La Croix, Message Central

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Par Pierre Segura  

       Top Messages du Top Chrétien. La Croix, Message Central.

Lecture : Mat. 16 : 13 : Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui suis–je aux dires des hommes, moi le Fils de l’homme ?

Ce Messie, dont tu viens d'avoir la révélation, aura certaines marques spéciales… !

Quelques paroles d'un cantique nous éclairent sur le message de la croix :

Quand je contemple cette croix
Où tu mourus, Prince de gloire,
Combien mon orgueil d'autrefois
M'apparaît vain et dérisoire.

O mon Sauveur, ne permets pas
Qu'en aucun bien je me confie,
Sauf dans le sang que tu versas
Pour que ta mort devint ma vie !

1 - Il est étonnant que les chrétiens aient choisi la Croix comme symbole.

 

a / - Surtout quand on sait que la crucifixion était la peine considérée comme la plus abjecte de l'Antiquité.

b / - A Paul on disait – "la prédication de la croix est une folie…"

c / - Comment peut-on adorer comme Dieu, un homme qui vient d'être condamné à mort comme un criminel, et a subi la forme d'exécution la plus infâme qui soit…?

d / - Quant à l'époque on pensait à une croix, on pensait à la mort, au crime, à la honte.

e / - Le supplice de la croix était totalement incompatible avec la notion de respect dû à cette personne. Comment peut-on penser alors A L'ADORATION…?

 

2 – Les Romains réservaient ce châtiment aux coupables convaincus de meurtre, de rébellion ou de vol à main armée; ENCORE fallait-il qu'ils soient esclaves, étrangers ou parias.

 

a / - Les Juifs furent indignés quand Varus, un général romain crucifia 2000 Juifs en l'an 4 av. J.C., car ça les mettait au rang des gens détestables.

b / - En 70, Titus crucifia tant de fuyards que l'historien Josèphe déclare : "A peine pouvait-on suffire à faire des croix et trouver de la place pour les planter."

c / - Les citoyens romains étaient exempts de ce châtiment, sauf cas extrême de trahison.
CICERON, grand orateur à Rome disait : "C'est un châtiment des plus cruels et des plus abjects" –"Lier un citoyen Romain est un crime, le flageller est une abomination, le mettre à mort est presque un meurtre; le CRUCIFIER, comment en parler ? Il n'existe pas de mots pour décrire une action aussi horrible."

 

3 – La crucifixion répugnait bien davantage aux Juifs, CAR pour eux être crucifié ou pendu à un bois, était identique, CAR d'après Deut. 21 : 23- tout homme crucifié était sous la malédiction.

 

a / - Ainsi donc, que ce soit les romains ou les juifs, les 1ers ennemis du christianisme; Ils tournaient en dérision l'idée que Dieu ait pu proposer comme sauveur, un homme qui termine sa vie sur une croix ! Cette idée est tellement saugrenue !

 

4 – Malgré les moqueries, les dérisions, le rejet du monde païen, les chrétiens ont persisté à prêcher la croix, malgré la provocation.

 

a / - La croix n'a pas été pour Jésus un incident de parcours.

Elle était au centre du plan de Jésus !

b / - Luc 2 : 41 - "Il faut que je m'occupe des affaires de mon Père…"
- Pour Jésus, Dieu EST SON PERE…
- Il savait qu'il était investi d'une mission particulière.

c / - Petit à petit, les Évangiles nous éclairent sur son but…

d / - Dès le début on voit Jésus choisir NON le chemin de la facilité et du confort, MAIS celui de la souffrance et de la mort.
- On voit cela dans son choix du baptême et de la tentation.

e / - Dans notre lecture de Mat 16 – Jésus déclare ouvertement qu'il allait mourir rejeté par les anciens et les principaux.

f / - Jusqu'à maintenant les foules attendaient du Messie qu'il soit un chef politique révolutionnaire.Jean 6 : 15 - "Ils allaient venir l'enlever pour le faire roi…"

h / - Pierre avait sans doute cette idée quand il reprend Jésus - "à Dieu ne plaise…"
Pierre vient d'avoir une merveilleuse révélation de la divinité.

5 – Marc 9 : 31—"Le Fils de l'homme sera livré entre les mains des hommes ; ils le feront mourir, et, 3 jours après sa mort, il ressuscitera."

a / - C'est sans doute à ce moment-là que Jésus –" prit la ferme résolution de se rendre à Jérusalem"

b / - Pendant qu'il se dirige vers la Ville Sainte, Jésus annonce pour la 3ème fois sa mort dans Marc 10 : 33 : "Voici, nous montons à Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux païens, qui se moqueront de lui, cracheront sur lui, le battront de verges, et le feront mourir; et, trois jours après, il ressuscitera."
Luc ajoute : 18 : 31 - "Tout ce qui a été écrit par les prophètes au sujet du Fils de l'homme s'accomplira."

 

6 – Dans ce titre –"Fils de l'homme"-et par le fait que ce Fils de l'homme doit souffrir, il y a une contradiction :

 

a / - Dan 7 : 9 - Ce Fils de l'homme était un être céleste, investi d'autorité et de gloire et il reçoit l'hommage des nations, VOILÀ CE Q'ATTENDAIENT comme Messie, les Juifs.

b / - MAIS Jésus étonne les disciples en disant QUE CE FILS DE L'HOMME glorieux VA MOURIR. Es. 53 – Ce Fils de l'homme qui souffrira beaucoup, c'est celui de Daniel et d'Esaïe. Les deux ne font qu'un. Le glorieux et le souffrant.

Illustration :
- Au Caire, une dame dit un jour à un jeune Juif : "Vous attendez votre Messie pour bientôt…?"
"Oui" répondit le jeune homme, "nous croyons qu'il va venir dans les six prochaines années."
"Est-ce qu'il aura des BLESSURES dans ses mains ?" Demanda la dame. Et pendant qu'il la regardait, se demandant ce qu'elle voulait dire, elle continua : "Votre prophète Zacharie a dit que, quand le Messie viendrait, ils vont lui dire : "Quelles sont ces blessures que tu as aux mains ?" Alors il répondra, "C'est que j'ai été frappé dans la maison, de ceux qui M'AIMAIENT ! (Zac.13 : 6)

"EST-CE QUE TON Messie aura des blessures dans ses mains ?" - Le jeune homme la quitta, mais il revint le lendemain matin l'air très perturbé. "Il lui dit- je n'ai pas pu dormir cette nuit, TOUTE LA NUIT je me suis demandé - S'il a des blessures dans ses mains, comment les a-t-il eu ? - Je suis revenu vous demander de m'en dire davantage." - Imaginez sa joie de raconter à quelqu'un qui voulait tellement l'entendre, la merveilleuse histoire de la croix, où le Seigneur fut frappé pour nos transgressions. Il reçut Jésus, le crucifié, comme son Messie et Sauveur et il fut même le moyen pour en amener 3 autres à Christ.

 

7 – Jésus savait qu'il devait mourir puisque tel était le sort réservé au Messie d'après les Ecritures

 

a / - Marc 14 : 21 - "Le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est écrit de lui."

b / - Luc 24 : 25 - "Le Christ ne devait-il pas souffrir de la sorte et entrer dans sa gloire ? et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les 2critures ce qui le concernait."

c / - Jésus savait qu'il devait mourir de la main des païens et de son peuple.---Il citera le Ps. 118 : 22
"La pierre REJETEE par les bâtisseurs est devenue la Pierre principale."

d / - Quand il dit qu'il fallait que le Christ SOUFFRE – il puisait peut-être principalement dans Es. 53.
- "Homme de douleur, méprisé et abandonné, habitué à la souffrance."

e / - Marc 8 : 31 -" Il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup."

f / - Marc 10 : 45 - "Le Fils de l'homme est venu non pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup."

 

8—Jésus avait librement choisi de mourir :

 

a / - Il était déterminé à accomplir tout ce qui a été dit.

b / - Il n'a pas adopté l'attitude du fataliste et ne faisait pas le complexe du martyre.

c / - Il était parfaitement convaincu de la volonté parfaite de Dieu.

. C'est pour ça qu'il prit la ferme résolution de monter à Jérusalem.
. Jésus dit souvent :"Il fallait que…"
. Il refusa de faire appel aux légions d'anges, puisqu'il fallait qu'il en soit ainsi "Il est un baptême dont je dois être baptisé et combien je suis pressé qu'il soit accompli !"

d / - Il mourait parcequ'il avait librement choisi d'entrer dans le plan conçu par le Père POUR SAUVER les pécheurs.

9—Malgré la grande importance qu'on peut donner à son enseignement, son exemple, ses actes de compassion et à sa puissance, ce n'était pas là l'aspect primordial.

 

a /- Son sacrifice volontaire constituait "son heure", celle pour laquelle il était venu dans le monde.

b / - Les trois premiers Évangiles consacrent à la dernière semaine de Jésus, environ ¼ de la totalité de leurs écrits.

-l'Evangile de Jean a été divisé en deux parties. Le livre des signes et le livre de la Passion.

c / - C'est là une proportion importante si on compare aux nombres de pages racontant les 30 années
précédentes.

Il y a longtemps Justin Martyr écrivit :

Bien des esprits sont dans le monde, et les signes qu'ils démontrent sont des dons splendides de la pensées, du savoir et du talent.

Chrétien, regarde attentivement. Cherche les marques des clous…Ah, ça c'est le test !

-Quelle place a le Crucifié dans vos pensées ?
-La question est : " que pensez-vous de Christ ? (qui dit-on que je suis ?)"
-C'est là que vous éprouverez votre état et vos recherches.
-Vous ne pouvez être dans le VRAI ailleurs, A MOINS que vous ne soyez dans le VRAI le concernant.

Pierre Segura

 

Publié dans Le coeur du Père

Commenter cet article