C’est la fin du monde !! Jésus revient !!

Publié le par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

~~C’est la fin du monde !! Jésus revient !!

Par Rédaction le 15 avril 2014 • ( 107 )

Non, je vous rassure, je ne suis pas en pleine crise mystique à cause de l’apparition d’une "Lune de sang" en ce jour du 15 avril, bien que ce phénomène soit très rare et qu’il s’agit en effet… …d’un signe annoncé par le prophète Joël et rappelé dans les Actes des Apôtres (1). Et comme si cela ne suffisait pas, ces éclipes lunaires surviendront lors de deux fêtes juives : lors de la Pâque (Pessa’h) et pendant la fête des Tabernacles (Souccot), aussi bien cette année qu’en 2015. Bien que cela s’explique naturellement du fait que le calendrier juif se calque sur le calendrier lunaire, cela signifie au moins – même pour les plus mystiques d’entre nous – qu’il faudra au moins attendre 2015 pour assister à la fin du monde ! Heureusement que la patience est un fruit de l’Esprit…

L’exaltation évangélico-mystique à propos de ce genre de signes annonciateurs de la fin du monde, m’invite à proposer une réflexion à tous ceux qui s’empressent de proclamer la fin du monde à chaque fois qu’un fait divers semble indiquer que l’immoralité est parvenue à son paroxysme. Nos sociétés modernes sont de toute évidence marquées par l’impiété, mais qu’en était-il autrefois ? L’immoralité de notre monde est-elle vraiment pire qu’il y a 2000 ans ?

J’en doute fortement au regard de l’histoire, et pourtant, combien de fois n’ai-je pas entendu de prédications où l’on nous explique que l’immoralité n’a cessé de s’amplifier depuis 2000 ans jusqu’à atteindre un niveau record aujourd’hui. Quant au "mariage" homosexuel – que je désapprouve de tout mon être -, il serait l’ultime preuve qui est censée nous convaincre que Jésus ne devrait plus tarder. Mais au fait, c’était comment il y a 2000 ans ? Tel un signe divin – alors que j’envisageais d’écrire un article sur ce sujet -, je tombe sur un article du journal Le Matin intitulé "nos ancêtres étaient des chauds lapins" (2) et mettant en lumière une exposition intéressante sur la sexualité des Helvètes à l’époque de l’Empire Romain.

L’article précise que ces Helvètes n’avaient "pas du tout la même conception de la moralité que nous". A cette époque où la Bible n’avait pas encore influencé la société, "certains comportements n’étaient pas encore considérés comme répréhensibles". C’est la raison pour laquelle, il y a 2000 ans, "L’homosexualité, la bisexualité ou la nudité n’étaient pas réprouvées par la société gallo-romaine", du moins pour les hommes ! Quant aux femmes, la sexualité n’avait qu’une fonction procréative. De son côté, le mâle était libre de faire à peu près tout ce qu’il voulait sans la moindre entrave à sa jouissance !

L’article du journal Le Matin précise encore qu’à "l’époque, il était normal d’avoir des relations entre personnes du même sexe". Seules restrictions… "le partenaire devait être d’un rang social très inférieur et le vrai mâle devait s’abstenir de se comporter au lit de façon efféminée. Il ne devait ainsi pas s’abaisser à satisfaire son partenaire en pratiquant du sexe oral. Un plaisir qu’il devait d’ailleurs aussi refuser à sa femme". En outre, les Gallo-Romains étaient également de grands amateurs de partouzes, même si à l’époque on préférait parler d’orgies. Dans ces orgies, les esclaves étaient aux ordres de leurs maîtres, afin de satisfaire leur moindre désir pervers. La loi Taubira est une abomination ?

Les jeux sexuels dans les hautes-sphères de nos nations révèlent une grande perversité ? Oui… mais il en était déjà ainsi il y a 2000 ans ! L’homme d’état Cicéron avait une femme et un fils, mais il aimait bien mieux les charmes de Marcus Tullius Tiro, son jeune secrétaire esclave affranchi favori. De son côté, le philosophe Sénèque résume ainsi la vision romaine de la sexualité : «s’il est normal pour un jeune homme d’être passif dans la relation, la passivité sexuelle chez un homme libre est un crime, chez un esclave, une obligation, chez l’affranchi, un service». Par ailleurs, le poète romain Catulle écrit au sujet du beau Juventius dont il est épris : «Si sur tes yeux doux comme le miel, Juventius, on me laissait mettre sans relâche mes baisers, j’en mettrais jusqu’à trois cent mille sans me sentir jamais rassasié». Quant à Jules César, il était surnommé "le mari de toutes les femmes et la femme de tous les maris". De toute évidence, les frasques de DSK n’auraient pas causé grand scandale à l’époque… Souhaitant une fin du monde dans un bref délais, on pourrait alors se convaincre que l’immoralité s’est aggravée sur d’autres aspects que la sexualité. Pensons par exemple à tous ces avortements qui sont des "crimes contre la vie" et des "offenses à Dieu" !

Mais là encore, ce serait oublier qu’il y a 2000 ans, l’immoralité allait jusqu’à la banalisation de l’infanticide ! "Une étude parue dans la revue scientifique Journal of Archaeological Science en avril dernier montre que l’infanticide était une pratique commune avant la découverte de la contraception. Il s’agissait en effet de la méthode la plus efficace et la moins dangereuse pour la mère, lorsqu’on souhaitait limiter le nombre d’enfants au sein d’une famille. Si cette pratique était admise dans de nombreuses sociétés, il semblerait qu’elle est été largement répandue dans l’Empire Romain. Dans l’Empire Romain, l’infanticide était considéré comme une pratique légale, si la mère avait le statut d’esclave. Un grand nombre de nouveau-nés ont donc été sacrifiés afin que les jeunes accouchées retournent plus vite au travail et ne soit pas mobilisées par les soins nécessaires aux nourrissons" (3) Bref… peu importe le jour et l’heure… travaillons tant qu’il fait jour…et laissons la fin du monde venir quand elle voudra ! Paul OHLOTT Notes —————————

(1) Actes 2 v 16-21 : "Mais maintenant se réalise ce que le prophète Joël a annoncé : Voici ce qui arrivera dans les derniers jours, dit Dieu : Je répandrai de mon Esprit sur tout être humain ; vos fils et vos filles deviendront prophètes, je parlerai par des visions à vos jeunes gens et par des rêves à vos vieillards. Oui, je répandrai de mon Esprit sur mes serviteurs et mes servantes en ces jours-là, et ils seront prophètes. Je susciterai des phénomènes extraordinaires en haut dans le ciel et des signes miraculeux en bas sur la terre : Il y aura du sang, du feu et des nuages de fumée, le soleil deviendra obscur et la lune rouge comme du sang, avant que vienne le jour du Seigneur, ce jour grand et glorieux. Alors, quiconque fera appel au Seigneur sera sauvé.”

Commenter cet article

aaron 17/04/2014 13:14

c'est vrai!