Continuons de nous tenir éveillés

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Isis est une divinité d’Egypte et une contraction de « Islamic States d’Iraq et de Syrie »

 

« Islamic States d’Iraq et de Syrie »Les médias de langues anglaises emploi ce terme pour désigner cette banche de l’Islam qui a pour but de réinstaller un gouvernement sous forme de califat. Leur chef se présente lui-même comme le nouveau califat qui est né de ses cendres. Ils veulent revenir à la restauration du califat qui exerçait son pouvoir au Moyen-Orient jusqu’en 1924. Bien-sûr le califat rétabli la charia et cherche à se propager dans le monde entier.

Déjà, lors des dernières élections municipales de Belgique deux adeptes de son rétablissement ont été élus  dans le conseil municipal d’une commune. Ils révèlent publiquement leur projet.

Les médias français et son gouvernement se veulent plus frileux ou plus « pudique » et même affiche un certain déni en employant le terme Daesch. Toutefois le résultat est le même et ne stoppe pas l’influence d’ISIS dans le monde. Que l’on emploi le terme ISIS ou Daesch se cache la même violence et la même avancée diabolique qui veut mettre en place l’Antichrist. Ils décapitent notamment les chrétiens et tous ceux qui refusent de se rallier à leur cause. Devant cette situation, certaines personnes averties n’hésitent pas à dire qu’Ismaël est l’arme cachée de la fin des temps.

Ce n’est par hasard que cette branche dure de l’islam a choisi le nom d’ISIS afin de rétablir le califat.

 

Isis est  également le nom d’une divinité égyptienne

 

Le nom de cette divinité égyptienne signifie «  trône ». Comme personnification du trône, elle était une source importante du pouvoir du pharaon. Son culte était populaire partout dans l'Egypte, mais les sanctuaires les plus importants étaient à Giza et à Behbeit El-Hagar dans le delta du Nil.
Isis plus tard eut un culte important dans le monde Gréco-romain, avec des sanctuaires à Délos en Grèce et Pompéi en Italie. Cette dernière ville a été détruite par l’irruption du volcan, le Vésuve en l’an 69. Isis, est la mère d'Horus, elle est par extension considérée comme la mère et protectrice des pharaons. Nous aller le développer, Isis joue un grand rôle dans la maternité et notamment dans le spirituel.

Nous vivons au temps où l'esprit d'Isis s'accroît, nous devons connaître cet esprit. C'est un esprit démoniaque égyptien, un esprit de la Lune et de l'utérus. Donc il n’ya rien d’étonnant à ce que les partisans de la renaissance du califat est choisi ce nom. L’islam voue un culte au dieu lune, c’est la raison du croissant de lune placé sur les mosquées.

 

L’esprit d’Isis et l’utérus

 

La Bible nous  en donne une application concrète et pratique avec la servante égyptienne Agar, qu’Abraham et son épouse ont ramenée d’Egypte. Tous nous connaissons la suite, Sarah l’épouse d’Abraham était stérile. L’Eternel leur promet un fils qui naîtra de Sarah. Les années passent et Sarah s’impatiente, elle donne un coup d’accélérateur à la promesse de Dieu et envoie son mari vers Agar. Agar devient enceinte d’un fils, elle le nomme Ismaël, qui va devenir l’ancêtre des peuples arabes. Dans la circonstance, Agar a prêté son utérus. C’est l’utérus d’Isis. Elle devient un modèle de la GPA ou gestation pour autrui.

Isis est reliée à Agar : c'est une principauté et une puissance. Il y a un parallèle entre Isis et Agar, la concubine égyptienne d'Abraham par le sexe occulte.

 

Dieu a demandé à Abraham et Sarah de quitter Ur de Chaldée qui se trouvait en Irak. Dieu a demandé à Abraham de sortir de cette zone du Moyen-Orient, de la terre d'Isis, Abraham et Sarah ont obéi à l’Eternel. Ils ont quitté la terre de Sodome et l'esprit d'Isis. Ils ont commencé un voyage de la foi et de l'obéissance.

Abraham a conclu une alliance de sang avec l’Eternel : Et l’Eternel lui dit : Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. Abram prit tous ces animaux, les coupa par le milieu, et mit chaque morceau l’un vis–à–vis de l’autre ; mais il ne partagea point les oiseaux. Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde ; et voici, ce fut une fournaise fumante, et des flammes passèrent entre les animaux partagés. En ce jour–là, l’Eternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Egypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate.                                                        Genèse 15 : 10 et -17 et 18

Une alliance de sang et de feu pour le garder, lui qui venait du Moyen-Orient : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : Vos pères, Térach, père d’Abraham et père de Nachor, habitaient anciennement de l’autre côté du fleuve, et ils servaient d’autres dieux.                          Je pris votre père Abraham de l’autre côté du fleuve, et je lui fis parcourir tout le pays de Canaan ; je multipliai sa postérité, et je lui donnai Isaac.                                                                                                         Josué 24 : 3

Puis l’Eternel les a conduits à Hébron. Abraham et Sarah n'étaient pas des Israélites, ils venaient du Moyen-Orient. Ils étaient profondément appelés par Dieu, à entrer pleinement dans son alliance. Dieu les a conduits par Son Esprit.

 

Après la naissance d’Ismaël, immédiatement la jalousie est arrivée entre les deux femmes et la guerre entre elles à tout brisé. Après la naissance de l'enfant, les œuvres d'Isis se sont manifestées : Sara vit rire le fils qu’Agar, l’Egyptienne, avait enfanté à Abraham ; et elle dit à Abraham : Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n’héritera pas avec mon fils, avec Isaac. Cette parole déplut fort aux yeux d’Abraham, à cause de son fils. Mais Dieu dit à Abraham : Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu’elle te demandera ; car c’est d’Isaac que sortira une postérité qui te sera propre.                                           Genèse 21 : 9 à 12

 

Pourquoi Sarah ne supporte pas le rire d’Ismaël ?

 

Dans ce contexte, rire signifie : se moquer, railler, se jouer de…ne perdons pas de vue qu’Ismaël est l’enfant de la chair, né d’initiatives charnelles. C’est la raison pour laquelle il exprimait un rire de la chair, un rire moqueur vis-à-vis d’Isaac, le fils de la promesse, le fils de l’esprit, celui dont le nom signifie : il rit…dans l’esprit bien-sûr.

Certainement que Sarah éprouvait de l’humiliation devant cette situation et le mépris d’Agar envers sa maitresse, quand elle devint enceinte : Il alla vers Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris. Et Saraï dit à Abram : L’outrage qui m’est fait retombe sur toi. J’ai mis ma servante dans ton sein ; et, quand elle a vu qu’elle était enceinte, elle m’a regardée avec mépris. Que l’Eternel soit juge entre moi et toi ! Genèse 16 : 4 et 5

 

Certainement qu’Abraham a été séduit par l’idée de son épouse. Ensuite Abraham s’est sans doute attaché à Agar, la mère de son fils premier-né. En demandant le départ d’Ismaël, Sarah a certainement voulu mettre fin à cette situation de concubinage entre Agar et Abraham. Un lien occulte s’est certainement créé entre Agar et Abraham. Ce dernier en déposant sa semence dans le sein d’Agar, l’a offerte aux dieux de l’Egypte et notamment à Isis la déesse de l’utérus. Le fruit et les conséquences nous les constatons et les subissons encore aujourd’hui. Ismaël est le fruit d’Isis, il a été conçu dans l’utérus de la déesse égyptienne.

 Aujourd’hui les descendants d’Ismaël continuent de rire, de se moquer d’Isaac : Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse ; et de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’Esprit, ainsi en est–il encore maintenant. Mais que dit l’Ecriture ? Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l’esclave, mais de la femme libre.                                                                                              Galates 4 : 28 à 31

Ces versets nous montrent, s’il en est besoin, que nous ne devons rien accepter de mélange qui vient des descendants d’Ismaël. Certes, ils sont aimés de notre Dieu, appelés au salut par grâce en Jésus-Christ. N’acceptons jamais de nous laisser entraîner dans l’utérus d’Isis, par la séduction, par des enseignements qui n’ont pas leurs sources dans la Bible.

Les descendants d’Ismaël se transmettent son esprit de génération en génération par la haine manifestée envers les héritiers d’Isaac. Nous les reconnaissons par leurs fruits :

- la rébellion

- l’effusion de sang

- la jalousie

- la guerre

- la division

- la colère

- le mensonge

- la destruction

- la fausse voix du Saint-Esprit

- le sexe occulte

 

Jihad signifie : lutte, combat. Ils vont certainement lutter jusqu'à ce qu'ils atteignent leur but. Leur but en Irak et en Syrie, c'est la crucifixion, la décapitation, le génocide. Ils forment les enfants à faire comme eux. Nous déclarons que Jehova-Nissi est notre bannière et notre protection. Il nous garde de toute effusion de sang.

 Les français qui partent combattre dans les rangs de l’état islamique, en Irak ou en Syrie ont reçu un embrigadement qui correspond à la formation donnée dans l’utérus d’Isis. C’est pour cela qu’ils décapitent, crucifient les descendants d’Isaac, les chrétiens, ceux qui sont héritiers de la promesse donnée à Abraham : Or, les promesses ont été faites à Abraham et à sa descendance. Il n’est pas dit : et aux descendances, comme s’il s’agissait de plusieurs, mais en tant qu’il s’agit d’une seule : et à ta descendance, c’est–à–dire à Christ.

                                                                                                                        Galates 3 : 16

Agar et son fils sont partis en exil dans le désert, comme des personnes illégitimes. Mère et fils étaient en exil dans un désert physique, spirituel, émotionnel, relationnel...

L'illégitimité de l'abandon amène : la colère, la rage, la violence, la folie. Parce qu'il y a une emprise de la fausse mère Isis. La fausse mère est la divinité du Nouvel Ordre Mondial ou le NOM. Isis c'est l'utérus du NOM. Nous prophétisons  aujourd’hui, que chacun d'entre nous allons sortir totalement de l'utérus du NOM, d'Isis.

 Elle veut nous emmener dans le tourment de la rage, de la colère, de l'abandon, de ne pas avoir de père.

 Nous vous invitons à briser l'emprise de cet esprit, de la fausse mère Isis, sur nos vies. Nous brisons la prise de contrôle sur nos vies d'être sans père. Nous brisons la rage et la violence d'Ismaël. Nous brisons la folie lunatique d'Isis.

Isis veut nous emmener dans la peur et la terreur, la peur apocalyptique, l'insécurité, l'anxiété, le stress, la dépression.

Isis fait partie de la fausse Trinité égyptienne : Osiris, Isis, Horus. C'est le faux père, le faux fils et la fausse mère. Le faux saint-esprit.           Louis  Trifault

 

Commenter cet article