Citons des exemples d’homme et de femmes devenus utiles à Dieu

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Prenons quelques exemples dans la Bible de vie inutile pour Dieu et qui sont devenues utiles.

Ce sont des hommes et des femmes qui franchissent les sept étapes que nous avons développées dans  le message précédent, à savoir :

  1. Croire que Jésus est l’envoyé de Dieu.

  2. Accepter de renouveler notre intelligence par la parole

  3. Donner la louange à Dieu en toutes circonstances, c'est-à-dire malgré les circonstances difficiles ; non pas à cause des circonstances mais à travers les circonstances.

  4. Avoir un cœur contrit, c'est-à-dire qui a horreur du péché

  5. .Obéir à la parole de Dieu et la mettre en pratique

  6. Ne plus voir, les personnes nées de nouveau, selon la chair, mais les voir selon l’Esprit.

  7. Avoir un cœur repentant et rechercher la sanctification.

     

     1er exemple : Rahab, la Bible l’appelle la prostituée. Elle habitait une ville vouée à la destruction : Jéricho. Cette ville est en abomination aux yeux de Dieu, parmi ce peuple perverti, Rahab, reconnaît l’Eternel comme étant le vrai Dieu, le seul. Elle accueille deux espions Hébreux venus reconnaître la ville. Voilà ce qu’elle leur dit : l’Éternel, je le sais vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisi et tous les habitants tremblent devant vous. Nous avons appris comment à votre sortie d’Egypte l’Éternel a mis à sec, devant vous, les eaux de la mer rouge.                                                 Josué 2 : 9-10          

    A cause de sa foi Rahab et sa famille vont être sauvé de la destruction. Nous la retrouvons dans l’évangile de Matthieu. Elle figure dans la généalogie qui va donner naissance à Jésus. Elle devient arrière-grand-mère du roi David. Maintenant elle est citée parmi les grands de la foi qui nous sont proposés comme exemple : C’est par la foi que Rahab la prostituée ne périt point avec les rebelles, parce qu’elle avait reçu les espions avec bienveillance.

                                                                                                                        Hébreux 11 : 31 

    Rahab a accepté la grâce qui lui était offerte avec foi, par sa foi, avec la grâce de Dieu elle est devenue utile pour le royaume de Dieu.

     

    2 ème exemple : Ruth : elle est Moabite de naissance, c’est un peuple maudit aux yeux de Dieu, né d’un inceste entre Lot et l’une de ses filles. Elle épouse d’abord un habitant de BETHLEHEM qui a quitté cette ville avec un frère et ses parents à cause d’une famine. Son mari ainsi que le frère et le père de ces jeunes hommes meurent dans le pays de Moab. Sa belle-mère NAOMI décide de revenir à Bethlehem. Naomi presse sa belle-fille de rester dans le pays de Moab, son pays. Ruth décide de suivre sa belle mère, car elle l’aime. Voici sa déclaration de foi : où tu iras, j’irai, où tu demeureras, je demeurerai, ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu.                                                                         Ruth 1 : 16  

    Elle rentre à Bethlehem avec Naomi, sa belle-mère. Elle décide d’être active et utile envers sa belle-mère, c'est-à-dire une veuve. Les veuves doivent être secourues, entourées, nous dit la Bible. Naomi, ici, symbolise Israël et souvenons-nous que la Bible nous dit : Celui qui bénit Israël sera bénit et celui qui maudit Israël sera maudit. Ce sont les paroles même que Dieu a dites à Abraham.

    C’est l’époque des moissons et aussitôt Ruth se met au travail en glanant. Mais avant de partir elle demanda la bénédiction de sa belle mère : Laisse moi je te prie, aller glaner des épis dans le champ de celui aux yeux de celui duquel je trouverai grâce.                                                                                                                                     Ruth : 2-2

    Elle va glaner dans le champ de Boaz  qui symbolise Jésus. Celui qui a un droit de rachat sur sa vie, tout comme Jésus nous a rachetés. Elle épouse, BOAZ un homme influent dans la ville. Voilà le résultat du plan que Dieu avait pour elle, mais également de ses choix de vie. Dieu n’a pas choisi pour elle. Elle aurait pu, comme sa sœur rester dans le pays de Moab et continuer de servir de faux dieux.

    Comme Ruth, désirons rentrer dans le plan de Dieu pour nos vies en choisissant de marcher avec l’Eternel chaque jour. Même si cela nous amène à des choix douloureux. Par son choix, Ruth, va donner naissance à Obed qui sera le grand-père du roi David. Et  nous la retrouvons dans la généalogie de Jésus.

     

     3 ème exemple : David : 1 Samuel 16 : l’Eternel ordonne à son prophète Samuel d’aller oindre un nouveau roi dans la maison d’Isai à Bethlehem. Isai à 8 fils. Samuel regarde l’aîné qui a belle apparence et  frappe les regards. L’Eternel dit à Samuel : non ce n’est pas lui que j’ai choisi et de même pour le suivant jusqu’au septième. David le plus jeune est absent, il garde les brebis de son père. Son père l’envoie chercher et l’Eternel dit à Samuel : Oins le, car c’est lui que j’ai choisi, non pas à cause de son apparence.

    David a été choisi à cause de son cœur, certes David trébucha plusieurs fois dans sa vie, mais à chaque fois, il va plaider coupable et devenir l’homme avec le cœur de Dieu. Dieu lui fit cette promesse Jérémie 23 : 5 : Voici les jours viennent dit l’Eternel où je susciterai à David un germe juste. Il règnera en roi et prospèrera, il pratiquera la justice et l’équité dans le pays.

    Nous savons que ce germe  annonce la venue de Jésus qui va naître de la postérité de David. Dieu choisi un simple berger et le oint comme roi qui va régner 40 ans sur Juda et ensuite Israël. Lui aussi va rentrer dans la généalogie de Jésus. Lui aussi devient utile pour le royaume de Dieu.

     

     4ème exemple : 1 Samuel 1 : 1 et suite  nous parle d’un homme nommé Elkana qui avait deux femmes. L’une se nommait Péninna et avait des enfants, l’autre Anne et n’avait point d’enfant, elle était stérile. Sa rivale lui prodiguait des mortifications, pour la porter à s’irriter de contre l’Eternel qui l’avait rendue stérile. Chaque année cet homme montait  de sa ville au temple de Silo pour adorer Dieu, accompagné de Péninna et d’Anne. Chaque fois qu’Anne montait à la maison de l’Eternel, Péninna la mortifiait de la même manière. Alors Anne pleurait et ne mangeait point. Anne, l’amertume dans l’âme pria l’Eternel et versa des pleurs. Elle fit un vœu à l’Eternel, en disant, si tu me donnes un fils je te le consacrerai pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passeras point dans sur sa tête. Anne parlait dans son cœur et ne faisait remuer ses lèvres. Le sacrificateur Eli qui l’observe pense qu’elle est ivre et lui dit : jusqu’à quand seras tu dans l’ivresse ? Fais passer ton vin. Anne répondit : non mon seigneur, je suis une femme qui souffre en son cœur, et je n’ai bu ni vin ni boisson enivrante ; mais je répandais mon âme devant l’Eternel. Ne prends pas ta servante pour une femme pervertie, car c’est l’excès de ma douleur et de mon chagrin qui m’a fait parlé jusqu’à maintenant.                                                                                            1 Samuel : 1 : 14 à 16

    Anne  rentra chez elle et devint enceinte. Elle accoucha d’un garçon qu’elle nomma Samuel. Quand elle l’eut sevré, elle le fit monter avec elle à la maison de l’Eternel. Elle présenta l’enfant au sacrificateur Eli et lui dit : Je suis cette femme qui se tenait ici, près de toi pour prier l’Eternel. C’était pour cet enfant que je priais, et l’Eternel a exaucé la prière que je lui adressais. Aussi je veux le prêter à l’Eternel : il sera toute sa vie prêté à l’Eternel.

                                                                                                                1Samuel 1 : 26 à 28

    Cet enfant, Samuel, devint juge d’Israël, c'est-à-dire qu’il gouverna Israël pendant de nombreuses années, il fut également sacrificateur.
    A cette époque, une femme stérile connaissait la honte, le rejet. Mais voila ce que fait l’Eternel. Il rend l’inutile, aux yeux des hommes, utile pour son royaume et pour sa gloire.

    Qui est semblable à l’Eternel notre Dieu ? Il a sa demeure en haut ; il abaisse les regards sur les cieux et la terre. De la poussière il retire le pauvre, du fumier il relève l’indigent, pour les faire asseoir avec les grands, avec les grands de son peuple.                                                                                                                     Psaume 113 : 5 à 8

    Il donne une maison à celle qui était stérile, il en fait une mère joyeuse au milieu de ses enfants. Louons l’Eternel !

    D’un vase vil il en fait un vase d’honneur. Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses (les disputes de mots, l’impiété, les discussions folles qui font naître des querelles, la rébellion aux parents, etc.) il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre.

                                                                                                                       2 Timothée 2- 21                

    Tous, nous avons été des vases de rébellion, inutiles pour le royaume de Dieu. Mais Dieu dan sa grâce et dans la richesse de sa gloire nous propose de devenir des vases de miséricorde, utile pour son royaume.

     

    Maintenant regardons les hommes que Jésus choisit pour devenir ses disciples et ses apôtres. Il ne s’est pas adressé à la meilleure école biblique de Jérusalem, de l’époque tenue par Gamaliel. Le meilleur enseignant qui a formé Saul de Tarse, celui qui allait devenir l’apôtre Paul. Jésus n’a pas retenu non plus, Nicodème qu’il cite comme étant le docteur de la Parole ou de la loi en Israël. Les élus du choix de Jésus sont des pêcheurs, c’est à dire des hommes sans instructions. C’est ainsi  que les désignent les membres du Sanhédrin, c'est-à-dire les membres du gouvernement religieux de l’époque : lorsqu’ils virent l’assurance de Pierre et Jean, ils furent étonnés, sachant que c’étaient des hommes du peuple sans instruction ; ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus.                                                                                                                                     Actes 4-13

    Ils étaient  remplis du Saint-Esprit, voilà la différence.

    - Heureux ceux qui sont conscients de leur pauvreté spirituelle, car c’est à eux que le royaume des cieux est réservé.                                                               bible pvv Mathieu 5-3 

    Ce sont les personnes que Dieu choisit. Des hommes et des femmes ordinaires pour accomplir les actes extraordinaires du royaume de Dieu. Des hommes et des femmes transcendés par le Saint-Esprit et qui donnent toute la gloire à Dieu, de ce qu’il accompli à travers eux   

     

Commenter cet article