Le regard de la foi

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

Le regard de la foi

 

Par Serge Gaillard    

 IL EST MERVEILLEUX de lire la Parole du Seigneur et d'y trouver les délivrances extraordinaires que le Seigneur a données à Son peuple.

Josaphat était un roi qui cherchait le Seigneur de tout son cœur, et voici qu'il eut à traverser des circonstances bien pénibles, qui menaçaient non seulement sa vie, mais aussi la vie de tout le peuple dont il avait la responsabilité.

Trois peuples s'étaient réunis pour l'attaquer, et pour exterminer son royaume. Que fit-il en de telles circonstances ? Beaucoup auraient eu recours au bras de la chair ; mais Josaphat préféra réunir son peuple et lui demanda de jeûner, de prier, de chercher la face du Seigneur, et d'attendre de Lui la délivrance.

Quand vous priez, vous-mêmes, et que vous vous présentez à Dieu, appuyez votre foi sur une promesse du Seigneur, comme le fit ce Roi.

Josaphat s'est appuyé sur une promesse divine, et c'est en elle qu'il trouva la force et le courage de s'attendre à Dieu seul. Il a terminé sa prière en disant : « Nous ne savons que faire…, nous n'avons aucun moyen pour sortir de cette lutte, pour triompher, mais nos yeux sont sur TOI » (2 Chroniques 20/12).

Un homme fut saisi par l'Esprit à ce moment-là, et Dieu parla par sa bouche. Il dit : « Ne vous inquiétez pas, ne craignez point, ce n'est pas vous qui combattrez, C'EST MOI, ce n'est pas votre combat, c'est MON COMBAT »

Néanmoins, Dieu donna cet ordre : « Allez au combat, présentez-vous, mais c'est moi qui combattrai. Il faut que vous ayez le courage de vous présenter, mais c'est MOI qui combattrai en votre faveur, qui glorifierai mon Nom ».

Josaphat et son peuple se conformèrent à l'ordre divin. Ils louèrent le Seigneur pour Sa réponse ; ils n'étaient pas encore victorieux, mais Dieu avait parlé, leur foi était assurée. Des chanteurs et des musiciens furent réunis pour aller au combat en glorifiant et en louant Dieu ; et c'est au moment précis où ils ont commencé à louer Dieu que la délivrance divine leur fut accordée. Le Tout-Puissant mit la discorde chez leurs adversaires, et les rois ennemis s'affrontèrent et s'entretuèrent, la déroute fut dans leurs rangs. Dieu avait là accompli un miracle en faveur des Siens : les ennemis de Josaphat et du royaume de Juda étaient anéantis, et cependant Josaphat et les siens n'avaient rien fait, SINON LOUER L'ETERNEL !

Combien ce récit de l'Ecriture est propre à nous encourager, nous réconforter, nous qui sommes engagés dans une lutte bien plus grande, bien plus terrible que celle de Josaphat et de son peuple. Nous devons affronter la puissance des ténèbres, et cela n'a rien de facile ! Nous voyons le mal qui grandit, la corruption se répandre, les luttes et les troubles de la vie sociale, etc. Que faire ? Nous laisser inspirer par l'exemple de Josaphat et dire : « Seigneur, nous ne pouvons rien faire, nous sommes découragés, que faire, Seigneur, pour faire avancer ton Règne en ce monde ? Comme Josaphat disons à notre Dieu : « Seigneur nos yeux sont sur Toi, nos yeux sont sur TOI, non sur les obstacles ou sur le péché qui nous enveloppe si facilement. Nos yeux sont sur TOI. »

Sur quoi vos yeux sont-ils habituellement fixés ? N'ayez pas les yeux rivés à vos défaites, sur ce qui vous lie ; mais ayez les yeux fixés sur le Seigneur. Ne rendons jamais témoignage au diable. Il est préférable de rendre témoignage à Notre Sauveur, d'avoir les yeux fixés SUR LUI, et non sur la force de l'adversaire.

Lorsque nous fixons nos yeux sur le Seigneur, quand nous le cherchons LUI, nous entendons Sa voix nous affirmer : « Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre » (Matthieu 28/18). Il nous dit Lui-même que la lutte dans laquelle nous sommes engagés est LA SIENNE. Là est le secret de la victoire. Nous ne luttons pas pour notre gloire, il y va de l'honneur de Dieu. Dieu lutte avec nous, il lutte POUR NOUS, et c'est LUI qui remporte la victoire.

Dieu a engagé le combat contre Satan, contre le péché, avant même que l'homme ne fût créé ; Il a ordonné à Satan qui était dans le ciel de descendre, et le diable fut précipité parce qu'il avait péché. Le combat de la Foi a été mené par cette nuée de témoins qui a accepté que Dieu combatte au travers d'eux. Il est réjouissant de savoir qu'il y va de l'honneur de Dieu et non de notre honneur, que le combat sera victorieux ; il l'est déjà et il le sera finalement dans une glorieuse mesure.

Nous savons que lorsque le Seigneur reviendra, Il écrasera Satan sous Ses pieds. C'est la Parole de Dieu qui l'affirme et elle est la Vérité. Ainsi notre combat n'est pas solitaire, si nous tombons, le Seigneur relève et nous ramène, il suscite d'autres témoins ; c'est un combat où hommes et femmes liés les uns aux autres, pour la cause de Dieu, pour la Gloire de Dieu.

C'est un peu comme dans une course de relais. Les Apôtres ont commencé la course le jour de la Pentecôte, ils ont passé le flambeau à d'autres… Maintenant nous sommes à la fin, peut-être sommes-nous les derniers détenteurs du flambeau de la Vérité, du témoignage de Christ ? Courage amis, le ciel est bientôt là !

N'oublions jamais que nous sommes engagés dans la lutte en vue d'une victoire totale, non seulement sur le plan individuel, mais aussi collectif, général. Observons l'ordre de Dieu. Cet ordre est que nous allions au combat et que nous tenions devant l'adversaire. « Résistez au diable et il s'enfuira loin de vous » (Jacques 4/7). N'ayez pas peur, ne fuyez jamais. Servez-vous de tout ce que la Sainte Parole vous donne, de l'exemple de David, Gédéon, Jonathan, qui ont été vainqueurs.

Savez-vous que Jésus est celui qui vous a appelé, celui qui vous a qualifié pour le combat ? Il vous a choisi lui-même, ce n'est pas vous qui l'avez choisi, mais Lui qui vous a choisi. Ce sont Ses propres paroles (Jean 15/16). Considérons que ce combat dans lequel nous affrontons les puissances du mal est le combat de Dieu. Ayons toujours les regards fixés sur Lui. Ayons aussi la certitude de la victoire. Allons au combat, avec la certitude que Dieu nous accompagne et ne nous inquiétons pas du reste.

Notre Seigneur est tout puissant. Allons au combat et louons-Le. N'oublions jamais de louer et d'adorer notre Sauveur. Ayons les yeux fixés sur Lui, dans la foi. Un jour nous le verrons TEL QU'IL EST.

Serge Gaillard

 

Publié dans la grâce de Dieu

Commenter cet article

Gilbert NDONG 21/09/2014 06:45

Permettre à Dieu de combattre pour nous est l'aspect du combat spirituel que nous oublions souvent. Merci frère pour cet éclairage et que le Seigneur Jésus ajoute de la sagesse à tes provisions!