Satan cherche à vous dévorer

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur


Satan cherche à vous dévorer

Par David Wilkerson

« Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. » ( 1 Pierre 5 :8-9) Si vous êtes un membre du corps de Christ, soyez prêt à affronter un diable fou. Vous voudrez peut-être ne pas y penser ou même l'accepter, mais si vous avez déterminé de suivre de suivre Jésus de tout votre cœur, Satan vous a marqué du sceau de la destruction. Et il va inonder votre vie de troubles de tous genres. L'apôtre Paul nous prévient : « La fin de toute chose est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. » (4 :7) En d'autres mots, il dit : « Ce n'est pas le moment d'être légers. Vous devez être sobres d'esprit à propos des affaires spirituelles. C'est une question de vie ou de mort. » Pourquoi est-il besoin d'être si sérieux ? La fin des temps est proche et notre ennemi a monté le chauffage. Il nous traque comme un lion, se cachant dans les herbes hautes, attendant l'occasion de bondir. Il veut nous dévorer, pour totalement détruire notre foi en Christ. Certains chrétiens disent que nous ne devrions même pas parler du diable, qu'il vaudrait mieux l'ignorer. D'autres essaient de dénier son existence. Par exemple, des théologiens libéraux argumentent qu'il n'y a pas de diable, pas d'enfer, pas de ciel. Mais l'ennemi de nos âmes ne va pas simplement s'enfuir. Peu de personnages bibliques ont été identifiés si clairement et si intensément. Il est décrit comme Lucifer, Satan, le diable, le trompeur, le gêneur, le mauvais, l'usurpateur, l'imposteur, l'accusateur, le dévoreur, le dieu de ce monde, le prince des ténèbres, le serpent ancien. Ces descriptions emphatiques me disent que le diable est réel. Et nous savons de par les Ecritures qu'il possède un vrai pouvoir. Il est même en ce moment à l'œuvre sur terre : dans nos pays, nos villes, nos églises, nos maisons et nos vies individuelles. Et nous ne devons pas ignorer ses méthodes et ses stratégies de combat contre nous. L'apôtre Paul nous dit que tout au long de l'histoire le diable nous a déclaré la guerre trois fois. Apocalypse 12 décrit trois occasions où Satan nous a déclaré la guerre : 1. Il a d'abord déclaré la guerre contre le Dieu Tout Puissant lui-même. Jean écrit : « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. » (Apocalypse 12 :7-9) Ce passage rappelle le moment où dans le ciel Satan se rebella contre l'autorité suprême de Dieu. En ce temps-là, il était connu en tant que Lucifer, un ange possédant une grande autorité. Mais Lucifer voulait aussi être comme Dieu. Alors, enrôlant un tiers des anges, il s'éleva contre le Tout Puissant. Mais Dieu chassa Lucifer hors du paradis, ainsi que tous les autres anges rebelles. Les cieux se réjouirent de la victoire. Le diable avait perdu la guerre, ainsi que sa place dans le ciel. 2. Satan vaincu déclara alors sa deuxième guerre : celle-ci contre le Fils de Dieu, Jésus-Christ. Jean écrit : « Un grand signe apparut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c'était le grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. » (Apocalypse 12 :1-4) Satan savait qu'une incroyable église était sur le point de jaillir des vestiges de l'Ancien Testament. Ce serait un corps glorieux, revêtu du soleil de la justice. Alors le diable déclara la guerre à nouveau, prétextant que maintenant il pourrait combattre sur son propre territoire, la terre. Ce passage suggère que Satan savait qu'il ne pourrait atteindre l'enfant dans le sein de Marie. Alors il détermina de détruire Christ dès sa naissance. Il rassembla toutes ses forces démoniaques autour de Bethléhem, envoyant des esprits trompeurs pour aveugler les scribes, les sacrificateurs et les Pharisiens. Ensuite, son propre esprit entra dans le roi Hérode, le possédant ainsi. Si Satan ne pouvait pas lui-même tuer Christ, il avait un homme prêt à le faire pour lui. Mais les armées du Seigneur composées d'anges célestes montaient la garde auprès de l'enfant, afin que Satan ne puisse l'atteindre. Le diable dut attendre trente ans pour essayer de dévorer Christ. Il vit sa chance suivante au début du ministère de Jésus, quand le Saint Esprit déclara qu'Il était le Messie. A ce moment-là, Satan conduisit Christ dans le désert pour être tenté. Cependant, Jésus l'a à nouveau battu. Dieu protégea encore une fois son fils, envoyant des anges pour le servir dans ce temps de faiblesse physique. Le diable essaya une dernière fois de dévorer Christ. Cette fois-ci, il rassembla ses forces pour tenter de tuer Jésus par la crucifixion et de le chasser dans la tombe. Il envoya des esprits démoniaques pour susciter une émeute, entrant dans le corps de sacrificateurs, de soldats, de responsables politiques et de faux témoins ; Finalement, Satan pensa qu'il avait atteint son heure de gloire. Il allait maintenant entamer une guerre totale. Cependant, vous connaissez le reste de l'histoire : le jour de la résurrection fut pour Satan celui de sa défaite la plus humiliante. Quand Jésus fut élevé au ciel, Il devint à jamais hors d'atteinte du diable. « Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. » (Apocalypse 12 :5) Tout l'enfer trembla parce que Satan avait encore perdu. Même en utilisant tout son pouvoir, il ne pouvait toujours pas vaincre le fils de Dieu. 3. Le diable déclara sa troisième et dernière guerre contre la postérité de Christ. Cela signifie qu'il est en guerre contre tout véritable croyant sur terre. Jean écrit : « Quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l'enfant mâle. » ( verset 13) « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus Christ. » ( verset 17) Satan retourna sa colère contre l'église de Jésus Christ. Et il réserva le plus fort de sa rage contre les croyants qui gardent les commandements de Dieu et qui Lui font confiance. Le diable sait que cette guerre est sa dernière chance, parce qu'il ne reste qu'un temps assez court avant que Christ ne vienne rechercher Son épouse. « …sachant qu'il a peu de temps. » ( verset 12). La guerre de Satan contre l'église est donc la plus intense de toutes. Il veut regagner le terrain qu'il a perdu contre Christ. Il n'arrêtera devant rien pour détruire la foi de l'épouse. Cela veut dire qu'il va utiliser toutes ses armes contre nous, toutes ses subtilités, ses tromperies et ses moyens. _____________________________ J'ai prié avec zèle pour une révélation sur l'horrible guerre spirituelle que nous menons contre notre adversaire. _____________________________ Quand j'étais un jeune prédicateur, je n'accordais pas trop de réflexion sur le sujet du combat spirituel. Je pensais que quiconque marchait dans la victoire ne devait avoir aucun problème avec le diable. Pour moi, il suffisait simplement de lui résister. Mais rapidement j'ai découvert un lion rugissant traquant mes faiblesses de toutes ses forces, et je me suis senti incapable de lutter avec lui. Bien trop souvent je vois le diable agir de même avec d'autres chrétiens sincères. Je connais une multitude de serviteurs pieux, des personnes au cœur pur, marchant dans la grâce, qui ont été soudainement submergés par des flots démoniaques de confusion et de désespoir. De tels chrétiens peuvent travailler avec zèle pour le Seigneur pendant des années. Puis, un jour, Satan injecte des pensées accusatrices dans leurs esprits. Et en l'espace d'une nuit, ils sont submergés par des troubles terribles, des tentations inattendues, de la convoitise, de la dépression. Leurs combats sont si profonds, si étranges et mystérieux que ces saints n'ont aucune idée d'où ils proviennent. Je crois qu'il n'y a qu'une explication : leurs troubles sont un assaut démoniaque. Combien de fois j'ai vu ces choses se produire chez des chrétiens qui progressent par bonds. C'est au sommet de leur progression spirituelle que Satan place une vieille séduction sur leur chemin. Cela peut être une ancienne convoitise, quelque chose qu'ils pensent avoir surmonté depuis des années. Mais à présent, après des années de vie dans la victoire, ils marchent sur une corde raide, chancelant sous l'attaque d'une indulgence qui pourrait les ramener dans un terrible esclavage. Il y a quelque temps, j'ai reçu une lettre déchirante d'un cher pasteur. Il écrivait : « J'ai soixante cinq ans, et les membres de ma congrégation me reconnaissent comme un homme de prière. Mais maintenant, venant d'on ne sait où, des pensées mauvaises ont commencé à m'accuser. Je connais une convoitise comme je n'en ai jamais connu dans ma vie. Je n'ai pas succombé à la tentation. Mais j'ai été dans un continuel combat depuis des mois. Je sais que c'est une attaque de l'ennemi. Il veut détruire le ministère dans lequel Dieu me fait prospérer. Priez pour moi s'il vous plaît. » Je crois que Satan tentait de dévorer ce cher saint de Dieu. Des mariages chrétiens sont en ce moment sous des attaques comme ils ne l'ont jamais été auparavant. Un couple peut s'être aimé pendant des années et être soudain plongé dans un combat horrible qu'il ne comprend pas. Une minute, cette épouse fidèle dit : « J'aime cet homme. » Et la minute suivante, elle crie : « Je ne supporte pas cet homme. Je ne veux même pas me trouver près de lui. » Qu'est-ce que cela peut être d'autre qu'une tentative satanique de dévorer et de détruire ce mariage pieux ? Jour après jour, ces couples se découragent de plus en plus, étant tentés et désespérés. Et bien vite, Satan les submerge avec d'autres pensées accusatrices : « Tu as échoué dans ton rôle de parent. Tu ne peux rien faire de bien. Tu ne connais pas Dieu intimement. Tu es un hypocrite. Tu n'es pas ce que les autres pensent que tu es. Tu es un pauvre exemple de ce que doit être un époux chrétien. » Bien-aimés, ce qui se passe dans cette relation ne peut être diagnostiqué par un conseiller, un pasteur ou un psychologue. Personne ne peut comprendre cet esprit destructeur qui menace ce mariage. Pourquoi ? Il est surnaturel, démoniaque, une attaque directe de l'enfer. Satan est en guerre contre toute maison dont Jésus est le Seigneur. Et il ne prendra aucun repos avant qu'il ne fasse tout ce qu'il peut pour dévorer, et apporter la ruine et le chaos. Tous ces combats, ces troubles et ces tentations sont connus comme le fleuve du diable. Jean écrit : « Et, de sa bouche, le serpent lança de l'eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l'entraîner par le fleuve. » ( Apocalypse 12 :15) Esaïe avertit également que Satan enverrait un fleuve contre tous ceux qui « craindront le nom du Seigneur… l'ennemi viendra comme un fleuve. » ( Esaïe 59 :19) J'ai expérimenté ce fleuve. Et une multitude de chrétiens se trouve prise dedans en ce moment même. Ils sont submergés par des persécutions, des attaques physiques, un harcèlement moral, de féroces tentations et des convoitises de l'enfer, des amis qui se retournent contre eux comme des ennemis. Satan a projeté un assaut final dans les derniers temps afin de nous détruire de façon désespérée. _____________________________ Pourquoi le diable attaque-t-il le juste avec tant de férocité ? _____________________________ La clé qui permet de comprendre comment Satan opère contre l'église se trouve dans le mot rébellion. Simplement, le mot rébellion signifie aller contre les règles et l'autorité de la Parole de Dieu. Quand Lucifer déclara la guerre à Dieu, il s'est rebellé contre la parole du Tout Puissant. Vous devez comprendre : la parole de Dieu est sa puissance. Par elle, Il créa les mondes. Et par elle, le soleil, la lune et les étoiles furent mis en place. Sa parole créa toute chose et elle continue de donner la vie. Et par elle Dieu abaissa des rois et éleva des nations. Par elle, Il bénit et sauve, juge et détruit. Le but de Satan est toujours de tenter le peuple de Dieu à se rebeller contre Sa parole. Il planta des pensées de rébellion dans Adam et Eve, les conduisant ainsi à raisonner : « Je sais ce que Dieu a dit. Lais je vais agir selon ma propre volonté. » Ces pensées causèrent la chute de l'humanité. Satan réussit également à planter des graines de rébellions dans le peuple élu de Dieu, Israël. Le Psalmiste dit qu'Israël était « une race indocile et rebelle, une race dont le cœur n'était pas ferme, et dont l'esprit n'était pas fidèle à Dieu. » ( Psaume 78 :8) Les Ecritures disent aussi d'Israël : « Mais vous ne voulûtes point y monter, et vous fûtes rebelles à l'ordre de l'Eternel, votre Dieu. » (Deutéronome 1 :26) Veuillez noter que Dieu révéla clairement Sa parole à tous ces peuples. Et cependant ils se sont rebellés contre lui. Pourquoi ? Ils ont été séduit par le malin. Satan va également essayer de vous faire vous rebeller contre la parole de Dieu. Il sait qu'il ne peut pas vous atteindre par des tentations criantes. Alors, il va injecter des séductions subtiles dans vos esprits, en inondant vos vies de douleurs, de combats, de luttes. Et il essayera de bloquer les bénédictions de Dieu dans votre vie, tout comme il gêna Paul dans son ministère. Beaucoup sont devenus des proies des séductions subtiles de Satan. Le Psalmiste dit que de tels croyants : « Ceux qui avaient pour demeure les ténèbres et l'ombre de la mort vivaient captifs dans la misère et dans les chaînes, parce qu'ils s'étaient révoltés contre les paroles de Dieu, parce qu'ils avaient méprisé le conseil du Très Haut. » ( Psaume 107 : 10-11) _____________________________

Publié dans Parolevivante

Commenter cet article