous dit que tout ce qui est à lui vient du Père (tout ce que le Père a est à moi)

Il en est de même pour la gloire. De qui vient la gloire présente dans la vie de Jésus ? Du Père.

Ces versets et notamment le quinzième nous disent que sans une relation avec le Père (la source de la gloire), le Saint-Esprit ne pourra glorifier Jésus en nous. C’est une nécessité de nous tenir dans une relation d’amour avec le Père, comme Jésus.

Sans le Saint-Esprit dans nos vies cette relation n'est pas possible. Il prend la gloire qui est dans le Père pour nous la donner,  ainsi il glorifiera Jésus en nous. Sans lui,  nous nous remettrons sous l'influence de l'esprit d'orphelin : avec cet esprit d’orphelin viennent l’errance spirituelle, le rejet, la rébellion contre le Père, l'isolement. Jésus connaît l'importance d'avoir le Père car il est notre destinée finale pour l'éternité.

D'autre part, Jésus sait que même si l'orphelin rejette et ignore le Père, il se donnera un père : par exemple le père du mensonge.

Eux, leurs rois, leurs chefs, Leurs sacrificateurs et leurs prophètes. Ils disent au bois : Tu es mon père ! Et à la pierre : Tu m’as donné la vie ! Car ils me tournent le dos, ils ne me regardent pas. Et quand ils sont dans le malheur, ils disent : Lève toi, sauve nous !                   Jérémie 2 : 26b et 27

 

Le Père a donné une épouse au premier Adam, il en prépare une pour le deuxième Adam : Jésus ou l’Agneau. C’est au Saint-Esprit que le Père a confié cette œuvre de nous préparer à devenir cette épouse : pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.                                                                Ephésiens 5 : 27

 

Car j’ai pour vous un amour qui ne tolère aucun rival et qui vient de Dieu lui–même. Je vous ai, en effet, fiancés à un seul époux pour vous présenter au Christ comme une jeune fille pure.               Bible du Semeur 2 Corinthiens 11 :2

 

L’Esprit et l’Epouse disent : Viens.                                             Apocalypse 22 : 17a

 

 

 

 

 

 

Publié dans Le bénéfice du sang

Commenter cet article